RING


Accueil > Actualité du genre > Séminaires > Genre et langage

Genre et langage

31 mars - Paris MIE


Date de mise en ligne : [16-03-2015]



Mots-clés : langage


Intervention dans le cadre de l’Atelier de Recherches linguistiques sur le genre et les sexualités

31 mars 14h-17h

Maison des Initiatives Étudiantes Bastille, Salle de Conférence
50 rue des Tournelles, 75003 Paris

Intervenant.e.s :

> Nicole Pradalier (Université de Toulouse 3 – Paul Sabatier)
Proposition modélisée de mesure de genre en français ou “Comment peut-on être toulousaine ?”
Une fois mises en place les notions de féminin et de masculin en langue, celles de pôle arbitraire et de pôle motivé et celles de genre apparent et genre non apparent, nous avons les moyens de mesurer un texte sous son rapport en genre. C’est l’exercice que je présenterai à partir d’une affiche Tisséo (métro toulousain) qui se prêtait de façon privilégiée à l’analyse car elle concentrait à elle seule plus de termes au trait de sens genre humain que nous n’en avions relevé dans la somme de tous les clichés d’affiche récoltés jusque-là.

> Aline Fernandes de Azevedo Bocchi (UNICAMP, Brésil/ Université Paris 13)
Raconter la naissance, en disant le corps : les formes pour signifier la violence de genre
Cette intervention a pour objectif d’interroger la place de la sexualité et du corps des femmes en analysant un corpus composé de « témoignages sur l’accouchement », à savoir : des récits matérialisés comme des énoncés verbaux, des photographies et des productions audiovisuelles dont les formulations linguistiques montrent leurs liens avec la politique. En effet, il s’agit de témoignages liés à une activité militante puisqu’ils défendent la liberté des femmes pour le droit de leurs choix sexuels et reproductifs et dont l’analyse nous permettra de vérifier s’il est possible de les interpréter comme des gestes de résistance. Le cadre de référence théorique est l’analyse du discours, particulièrement celle pratiquée au Brésil qui nous permet d’articuler les catégories de « mémoire » (Pêcheux), de « silence » (Orlandi) et de « lieux d’énonciations » (Zoppi-Fontana) pour problématiser les conceptions de genre et de violence qui sont placées en priorité dans ces discours.

> (sous réserve) Gloria França (UNICAMP, Brésil/ Paris 13)
Les identités brésiliennes « genrées » : propositions théoriques en analyse de discours
Dans le cadre de ma thèse que je prépare en Analyse de discours, j’analyse les discours « stéréotypés » sur le Brésilien.ne.s, dans le contexte du discours du tourisme, en France et au Brésil. Partant de l’hypothèse qu’il s’agit des processus d’identification « genrés », ma communication portera sur la proposition théorique d’articuler les études du genre et la théorie du discours, dans laquelle se place cette étude, pour analyser la formulation et la circulation de ces discours.

Infos :
http://gsl.hypotheses.org/category/atelier-genre-et-langage
http://efigies-ateliers.hypotheses.org/category/genre-et-langage
efigies.genrelangage@gmail.com

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :