RING


Accueil > Textes > Pour en finir avec les fantasmes en tous genres

Pour en finir avec les fantasmes en tous genres


Date de mise en ligne : [11-06-2013]



Texte paru dans Libération du 11 juin 2013, p. 24 : http://www.liberation.fr/societe/2013/06/10/en-finir-avec-les-fantasmes-en-tous-genres_909684


Nous, universitaires, enseignons le genre en philosophie, histoire, littérature, sociologie, anthropologie, économie, droit, psychanalyse, biologie, sciences du vivant, arts, sciences politiques… dans des cours et séminaires de recherche qui existent déjà depuis de nombreuses années et attirent un public de plus en plus nombreux. Le genre est un outil d’analyse employé dans diverses disciplines pour saisir la construction sociale, culturelle, langagière et scientifique des différences entre les sexes. Il permet, notamment, de mettre en évidence et d’étudier les assignations dissymétriques et hiérarchiques des rôles et des fonctions sociales entre hommes et femmes.

Ce mode d’analyse vise à comprendre comment et pourquoi, en dépit de l’égalité de droit, persistent, voire se renforcent, des inégalités de fait. Dans un temps de crise et d’inquiétudes majeures, nous pensons que la plupart des dysfonctionnements de nos sociétés sont liés aux inégalités et à la domination de quelques-uns sur l’immense majorité des autres. Au cœur de cette réalité s’est déployée, au cours des siècles, la domination sociale, politique, culturelle, sexuelle et symbolique des hommes sur les femmes. Ainsi voit-on, par exemple, la pauvreté frapper aujourd’hui plus durement les femmes. Cette inégalité entre les femmes et les hommes est le verrou qu’il faut lever pour combattre efficacement et durablement les autres.

Les études de genre permettent d’expliquer pourquoi la liberté des unes est restée longtemps incompatible avec la liberté des autres : il a fallu attendre 1965 pour que les femmes puissent, en France, travailler sans l’autorisation de leur mari. Cette inégalité, véhiculée aussi par la langue, informe durablement les représentations, les pratiques et les valeurs de nos sociétés. A titre d’exemple, longtemps un « homme public » a désigné un homme politique tandis qu’une « femme publique » désignait une prostituée. Aujourd’hui, on déplore le trop faible nombre de femmes à des postes de responsabilités politiques et professionnelles et la trop faible implication des hommes dans la sphère domestique. Les études de genre analysent l’origine et la complexité des résistances en rendant possible une évolution de la société.

En déconstruisant les stéréotypes du masculin et du féminin, en mettant en évidence la dimension culturelle et située des normes sexuelles, les études de genre font apparaître que le lien entre sexe, genre et sexualités n’est pas commandé par une « nature » immuable, l’idée de nature ayant elle-même historiquement varié, et n’étant pas universelle. Elles ont ainsi contribué à lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et aux identités de genre.

C’est dire qu’il n’y a pas une théorie du genre, fantasme entretenu par ceux et celles que la perspective d’une égalité effective dérange ou effraie, mais des études de genre. Tous les champs du savoir sont concernés et notre rôle est de revisiter les disciplines sous cet angle. C’est pourquoi nous avons, pour plusieurs d’entre nous, contribué à la rédaction du rapport Egalité entre les femmes et les hommes. Orientations stratégiques pour les recherches sur le genre (http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000070/index.shtml). La mission de formation critique de l’Université et la demande croissante des étudiant.e.s soucieux de comprendre notre monde et de chercher des réponses nous donnent pour tâche de développer ce domaine de recherche. Il en va de la construction d’un avenir plus démocratique pour nos sociétés.

Michèle Riot-Sarcey, professeure d’histoire émérite, présidente de la Fédération de Recherche interuniversitaire, interdisciplinaire, national sur le genre (RING)

Anne Emmanuelle Berger, professeure des universités, Directrice, Institut du Genre CNRS/Universités

====


Christine Planté, professeure de littérature française, professeur, Université de Lyon 2

Mercedes Yusta, professeure d’histoire de l’Espagne contemporaine, Université Paris 8
Azadeh Kian, professeure de sociologie, Université Paris Diderot, CEDREF
Valérie Pouzol, maîtresse de conférences d’histoire, Université Paris 8
Anne-Sophie Godfroy, maîtresse de conférences en philosophie, Université Paris-Est Créteil
Sylvie Steinberg, maîtresse de conférences d’histoire, Université de Rouen
Laurence Mullaly, maîtresse de conférences d’études cinématographiques, Université Bordeaux 3
Jules Falquet, maîtresse de conférences de sociologie, Université Paris Diderot
Anna Bellavitis, professeure d’histoire, Université de Rouen

====

Signataires :


Christine Bard, professeure d’histoire contemporaine, Université d’Angers

Sandra Boehringer, maîtresse de conférences d’histoire de l’Antiquité, Université de Strasbourg
Marc Calvini-Lefebvre, maître de conférences de civilisation britannique du XIXe siècle, Université Aix-Marseille
Peggy Cénac, maîtresse de conférences en mathématique, Université de Bourgogne
Laure Chantrel, maîtresse de conférences en économie, Université Montpellier 3
Sylvie Chaperon, professeure d’histoire, Université Toulouse 2 Le Mirail
Yannick Chevalier, maître de conférences de stylistique française, Université Lyon 2
Isabelle Collet, maître d’enseignement et de recherche en sciences de l’éducation, Université de Genève
Sigolène Couchot-Schiex, maîtresse de conférences en STAPS, Université Paris-Est Créteil
Jérôme Courduriès, maître de conférences d’anthropologie, Université Toulouse 2 le Mirail
Sylvette Denèfle, professeure de sociologie, Université François Rabelais, Tours
Christine Détrez, maîtresse de conférences de sociologie, Ecole Normale Supérieure de Lyon
Nicole Edelman, professeure d’histoire, Université Paris Ouest Nanterre
Laurence Ellena, maîtresse de conférences en sociologie, Université de Poitiers
Philippe Enclos, maître de conférences en droit privé, Université de Lille 2
Farinaz Fassa Recrosio, professeure assistance de sociologie de l’éducation, Université de Lausanne
Eric Fassin, professeur de sociologie, Université Paris 8
Estelle Ferrarese, professeure de sciences politiques, Université de Strasbourg
Erika Flahault, maîtresse de conférences en sociologie, Université du Maine
Christine Fontanini, maîtresse de conférences en sciences de l’éducation, Université Montpellier 3
Marie-Dominique Garnier, professeure de littérature anglaise, Université Paris 8
Bertrand Geay, professeur de sociologie, Université de Picardie
Odile Goerg, professeure d’histoire de l’Afrique contemporaine, Université Paris Diderot
Ludovic Gaussot, maître de conférences en sociologie, Université de Poitiers
Yvonne Guichard-Claudic, maîtresse de conférences de sociologie, Université de Bretagne occidentale Brest
Stéphanie Guyon, maîtresse de conférences en sciences politiques, Université de Picardie Jules Verne
Nassira Hedjerassi, professeure de sociologie, Université de Reims
Stéphanie Hennette Vauchez, professeure de droit public, Université Paris Ouest Nanterre
Gabrielle Houbre, maîtresse de conférences en histoire, Université Paris Diderot
Anne Hugon, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université Paris 1
Anne Jollet, maîtresse de conférences en histoire moderne, Université de Poitiers
Isabelle Lacoue-Labarthe, maîtresse de conférences d’histoire, IEP de Toulouse
Karine Lambert, maîtresse de conférences d’histoire, Université de Nice
Nathalie Lapeyre, maîtresse de conférences de sociologie, Université Toulouse 2 Le Mirail
Laurie Laufer, psychanalyste, professeure de psychopathologie clinique, Université Paris Diderot
Sandra Laugier, professeure de philosophie, Université Paris 1
Annie Lechenet, maîtresse de conférence en philosophie, IUFM/Université Lyon 1
Marylène Lieber, professeure associée en sociologie, Université de Genève
Fanny Lignon, maître de conférences de cinéma audiovisuel, Université Lyon 1
Hélène Marquié, maîtresse de conférences au Centre d’Etudes féminines Etudes de genre - Arts, Université Paris 8
Cendrine Marro, maîtresse de conférences en psychologie et sciences de l’éducation, Université Paris Ouest Nanterre
Marie-Louise Martinez, professeure de philosophie de l’éducation, Université de Rouen
Frédérique Matonti, professeure de Science politique, Université Paris 1
Patricia Mercader, professeure de psychologie sociale, Université Lyon 2
Pascale Molinier, professeure de psychologie sociale, Université Paris 13 Nord
Christine Morin-Messabel, maîtresse de conférences en psychologie, Université Lumière Lyon 2
Natacha Ordioni, maîtresse de conférences de sociologie, Université du Var-Toulon
Véronique Perry, enseignante d’anglais et de français-langue-étrangère, Université Toulouse 3
Roland Pfefferkorn, professeur de sociologie, Université de Strasbourg
Alain Policar, professeur de sciences sociales, Université de Limoges
Vincent Porhel, maître de conférences en histoire, Université Lyon 1
Bertrand Porot, maître de conférences en histoire de la musique baroque, Université de Reims
André Rauch, professeur émérite, Université de Strasbourg
Frédéric Regard, professeur de littérature anglaise, Université Paris IV
Rebecca Rogers, professeure en histoire de l’éducation, Université Paris 5 Descartes
Muriel Salle, maîtresse de conférences de sciences de l’éducation, Université Lyon 1
Pauline Schmitt Pantel, professeur d’histoire émérite, Université Paris 1
Sylvie Schweitzer, professeure d’histoire contemporaine, Université Lyon 2
Marta Segarra, professeure de littéture française, Université de Barcelone
Nadia Setti, professeure en études genre et littérature comparée, Université Paris 8
Merete Stistrup Jensen, maître de conférences en littérature comparée, Université Lyon 2
Laurence Tain, maîtresse de conférences, Université Lyon 2
Florence Tamagne, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université Lille 3
Armelle Testenoire, maîtresse de conférences en sociologie, Université de Rouen
Françoise Thébaud, professeure d’histoire contemporaine, Université d’Avignon
Marianne Thivend, maîtresse de conférences d’histoire, Université Lyon 2
Isabelle Tournier, maîtresse de conférences en littérature, Université Paris 8
Catherine Tourre-Malen, maîtresse de conférences en Anthropologie, Université Paris-Est Créteil
Eleni Varikas, professeure émérite de sciences politiques, Paris 8
Éliane Viennot, professeure de littérature française, Université Jean Monnet Saint-Étienne, Institut Universitaire de France
Élise Vinet, maîtresse de conférences en psychologie sociale, Unisersité Lyon 2
Daniel Welzer-Lang, professeur de sociologie, Université Toulouse 2 Le Mirail

====

Avec le soutien de :


Florence Rochefort, chargée de recherche en histoire, UMR EPHE, Paris. Directrice de l’Institut Emilie du Châtelet

Jocelyne Arnoux, psychologue, clinicienne, Martinique
Pascale Barthélémy, présidente de l’Association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre - Mnémosyne
Marc Bessin, chargé de recherche, IRIS CNRS, Paris
Françoise Bianco, doctorante en sciences de l’information et de la communication, Université de Nice -Sophia Antipolis
Paul Bouffartigue, directeur de recherche en sociologie, Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail, Aix-en-Provence
Claudy Bouyon, linguiste en retraite
Claire Chatelain, chargée de recherche en histoire moderne, IRHIS CNRS, Lille
Natacha Chetcuti, sociologue, CESP-INSERM
Ioana Cîrstocea, chargée de recherche, SAGE CNRS, Strasbourg
Elizabeth Claire, chargée de recherche en histoire, CNRS-EHESS, Paris
Pierre Cours-Salies, professeur de sociologie, Université Paris 8
Magali Della Sudda, chargée de recherche, UMR Centre Emile Durkheim, Bordeaux
Christine Delphy, directrice de recherche honoraire, CNRS
Randi Deguilhem, directrice de recherche, UMR Telemme, MMSH Aix-en-Provence
EFiGiES, association de jeunes chercheuses et chercheurs en Etudes Féministes, Genre et Sexualité
Caroline Fayolle, doctorante en histoire, Université Paris 8
Agnès Fine, directrice d’études en anthropologie, EHESS
Artemisa Flores Espínola, doctorante en sociologoe, CRESPPA-CSU, Paris
Nicole Fouché, chargée de recherche, CENA CNRS
Catherine Giard, psychologue, Reims
Fabio Giomi, docteur en histoire, CETOBAC EHESS
Claudine Guiard, chercheuse associée, UMR Telemme, Aix-en-Provence
Louis-Pascal Jacquemond, inspecteur d’académie honoraire, Paris
Elodie Jauneau, docteure en histoire, Université Paris Diderot
Christiane Klapisch Zuber, directrice d’études retraitée, EHESS
Pascal Lederer, directeur de recherche émérite en physique, CNRS
Nadine Lefaucheur, chercheuse en sociologie associée à l’Université des Antilles et de la Guyane
Ilana Löwy, directrice de recherche, INSERM
Véronique Manry, chercheur contractuel, UMR Laboratoire Méditerranéen de Sociologie, Université Toulouse 2 Le Mirail
Sophie Noyé, doctorante et enseignante, Sciences Po Paris
Gaël Pasquier, doctorant en sciences de l’éducation, Université Paris Ouest Nanterre
Evelyne Peyre, chargée de recherche, Eco-Anthropologie et Ethnobiologie, UMR 7206, CNRS
Véronique Poutrain, chercheuse associée à GeFeM, UMR Telemme, MMSH Aix-en-Provence
Sandrine Ricci, chargée de cours et doctorante en sociologie, UQAM, Québec
Irène Théry, directrice d’études, EHESS
Anne Verjus, chargée de recherche en sciences politiques, UMR Triangle, CNRS, Lyon
Catherine Viollet, chargée de recherche, ITEM, CNRS-ENS


Si vous souhaitez ajouter votre nom aux signataires, remplissez les deux champs suivant :





Signataires en ligne :



Harmony Devillard, étudiante en M2 Recherche "Langues, Littératures et Civilisations Etrangères - Etudes anglophones", Université Paris IV Sorbonne

Jenny Brun, chargée de cours en histoire, Universités du Québec et UdM

Irène-Lucile HERTZOG, doctorante en sociologie, Université de Caen

Natacha Loustau étudiante licence psychologie université Paris 8

Martine Stirling, maître de conférences en civilisation britannique, Université de Nantes

Mona Zegai, doctorante en sociologie, Université Paris 8

Christiane Louis-Guerin, Professeure, Université de Montréal

Maëlle Demoy, master genre et développement, université Denis Diderot Paris

Nicolas Balutet, PRCE d’espagnol, Université Jean Moulin - Lyon 3

Abba Chérif, étudiant, Université de N’Djamena

Amal Guha, ingénieur de recherches, Laboratoire Modyco (CNRS UMR 7114 - Université Paris-Ouest)

Céline Kula, docteur en Etudes féminines et Etudes de genre

Véronique Mehl, MCF Histoire grecque, Université de Bretagne Sud

Anne Deslandes, psychologue, Bordeaux

Romain Courapied, doctorant, CELLAM, Rennes 2

Serge Tcherkezoff, directeur d’études, EHESS

Rym Hadir Abdou, doctorante, Paris 8

Dominique Le Tirant, ethnologue indépendante

Lucie Hotte, professeure titulaire, Université d’Ottawa, Ottawa, Canada

Anne Florence Louzé, docteure en sociologie, Paris VIII

Claire Bisiaux, doctorante "la femme et le genre dans le multilatéralisme", SciencesPo

Sophie Louey, doctorante en sociologie, Université de Picardie Jules Verne

Margaret Gillespie, maître de conférences en anglais, Université de Franche-Comté

Alexandrine Guyard-Nedelec, maîtresse de conférences en civilisation britannique, Université de Cergy-Pontoise

Karin Bernfeld, docteure es Lettres, Université Paris VII

Vanina Mozziconacci, doctorante en philosophie, Ecole Normale Supérieure de Lyon

Etienne Bourel, doctorant en anthropologie, Université lyon 2

Emmanuel Fureix, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris-Est Créteil

Ana Mitrovic, étudiante en études de genre(s), Paris 8

María José Esteban Zuriaga, lectrice d’espagnol et doctorante, Université de Nantes

Louis Hincker, maître de conférences en histoire, Université de Valenciennes

Xavier Gravend-Tirole, chercheur en théologie, université de Lausanne

Cristina López Villar, doctora, Universidad A Coruña

Cléo Stérin, masterante en études de genre(s), Paris VIII

Arlette Gautir, professeure de sociologie , Université de Brest

Nicky Le Feuvre, professeure de sociologie, Université de Lausanne

Tara Bate, étudiante en science politique à la Sorbonne, en études du genre à Paris VIII et en développement à l’IHEID.

Claire Finch, masterante en études de genre(s), Université Paris 8, Saint-Denis

Nora Barbier, masterante en études de genre, Université Paris 8

Clara Acker, professeure de philosophie, Université de Brasília, Brésil

Sylvain Janniard, maître de conférences en histoire romaine, Université de Rouen

Tamara Lamas Pacios, estudiante en la Universidad de Salamanca, España.

Saskia Sarrazin, masterante en études de genre(s), Université Paris 8, Saint-Denis

Marys Hertiman, masterante en études de genre(s), Université Paris 8, Vincennes Saint-Denis

Juliette Tilman, masterante en études de genre(s), Université Paris 8, Saint-Denis

Ouerdia Ben mamar, doctorante, Paris 8 dép. Genre

Anne Simon, chargée de recherche en littérature, CNRS-EHESS

Eglantine Jamet-Moreau, maîtresse de conférences en civilisation britannique, Université Paris Ouest Nanterre

Violaine Dutrop-Voutsinos, présidente de l’Institut EgaliGone, Lyon-Bron

Antoine Damiens, doctorant à l’université Concordia

Elsa Forner-Ordioni, doctorante, EHESS

Eva Martínez Sampere, profesora titular de Derecho Constitucional, Universidad de Sevilla

Brigitte Rollet, chercheuse statutaire, UVSQ

Malena Loenzo, Profesora de Derecho Constitucional, Universidad Carlos III de Madrid

Colin Giraud, maître de conférences en sociologie, Université Nanterre

Cyril Barde, doctorant en littérature française, Université Paris 8

Caroline Pillet, psychologue clinicienne, Paris.

María Silveria Agulló Tomás, profesora titular, Universidad Carlos III de Madrid

Daniel Martinez, profesor ayudante esp, Universidad Carlos III de Madrid

Isabel Márquez Pérez, chercheuse au CSIC, Institut d’Astrophysique de l’Andalousie (Espagne)

Juliette Garnier, doctorante en sociologie de l’éducation, Université Paris-Est-Créteil

Stéphane Leroy, maître de conférences en géographie, université Paris-Est Créteil

Emmanuelle Delanoë-Brun, maître de conférences en littérature et cinéma américain, Université Paris Diderot

Isabel Cabrera Bosch, profesora titular Historia Contemporánea, Universidad Autónoma de Madrid

Teresa Torns, profesora titular, Universitat Autònoma Barcelona

Camille Frémont, doctorante en sociologie, CERReV Université de Caen Basse-Normandie

Pedro González Puelles, profesor, Universidad Autónoma de Madrid España

Angélique Gigan, doctorante en littérature française, Université de La Réunion

Diana Arauz Mercado, Universidad Autónoma de Zacatecas, Área de Historia de las Mujeres, Maestría-Doctrado.

Marie-Françoise Berthu-Courtivron, maîtresse de conférences, Université Rennes 2

Juana Anadon, profesora titular, Universidad Complutense de Madrid

Elisa Varela-Rodríguez, prof. Université Girona

Anne-Marie Sohn, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon

Lola Sanchez, professeure de Traduction, Université de Grenade (Espagne)

Pauline Launay, doctorante sociologie, UCBN

Montserrat Cabré, professeure d’histoire des sciences, Universidad de Cantabria

Dolors Molas, profesora titular de Historia Antigua, Universitat de Barcelona

Josefina Cuesta, Catedrática de Historia Contemporánea, Universidad de Salamanca

Miguel García-Fernández, candidat au doctorat en études médiévales (histoire des femmes), Universidade de Santiago de Compostela

José Manuel Peláez Ropero, investigador USAL

Georgina González Rabassó, PhD Fellow, Universitat de Barcelona

Mónica Cejas, Coordinadora de la Maestría en Estudios de la Mujer UAM-X México DF

Joana Maria Pedro, professeure, Universidade Federal de Santa Catarina, Brésil

Isabelle Charpentier, maître de conférences, Science politique et Sociologie, UniV. Versailles - St-Quentin-en-Yvelines

Lucie Roussel, chargée de cours et doctorante en littérature française, LASLAR, Université Caen Basse-Normandie

Anne-Laure Méril-Bellini delle Stelle, docteure en histoire, FRAMESPA, Toulouse II-Le Mirail

Amélie Pinset, étudiante en science politique, Université Paris 8

Cyrille Rouge-Pullon, docteur Sciences économiques, Professeur de SES, Redon

Beatriz Cagnolati, directrice de recherche en traductologie, Université nationale de La Plata, Argentine

Manuel Álvaro Dueñas, Profesor Titular de Historia Contemporánea, Facultad de Formación del Profesorado y Educación, Universidad Autónoma de Madrid

Anna Rita Iezzi, doctorante en études féminines et de genre, Paris 8

Nicolas Quenouille, étudiant en philosophie et en mathématiques à l’Université de Strasbourg

Alicia Puleo, Profesora Titular de Filosofía Moral y Política, Cátedra de Estudios de Género de la Universidad de Valladolid, Espagne

María Luisa Femenías, Directora Centro Interdisciplinario de Investigaciones en Género Universidad Nacional de La Plata

Anne Isabelle François, maître de conférences de littérature comparée, Université Sorbonne Nouvelle

Cristina Scheibe Wolff, professeur associé, Histoire, Universidade Federal de Santa Catarina, Brésil

Sophie Bailly, professeure en sciences du langage, Université de Lorraine

Mercedes Ortega, profesora de la Universidad del Atlántico, Barranquilla-Colombia

Sarah Faraud, doctorante, EHESS

Marie Buscatto, professeure à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

María Luisa Calero Vaquera, Catedrática de Lingüística General, Universidad de Córdoba (España)

Pérez Cantó, Pilar, catedrática de Historia Moderna y Profra. Emérita de la Universidad Autónoma de Madrid

Patrick Farges, maître de conférences, histoire/civilisation des pays de langue allemande, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

Karmele Zarraga, investigadora UPV/EHU, País Vasco

Elena Hernández Sandoica, Catedrática, Universidad Complutense de Madrid

Nathalie Coulon, maîtresse de conférences en psychologie, université de Lille 3

Ángeles Hermosilla, professeure de Théorie de la Littérature, Université de Cordoue (Espagne)

Aline Céril, doctorante sciences politiques, UAG, Guadeloupe

Marc Pavé, professeur en CPGE, chercheur associé à l’OHM Oyapock, CNRS

Christine Dousset, maîtresse de conférences en histoire, université Toulouse 2

Maria Jose Palma Borrego, professeure en langue française, IES Alameda de Osuna Madrid

Paola de Carvalho Rodrigues, étudiante master égalités - lyon 2

Paul Maneuvrier-Hervieu, étudiant en master en histoire du Moyen Âge, Université de Caen Basse Normandie

Tiphaine Martin, docteure en Lettres Modernes, Université Denis Diderot-Paris VII

Christophe Maneuvrier, maître de conférences en histoire du Moyen Âge, université de Caen Basse-Normandie

Paul Gourdon, master 1 Géographie, Université Paris 1

Lourdes Prados, Profesora Titular de Arqueología.Universidad Autónoma de Madrid

Rocío de la Villa, professeure UAM, Universidad Autónoma de Madrid

Karine Bertrand, professeure de LP et étudiante en genre. Lyon2

Karine Bastide, étudiante Master 2 Egalités, université Lyon 2

Fanny Darbus, enseignant-chercheur en sociologie,Université de Nantes

Milagros Ezquerro, professeure, Paris-Sorbonne Paris IV

Manon Gozard, étudiante en master 2 "Etudes Anglophones", Université Paris IV

Ana Isabel Braz, licenciada en psicología y máster en género y diversidad por la Universidad de Oviedo

Jörg Franke, étudiant du master 2 "égalités", Université Lumière Lyon 2

Oscar Freán Hernández, maître de conférences en Histoire Contemporaine de l’Espagne, Université de Franche-Comté (Besançon)

Emma Fox, étudiante en master genre, Université Lyon 2

Jeanne Viès, étudiante en master genre, Université Lyon 2

Thérèse Courau, docteure Etudes Ibéro-américaines

Moreno Amparo, profesora Titular, Psicologie et Genre, Universidad Autónoma de madrid

Pilar Díaz Sánchez, profesora Titular de Historia Contemporánea de la Universidad Autónoma de Madrid

María Victoria Pleguezuelo, Grado en Lengua y Literatura Española, UNED, España

Juliette Minces, sociologue indépendante

Thomas Späth, professeur, Université de Berne/ Suisse

Sandra Tomc, maitresse de conférences, Université Jean Monnet, Saint-Etienne

Yolanda Guerrero Navarrete, Catedrática de Historia Medieval de la Universidad Autónoma de Madrid

Natacha Coquery, professeur à l’université de Lyon 2

Nicole Roux, enseignante-chercheuse, sociologue, Université de Bretagne Occidentale, Brest

Clémence Strédel, ATER, IRIEC, Université Toulouse 2 Le Mirail

Margot Lauwers, doctorante en littérature écoféministe et ATER, Université de Perpignan Via Domitia

Jérémie Foa, maître de conférences en histoire, Aix-Marseille Université

Irma Velez, maîtresse de conférences, ESPE Paris Sorbonne

Danièle Miglos, professeur émérite, Lille 3

Eric Fournier, professeur agrégé et docteur en histoire

Fátima Arranz, Profesora Titular de Sociología de la Universidad Complutense de Madrid

Séverine Mayol, chargée d’enseignement et de recherche, CERSES, université Paris Descartes

Maribel Peñalver Vicea, maître de conférences Genre et Langage (Paris 3) et Universidad Alicante (España)

Delphine Bauzin, étudiante en histoire, Paris 1

Dominique Chevalier, maîtresse de conférences en géographie, Université Lyon 1

Valérie Brunetière, maîtresse de conférence en sciences du langage, Paris Descartes

Claire Blandin, maîtresse de conférences en Histoire contemporaine, Université Paris Est

Estelle Berthereau, doctorante en histoire à Paris VIII

Véronique Garrigues, agrégée et docteur en histoire moderne, Toulouse

Marta Álvarez, maîtresse de conférences en littérature espagnole, Université de franche-Comté

Guillaume Mazeau historien Université Paris 1 Institut d’Histoire de la Révolution française

Annie Rieu, CNRS retraitée, Equipe SIMONE-SAGESSE Toulouse 2

Hugo Harari-Kermadec, maître de conférences en Economie, ENS Cachan

Antonio Castillo Gómez, profesor titular, Universidad de Alcalá

Michèle Ramond, professeure émérite, Études hispaniques, Université Paris 8

Marie-Laure Déroff, maître de conférences de sociologie, Université de Bretagne Occidentale Brest

María Jesús Matilla Quiza. Profesora Titular de Historia Contemporánea. Universidad Autónoma de Madrid

Michèle Soriano, professeure en Etudes Hispano-américaines, Université Toulouse 2 Le Mirail

Rosa Mª Capel, Catedrática de Historia Moderna. Universidad Complutense de Madrid

Mathilde Dubesset maîtresse de conférence d’histoire honoraire IEP de Grenoble

Swanie Potot, chargée de recherche en sociologie, CNRS

Noémie Marignier, doctorante en Sciences du Langage, Université Paris 13

Andrea Pérez Lorente, doctorante en Société et Culture et en Études Hispaniques - Université de Barcelone et Université Paris VIII

Gérald Larrieu, Inspecteur d’Académie -Inspecteur Pédagogique Régional, Limoges

Emilie Guitard, doctorante en anthropologie, Université Paris Ouest La Défense/LESC

Anthony Favier, doctorant en histoire moderne et contemporaine, Université Lumière Lyon 2

Teresa Lopez Pardina, Universdidad Complutense, Instituto Investigaciones Feministas, Madrid

Almudena Hernando, Profesora Titular, Instituto de Investigaciones Feministas, Universidad Complutense de Madrid.

Emma Rubio, PRAG, Sorbonne Nouvelle Paris 3

Natalia Molinaro, doctorante en Etudes Hispaniques et Maître de Langue, Université Paris 8

Michel Briand, professeur de langue et littérature grecque, Univ. de Poitiers

Clarisse Chabod, étudiante en sémiologie, Paris 5

Clyde Plumauzille, doctorante en histoire, IHRF, Université Paris I

Carmen Diop, doctorante en sciences de l’éducation Paris 13 - EXPERICE et Ingenieur d’études Paris 1

Ionela Baluta, maîtresse de conférences, Universite de Bucarest

Joelle Palmieri, docteure en sciences politiques, experte en genre, Laboratoire les Afriques dans le Monde

Sixtine Voillery, étudiante, université Paris 8

María Teresa Martín Palomo, Profesora ayudante Sociología, Universidad Carlos III de Madrid

Sébastien Chauvin, maître de conférences, Université d’Amsterdam

Christophe Batsch, maître de conférences d’hébreu ancien, Université de Lille 3

Angeles J. Perona, profesora de Filosofía en la Universidad Complutense de Madrid

Pascale Bonnemère, directrice de recherches, UMR CREDO, CNRS, Marseille

Teresa Langle de Paz, Co-Directora Women’s Knowledge International-Fundación Cultura de Paz

Myriam Chopin, maître de conférences, Université de Mulhouse

Fabien Knittel, maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Franche-Comté

Anne Clerval, enseignante-chercheuse en géographie à l’Université Paris-Est

Prune de Montvalon, doctorante, URMIS Nice

Agnès Martial, chargée de recherches, Centre Norbert Elias, Marseille

Antoine Chabod, étudiant, co-organisateur de l’atelier EFiGiES Strasbourg

Andrée Lerousseau, maîtresse de conférences en Etudes Germaniques, Université de Lille 3

Maria Candea, maîtresse de conférences en sociolinguistique, Université Sorbonne nouvelle

Ximena Machado, doctoranda en Historia Contemporánea, Grup de Recerca sobre l’Època Franquista, Universitat Autònoma de Barcelona.

Peggy Lecaudé, post-doctorante, Université Paris 4

Romain Brethes, professeur de Chaire Supérieure, Lycée Janson-de-Sailly

Jean-Loup Korzilius, maître de conférences en histoire de l’art contemporain, Université de Franche-Comté

Carmen González Martínez, Catedrática de Historia Contemporánea, UMU-España

Louise Bruit Zaidman, professeure d’histoire retraitée, Université Paris Diderot, UMR Anhima

Beatriz Moncó, Profesora Titular de Antropología del género, Universidad Complutense de Madrid

Asunción Bernárdez Rodal, Profesora Titular, Directora del Instituto de Investigaciones Feministas, Universidad Complutense

Antonia Fernández Valencia, Profesora Titular, Universidad Complutense de Madrid

Stéphanie Tawa Lama-Rewal, chargée de recherche, CNRS

Julie Jarty, maîtresse de conférences de sociologie, Université Toulouse 2 Le Mirail

Jean-Christophe Abramovici, professeur de Littérature, Université Paris-Sorbonne

Jennifer Houdiard, maître de conférences en littérature espagnole et catalane, Université de Nantes

Damien Tissot, doctorant en études de genre, Université Paris 8

Edith Gaillard, docteure en sociologie, Université de Tours

Martine Paulicand, docteur en psychologie, membre associée du Laboratoire Interuniversitaire de psychologie, Grenoble

Maitane Fatoorehchi, étudiante. UAH (Espagne)

Dominique Bourque, professeur, Institut d’études des femmes et Département de français, Université d’Ottawa (Canada)

Julie Castro, médecin et doctorante en anthropologie à l’EHESS, Paris

Koldo Sebastián, doctorant en Histoire Moderne, Universidad de Zaragoza, Dpto. Historia Moderna y Contemporánea (Espagne)

Annie Jourdain, ex professeure associée , sciences de l’éducation, Sudan University, Khartoum

Sergio Coto-Rivel, doctorant Université Michel de Montaigne Bordeaux 3

Rada Ivekovic, ancienne professeure des universites, reseau TERRA

Sylvie Mouysset, professeur d’histoire moderne, Université de Toulouse 2

Mónica Zapata, professeure en littérature hispano-américaine, Université François-Rabelais, Tours

Mélanie Traversier, maîtresse de conférences en histoire moderne, Université Lille 3

Alain Rabatel, professeur de Sciences du Langage, Université de Lyon 1

Michèle Monte, professeure en sciences du langage, Université de Toulon

Claudia Arellano Hermosilla, doctorante en études de genre, Paris VIII Saint Denis

Sylvain Gasançon, doctorant en Littérature/Etudes de genre, Université Paris 8

Bárbara Ortuño Martínez, Becaria Postdoctoral CONICET-Universidad Nacional de Mar del Plata (Argentina)

Sophie Lalanne, maître de conférences en histoire ancienne, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Ulrike Krampl, maître de conférence d’histoire, Université de Tours

Francisco Carantoña, profesor de Historia Contemporánea, Universidad de León (Espagne)

Miguel Ángel Del Arco Blanco, Profesor Contratado Doctor, Universidad de Granada

Lissell Quiroz, maître de conférences en civilisation latino-américaine, Université de Rouen

Tangi Villerbu, maître de conférences en histoire contemporaine, Université de La Rochelle

Eric Macé, professeur de sociologie, Université Bordeaux Segalen

Stéphane Ginouillac, enseignant-e-chercheur-e en mathématiques, IUFM de Versailles - UCP

Geneviève Pruvost, chargée de recherche EHESS-IMM-CNRS

Rosa María Aragüés, doctoranda en historia contemporánea de España, UNED

Loïc Joubert-Doriol, chercheur postdoctoral, Chimie-Physique Théorique, Université de Toronto/Sienne

Sophie Large, doctorante, Université de Bourgogne

Claire Laguian, doctorante en littérature et linguistique espagnoles, Université de Paris-Est Marne-la-Vallée

Claire Spooner, doctorante en littérature espagnole et philosophie, Université de Toulouse II-Le Mirail

Régis Revenin, maître de conférences en sciences de l’éducation, Université Paris Descartes

Sophie Sarrazin, maîtresse de conférences en linguistique hispanique, Université Montpellier 3

Martine Spensky, professeure émérite, Université Blaise Pascal, Clermont II

Christine Lévy, maître de conférences, Université de Bordeaux 3

Marie-Carmen Garcia, maîtresse de conférences, Université Lyon 2

Norman Ajari, doctorant contractuel en philosophie, Université de Toulouse le Mirail

Sonia Dayan-Herzbrun, professeure émérite en sociologie politique Université Paris Diderot

Georges Sidéris, maître de conférences en histoire médiévale, université Paris 4 Sorbonne

Nadia Mekouar-Hertzberg, professeure en Etudes hispaniques, Université de Pau et des Pays de l’Adour

Canela Llecha Llop, doctorante en Études Hispaniques, Université Paris Ouest Nanterre

Rose-Marie Lagrave, directrice d’études à l’EHESS Paris

Mélanie Jouitteau, chercheuse en linguistique, CNRS

Delphine Chedaleux, docteure et chargée de cours en Etudes Cinématographiques, Université Bordeaux 3

Anne-Laure Bonvalot, doctorante en littérature espagnole, Université Montpellier III

Françoise Vouillot, maîtresse de conférences en psychologie, INETOP-CNAM

Xenia von Tippelskirch, chercheuse en histoire moderne/Etudes de genre, Ruhruniversität Bochum, Allemagne

Viviane Baret Rouanet, sexologue clinicienne et formatrice, Lyon

Nathalie Ernoult, chargée de cours, Paris 7

Catherine Achin, professeure de science politique, Université Paris-Est Créteil

Maud Perrier, Lecturer in Sociology, University of Bristol, UK

Laurence Gervais, professeure de civilisation américaine, Université Paris Ouest Nanterre

Sylvie Thiéblemont, professeure des universités, Université de Lorraine

Kamila Bouchemal, doctorante en Etude de genre/Littérature comparée, Univesité Paris8

Line Chamberland, titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie, UQAM

Marie-Claude Chaput, professeure émérite, Université Paris Ouest Nanterre

Gloria Nielfa, professeure d’Histoire Contemporaine, Universidad Complutense de Madrid

Patricia Paperman, professeure de sociologie, Université Paris 8

Nadia Ouabdelmoumen, doctorante en sciences du langage, Université Rennes 2

Karine Espineira, chercheure en SIC associée au LIRCES, Université de Nice-Sophia Antipolis

Charlotte Foucher, docteure en histoire de l’art, ATER à l’université de Tours

Séverine Sofio, chargée de recherche, CNRS-Université Paris 8

Jean Zaganiaris, enseignant chercheur, CERAM/EGE Rabat

Maud-Yeuse Thomas, co-fondatrice de l’Observatoire des Transidentités

Ophélie Rillon, doctorante en histoire, CEMAf Université Paris 1

Marie-Axelle Granié, chargée de recherche, IFSTTAR-TS2-LMA

Maria Eugenia Uriburu, psychologue, A.T.E.R. CRPMS EA3522, Université Paris Diderot

Martine Gross, sociologue, CEIFR (CNRS, EHESS)

Hélène Duffuler-Vialle, ATER, doctorante en histoire du droit, Présidente de la CJC, Université Lille 2

Jean-Raphaël Bourge, doctorant en science politique, LabTop, Université Paris 8

Camille Schmoll, maîtresse de conférence, Université Paris Diderot

Isabelle Marc, professeure d’Études Françaises, Universidad Complutense de Madrid

Carole Brugeilles, maîtresse de conférences en démographie, Université Paris Ouest Nanterre

Audrey Lasserre, chargée de cours, coordinatrice de convention et doctorante en littérature, Paris 3 / EHESS

Héloïse Prévost, étudiante en sociologie, Université Toulouse 2 Le Mirail

Marta del Moral Vargas, Lecturer in Hispanic Studies, University of Bath, UK

María Cruz Romeo Mateo, professeure d’Histoire Contemporaine, Universidad de Valencia (Espagne)

Pascale Thibaudeau, professeure en Etudes Hispaniques, Université Paris 8

Sylvia Hottinger, chercheur postedoctotralnte,Universidad Carlos III de Madrid

Elena Díaz, docteure en histoire, Universidad Autónoma de Madrid

Dominique Picco, maîtresse de conférence en histoire, Université Bordeaux 3

Javier Tébar Hurtado, profesor asociado, Universitat Rovira i Virgili (Tarragona)

Sergio Sánchez Collantes, chercheur postdoctoral en historie contemporaine, Université d´Oviedo

Adriana Cases, doctorante en Histoire Contemporaine, Universidad de Alicante

Ángela Lavilla Cañedo, PhD candidate in Hispanic Studies, University of Sheffield

Geoffroy Huard, postdoctorant, University of Cambridge

Eva Léger, doctorante en Etudes Hispaniques, Université Paris Ouest Nanterre

Danièle Bussy Genevois, professeure émérite, Université Paris 8

Karine Bergès, maîtresse de conférences, Université de Cergy-Pontoise, CICC

François Godicheau, professeur d’histoire contemporaine, Université Bordeaux 3



Nombre total de signataires : 419

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :