RING


Accueil > Mots-clés > colonialisme

colonialisme

  • revue

    L’Histoire, "Sociétés coloniales : du côté des femmes"

    Conquêtes et colonisation ont longtemps été perçues comme une "affaire d’hommes". Pourtant, qu’elles soient commerçantes sénégalaises, militantes algériennes ou épouses d’administrateurs coloniaux, les femmes ont joué un rôle décisif dans l’histoire de la domination européennes outre-mer.


    lire la suite


  • Pascale Barthélémy, "Genre et colonisation : nouvelles approches ( Afrique au sud du Sahara)"

    4 mars - Genève

    Intervention dans le cadre du cycle de conférences en Etudes genre


    lire la suite


  • Intersectionnalité et colonialité : débats contemporains

    28 mars - Paris Diderot

    Colloque international organisé par le CEDREF, avec le soutien de la Fédération RING


    lire la suite


  • Approches critiques des masculinités : Colonialité, néolibéralisme, globalisation

    Paris EHESS

    Ce séminaire se veut un espace de réflexion sur les enjeux théoriques, méthodologiques et politiques posés par l’étude des masculinités en sciences humaines et sociales. Dans le sillage des gender studies émerge, dans les années 1980, un nouveau champ d’études, les masculinity studies. La constitution de ce champ d’étude marque d’abord une rupture féministe par rapport aux sciences humaines et sociales androcentrées et se construit contre les approches essentialistes de « la » masculinité pour déployer une compréhension historicisée des masculinités.


    lire la suite


  • Livre

    Pascale Barthélémy, Africaines et diplômées à l’époque coloniale (1918-1957)

    De la Première Guerre mondiale aux indépendances des pays d’Afrique occidentale française (AOF), elles ne furent pas plus de mille à obtenir leur diplôme de sage-femme, d’infirmière-visiteuse ou d’institutrice.


    lire la suite


  • Séminaire

    Le genre en situation coloniale et post-coloniale

    Programme des séances 2010-2011 - Paris

    Coloniser a toujours été perçu comme un acte essentiellement masculin. C’est sans doute pour cette raison que l’histoire de la colonisation (et de la décolonisation) - qui, jusqu’à une date récente, était le plus souvent écrite par des hommes - n’a fait que peu de place aux femmes, aux rapports sociaux de sexe, à la construction des identités de genre et plus encore à l’histoire de la sexualité en situation coloniale.


    lire la suite


  • Séminaire

    Le genre en situation coloniale et post-coloniale

    Paris

    Coloniser a toujours été perçu comme un acte essentiellement masculin. C’est sans doute pour cette raison que l’histoire de la colonisation (et de la décolonisation) - qui, jusqu’à une date récente, était le plus souvent écrite par des hommes - n’a fait que peu de place aux femmes, aux rapports sociaux de sexe, à la construction des identités de genre et plus encore à l’histoire de la sexualité en situation coloniale.


    lire la suite


  • Revue

    Cahiers du genre, "Genre, modernité et ’colonialité’ du pouvoir"

    Autant d’expériences différentes des femmes dans la modernité, autant de visions dissonantes de l’émancipation : mais comment inclure cette diversité dans le projet féministe ? Revenant sur une géopolitique du savoir dont la prétention à l’universalité fut marquée par la ‘différence coloniale’, ce numéro souligne à quel point le genre, instrument et langage de la différenciation hiérarchique, est, aujourd’hui comme hier, au cœur de ce processus historique.


    lire la suite


  • Ann Laura Stoler, La chair de l’empire. Savoirs intimes et pouvoirs raciaux en régime colonial

    27 mai - Paris Ulm

    « L’homme reste homme tant qu’il est sous le regard d’une femme de sa race ». Dans les colonies, cette phrase n’a rien d’un paisible constat. Comme le montre avec force Ann Laura Stoler, c’est une injonction qui trahit une inquiétude, inséparablement raciale et sexuelle, sur l’ordre du monde colonial.


    lire la suite


  • F. Guillemot, A.Larcher, La Colonisation des corps. De l’Indochine au Viet Nam

    Symbolique de la tête, du ventre et des membres, poids de la gestuelle,représentations sexuelles ou anthropométriques tendant à classer cet être étrange qu’est le colonisé, fabrication d’un corps du roi conforme aux souhaits de la République française, perceptions renouvelées de l’environnement et du bien-être à travers les prescriptions de la modernité, enfin terribles effets de la guerre, corps meurtris, âmes sans repos hantant aujourd’hui encore un paysage où la tradition s’épuise à tenter d’abso[...]


    lire la suite


0 | 10

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Info / contacts :


Navigation / Syndication :