RING


Accueil > Actualité du genre > Séminaires > Espaces sexués : de la brousse au couvent

Espaces sexués : de la brousse au couvent

EHESS


Date de mise en ligne : [17-09-2013]



Mots-clés : anthropologie | parentalité | sexualité


Séminaire organisé par Klaus Hamberger

1er, 3e et 5e jeudis du mois de 13 h à 15 h (salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 7 novembre 2013 au 19 juin 2014

Présentation :

Ce séminaire s’inscrit dans un programme de recherche consacré à la topologie sexuelle de l’espace social. Nous étudierons, à travers l’analyse comparative de la morphologie spatiale de sociétés voisines dans différentes régions du monde, le rôle que joue la différence des sexes dans l’organisation de l’espace domestique et public.

Cette année, nous nous tournerons vers les sociétés de la Côte de Guinée (du Nigéria au Sénégal), dont la morphologie sociale est souvent caractérisée par l’interaction entre une logique agnatique, généralement associée à un principe de contiguïté, et une logique utérine, marquée par un principe de substitution. Ces logiques peuvent se combiner dans une grande variété de formes d’organisation, des sociétés virilocales dont l’espace agnatique se divise en segments issus de la « même mère », aux sociétés matrilinéaires où l’idéal de contiguïté entre parents paternels ne se réalise que transitoirement ou dans la projection d’un lieu d’origine mythique. 

Ces logiques relationnelles sexuées n’opèrent pas uniquement dans l’espace résidentiel, mais également dans l’espace rituel, dont le schéma génératif repose fréquemment sur la dichotomie entre « village » et « brousse ». Matérialisée aussi bien dans les forêts sacrées ou les cimetières des mauvais morts que dans les enclos initiatiques ou les « couvents » de vodou, la « brousse » représente ici moins une localité déterminée que le lieu de l’Autre en tant que tel, l’espace rituel servant de modèle pour concevoir et pour façonner la relation à l’Autre. En étudiant comment la différence des sexes entre dans la construction de cet espace modèle, nous pourrons mieux comprendre la façon dont les principes « paternel » et « maternel » interagissent pour engendrer le réseau complexe des relations sociales en Afrique de l’Ouest.

http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2013/ue/305/

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :