RING


Accueil > Mots-clés > violence

violence

  • Genre et violence

    31 janvier - Nantes

    Séance du séminaire interdisciplinaire « Genre et norme »


    lire la suite


  • Owen Heathcote, From Bad Boys to New Men ? Masculinity, Sexuality and Violence in the Work of Éric Jourdan

    This book is the first critical survey of the work of Éric Jourdan. Jourdan first came to public attention as a schoolboy in 1955, when he published Les Mauvais anges, a sulphorous novel of adolescent male-to-male love, which was banned by the censors in 1956 and again in 1974. It did not officially appear until 1984.


    lire la suite


  • Violences intersectionnelles

    Avant le 15 novembre - Paris Diderot

    L’objet de cette journée d’étude sera d’interroger les phénomènes de violence qui résultent de l’imbrication de plusieurs catégories, dont la « race », le genre, dans la sphère anglophone. Il pourra s’agir des différentes formes de hate crime, du viol (en réunion, comme arme de guerre, ...), mais aussi des violences domestiques, du harcèlement (moral ou sexuel), que ces violences s’exercent dans le cadre familial, scolaire, universitaire, professionnel, sportif, pénitentiaire, etc. Des propositions portant sur les violences spécifiques que peuvent ou ont pu subir les gays of color, les femmes de certaines communautés (aborigènes, amérindiennes, par exemple), les enfants de couples mixtes ou homosexuels, retiendront particulièrement notre attention.


    lire la suite


  • Expériences et représentations de la maternité : Comprendre pour prévenir les violences intrafamiliales

    Avant le 15 octobre - La Réunion

    Dans son ouvrage L’amour en plus. Histoire de l’amour maternel, 17ème s. – 20ème s., Elisabeth Badinter évoque « l’usage ambigü du concept de maternité qui renvoie à la fois à un état physiologique momentané, la grossesse, et à une action à long terme : le maternage et l’éducation. »1
    Après les thèmes de la conception, de la gestation, de la parturition, l’accent sera mis sur le maternage et l’éducation, et plus précisément, afin de compléter notre programme de sensibilisation et de lutte contre les violences intrafamiliales, les situations critiques où la maternité est vécue, perçue, représentée comme une faute, voire un crime, et où l’enfant est traité comme le corps du délit.


    lire la suite


  • Journée d’études

    Genre et violences de masse. La question du féminicide

    13 février - Paris

    Les violences de masse ont représenté un phénomène majeur du 20e siècle, siècle des génocides pour certains. Le caractère sexué de ces crimes (à travers la pratique de l’esclavage sexuel, le recours aux viols systématiques et aux grossesses forcées, comme aux meurtres ciblant spécifiquement l’un ou l’autre des sexes) s’est fait jour sur de nombreux terrains, en Europe, en Afrique, en Amérique ou en Asie, sans que la dimension genrée des génocides et des violences de masse n’ait pour l’instant fait l’objet d’analyses comparatives et d’interrogations théoriques interdisciplinaires.


    lire la suite


  • Livre

    Christophe Regina, La violence des femmes, Histoire d’un tabou social

    La violence des femmes apparaît comme un tabou social et historique. La femme brutale est forcément très minoritaire, très masculine, un peu sorcière, cruelle ou atteinte pathologiquement.


    lire la suite


  • Base de données du Secrétariat général de l’ONU sur la violence contre les femmes


  • L’acte inqualifiable ou le meurtre au féminin : Révéler, avouer, témoigner

    Avant le 1er février 2014 - Toulouse 2

    Qu’elle soit appelée meurtrière, assassine ou tueuse, la femme qui commet un homicide élude les catégories usuelles : elle dérange l’ordre social, bouleverse les rapports de forces symboliques et inquiète les dispositifs judiciaires. De Médée ou Clytemnestre, et de leurs épigones anglophones, à Black Mamba et ses émules contemporaines, la femme qui tue ne cesse de faire retour dans la littérature et les arts visuels : de manière plus ou moins spectrale et sensationnelle, elle y révèle les paradoxes du maternel mortifère, de la criminelle victime de sa victime ou du meurtre autodestructeur.


    lire la suite


  • Laetitia Franquet, "Les Violences de genre. Analyse comparative des pratiques judiciaires et médiatiques en France et en Espagne"

    15 novembre 2013 - Bordeaux

    Pour étudier la prise en charge la violence conjugale, nous avons choisi d’adopter tout d’abord une démarche compréhensive et comparative franco-espagnole puis une évaluation régionale de l’efficacité des mesures adoptées. Ainsi, nous dressons un constat qualitatif et quantitatif du travail des associations et des institutions qui prennent en charge la violence conjugale, tout en analysant le contexte politique au sein duquel ils évoluent, leurs contraintes, leurs ressources et les logiques d’acteurs.


    lire la suite


  • Fanny Bugnon, Les "Amazones de la terreur". Sur la violence politique des femmes, de la Fraction Armée rouge à Action directe

    Durant le dernier tiers du XXe siècle, de nombreuses femmes rejoignirent les rangs d’organisations politiques violentes comme la Fraction armée rouge allemande, les Brigades rouges italiennes ou Action directe en France. Certaines tuèrent. Les médias surpris de cette violence féminine les appelèrent "amazones de la terreur" et créèrent pour elles une nouvelle catégorie, celle de la "femme terroriste".


    lire la suite


0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Info / contacts :


Navigation / Syndication :