RING


Accueil > Mots-clés > anthropologie

anthropologie

  • Ordres et désordres du sexuel. Psychanalyse et Anthropologie critique

    23 novembre - Paris FIAP

    La psychanalyse a fait du sexuel le chemin du psychisme et a mis en place des représentations retenant la distinction des sexes en tant que matrice fondamentale, réglant ce qui fait écart comme ce qui soude la logique de l’individu à celle du social. Si la stabilité de l’humanité repose sur les ordres du sexuel, a contrario, l’histoire de l’humanité ne cesse de témoigner des désordres auxquels elle est confrontée, par les transformations, les exigences des civilisations, leurs normes et modèles toujours à réinventer.


    lire la suite


  • Anthropologie du genre

    EHESS

    Programme du séminaire 2012-2013
    par Gianfranco Rebucini


    lire la suite


  • Genre et alimentation

    Avant le 1er février 2014 - Journal des Anthropologues

    L’idée selon laquelle « les hommes » doivent manger plus que « les femmes », notamment de la viande (des protéines animales), est une idée défendue par le sens commun, particulièrement dans les sociétés occidentales, et actée par les institutions médicales. Elle a longtemps été un paradigme scientifique mais a été récemment remise en question par les sciences de la nutrition. Cette perspective critique ouvre un champ considérable au croisement des sciences sociales et de l’anthropologie biologique.


    lire la suite


  • Véronique Kleiner, "Pourquoi les femmes sont-elles plus petites que les hommes ?"


  • Françoise Gange, Avant les dieux, la mère universelle

    Bien avant la naissance des Dieux, l’humanité était placée sous la protection de la Grande Mère universelle, créatrice des mondes, des éléments et des créatures qui la peuplaient. Matrice sacrée, la terre portait les mystères de toutes les gestations, et chaque élément se trouvait relié au Grand Tout, dans l’immense cohérence du vivant.


    lire la suite


  • Genre et alimentation

    Avant le 1er février - Journal des Anthropologues

    L’idée selon laquelle « les hommes » doivent manger plus que « les femmes », notamment de la viande (des protéines animales), est une idée défendue par le sens commun, particulièrement dans les sociétés occidentales, et actée par les institutions médicales. Elle a longtemps été un paradigme scientifique mais a été récemment remise en question par les sciences de la nutrition. Cette perspective critique ouvre un champ considérable au croisement des sciences sociales et de l’anthropologie biologique.


    lire la suite


  • Véronique Nahoum­ Grappe, "Corps sexué et lexique des haines. Une approche anthropologique de notre présent"

    20 mars - Pau

    Pour l’ethnologue de notre culture contemporaine, le statut de la misogynie dans le lexique des communications ordinaires est une question centrale : les injures, les paroles de haine, les énoncés blasphématoires, la rhétorique des cris de rage et de fureur, tout cela fait partie d’un vaste ensemble expressif où la haine collective emprunte son lexique aux gestes de la sexualité humaine.


    lire la suite


  • Anthropologie du genre

    EHESS

    À travers une introduction générale à la question du genre, ce séminaire se propose d’analyser les différents débats qui ont animé et qui animent l’anthropologie sur ce sujet. On se concentrera en premier lieu sur les développements théoriques et sur l’avènement des Gender Studies (études de genre).


    lire la suite


  • Projet Sinergia, groupe d’étude "Allaitement : histoire, littérature, anthropologie"

    Le groupe de recherche travaillant sur l’histoire de l’allaitement maternel a obtenu du FNS un subside Sinergia sur trois ans pour réaliser le projet de recherche : « Lactation in History : a Crosscultural Research on Suckling Practices, Representations of Breastfeeding and Politics of Maternity in a European Context » (requérante principale prof. Yasmina Foehr-Janssens, Unige).


    lire la suite


  • Revue

    Recherches sociologiques et anthropologiques, "Transgresser le genre au travail : les hommes dans les domaines professionnels ‘féminins’"

    Loin d’une idéale mixité femmes-hommes, les recherches contemporaines soulignent la permanence des attributions sexuées dans de nombreuses pratiques sociales – culturelles, vestimentaires, sportives ou familiales par exemple. Les pratiques professionnelles ne font pas exception : les ségrégations genrées horizontales – répartissant les femmes et les hommes respectivement autour d’emplois « féminins » et d’emplois « masculins » – restent fort prégnantes dans les sociétés occidentales.


    lire la suite


0 | 10 | 20

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Info / contacts :


Navigation / Syndication :