RING


Accueil > Mots-clés > féminin

féminin

  • Soutenance de thèse

    Ingrid Chapard, "Psychopathologie féminine et idéal. Quand les femmes, du profane au sacré, des mystiques aux franc-maçonnes, interrogent les structures, psychiques et sociales"

    2 décembre 2011 - Paris Diderot

    L’anthropologie psychanalytique permet de questionner la dimension du genre et de la féminité par une relecture des textes classiques de la psychiatrie comme des textes freudiens, tout en actualisant la clinique du malaise dans la civilisation par l’étude des foules de femmes.


    lire la suite


  • Claudine Sagaert, Histoire de la laideur féminine

    « Toute femme devrait être accablée de honte à la pensée qu’elle est femme. » (Clément d’Alexandrie). Déjà chez Aristote, et bien avant les Pères de l’Église, la femme est matière sans qualité aucune, la qualité restant à l’évidence le propre de l’homme. Tel est le paradoxe du « beau sexe » : source du péché, sa plaisante apparence ne peut que dissimuler un être répugnant.


    lire la suite


  • Appel à contributions

    Masculins/Féminins : dialogues géographiques et au-delà

    Avant le 30 avril - Grenoble

    Le colloque s’adresse aux géographes mais pas exclusivement. Il interpelle des chercheurs d’autres disciplines comme l’urbanisme, la science politique, l’anthropologie, l’économie, la sociologie, l’histoire, la philosophie qui mobilisent la notion de genre en lien avec l’espace, les lieux, le territoire et les sociétés....


    lire la suite


  • Suzanne Saïd, Le Monde à l’envers. Pouvoir féminin et communauté des femmes en Grèce ancienne

    Depuis Bachofen et son livre sur Le Droit Maternel, on s’est beaucoup intéressé à l’État des femmes. Après lui, on ne compte plus les tentatives de retrouver dans le passé lointain de l’humanité ou dans des régions éloignées du globe la réalité d’un pouvoir féminin et l’existence d’une communauté des femmes.


    lire la suite


  • « Mi vagina clama una venganza » : fureur et désir féminins dans les littératures contemporaines de langues romanes

    31 janvier - Université de Paris-Est

    Fureur et désir sont deux passions qui, depuis toujours, s’associent, se mêlent ou sont même si intimement liées qu’elles ne forment parfois qu’une. Le vers de Diana J. Torres (Pornoterrorismo, 2011) « Mi vagina clama una venganza » les conjugue au féminin d’une façon implacable et introduit parfaitement la problématique que nous voudrions poser dans le cadre de cette journée d’études : comment désir et fureur s’incarnent-ils dans les voix poétiques ou les personnages féminins des littératures contemporaines de langues romanes ?


    lire la suite


  • Transgresser au féminin : Rose Michel Reynoir, une féministe ?

    22 mai - Aix-en-Provence

    Laura Talamante et Christophe Regina présentent l’ouvrage qu’ils préparent avec Lucien Faggion. Leurs travaux portent sur une procédure fleuve, véritable guerre conjugale déclarée entre une riche héritière, Rose Michel Reynoir, et son époux, Barthélémy Cornet, consul de la Sérénissime République de Venise à Marseille et composée d’une multitude de protagonistes.


    lire la suite


  • Femmes. Musique et féminité

    Avant le 15 juin - Vanves

    « Elles. Musique et féminité » propose un cadre général réunissant musicologues, luthières et factrices, musiciennes, historiennes de l’art, historiennes... (et leurs homologues masculins) afin de mettre en évidence et en discussion la place des femmes dans les pratiques musicales de l’Europe ancienne (ca. 800 – 1750).


    lire la suite


  • Evil, Women and the Feminine

    Avant le 30 novembre

    Despite the attempts of feminists the conjunction between evil and the feminine seems unbroken. Established as secondary, derivative and hence inferior, women have been long suspected of being the source of human (though more often masculine) miseries, always in cahoots with the forces of evil and destruction.


    lire la suite


  • Hanane Boutenbat, "Le féminin pluriel : construction de l’identité chez Joanna Russ, Ursula Le Guin, Toni Morrison, Margaret Atwood et Daphne Marlat"

    28 septembre 2013 - Paris 8

    La thèse traite de la question de la représentation féminine en jeu dans les œuvres de Joanna Russ, Ursula le Guin, Toni Morrison, Margaret Atwood et Daphne Marlatt. Cette thématique est élaborée à partir d’un questionnement philosophique sur le genre. Les utopies et les dystopies publiées aux Etats-Unis dans les années 1970 ont contribué à fournir de nouvelles possibilités narratives pour la représentation du féminin.


    lire la suite


  • Journée « Gradiva »

    Le féminin dans la ville

    2 avril - IEIHA Paris

    Nous avons pris le parti, cette année 2010-2011, d’inscrire le féminin dans la ville en tenant compte du potentiel politique et utopique de cette relation. La question des femmes (et des jeunes filles et même des petites filles) dans la ville que posent implicitement, parfois plus volontairement, la littérature et les autres formes artistiques, comme le cinéma, nous permet d’envisager le geste créateur comme un art de penser le monde et la société, de les penser l’une et l’autre en des termes souvent critiques et polémiques, mais aussi de les rêver, de les subvertir, de les reconfigurer.


    lire la suite


0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Info / contacts :


Navigation / Syndication :