RING


Accueil > Actualité du genre > Colloques > Les circulations européennes à l’âge des empires coloniaux au XIXe siècle : (...)

Les circulations européennes à l’âge des empires coloniaux au XIXe siècle : une lecture genrée

4-5 décembre - Nantes


Date de mise en ligne : [18-11-2014]



Mots-clés : migration | Europe | histoire | XIXe siècle | colonialisme


Colloque organisé par Virginie Chaillou-Atrous et Delphine Diaz
4 et 5 décembre

Université de Nantes
Campus Lettres - Chemin de la Censive du Tertre - Nantes, Salle des Conférences / Bâtiment Censive

Présentation :

Dans le sillage d’importants colloques et numéros de revue portant sur les femmes et le genre en situation coloniale (notamment « La femme dans les sociétés coloniales » en 1985, plus récemment, le numéro « Colonisations » de la revue Clio, paru en 2011, ou encore en 2012, le colloque « Femmes et genre en contexte colonial, XIXe-XXe siècles »), cette rencontre se propose d’examiner à l’aune du genre les circulations européennes dans les Empires coloniaux au xixe siècle.
Il s’agit ainsi de croiser l’étude d’objets de recherche longtemps négligés. D’abord, le rôle des femmes dans l’histoire coloniale et dans l’histoire des mobilités au sens large. L’histoire des Empires européens s’est d’abord écrite sans tenir compte de l’identité genrée des acteurs et actrices qui les ont construits, et les mobilités ont longtemps été décrites comme un phénomène éminemment masculin, les femmes étant le plus souvent considérées comme des « suiveuses » passives. Néanmoins, l’historiographie récente a été amenée à réévaluer la place des femmes et l’impact des assignations de genre sur les déplacements féminins et masculins en situation coloniale[4]. Ce colloque se propose ainsi de saisir les mobilités d’Européen.ne.s dans l’espace colonial, ou plutôt dans les espaces coloniaux, puisque les Empires constitués par les métropoles européennes seront ici envisagés dans toute leur diversité.
Il s’agira de considérer tout à la fois les circulations volontaires ou forcées, en allant du simple voyage jusqu’au déplacement faisant suite à une mesure de bannissement ou à un exil politique. Cette rencontre veut d’abord examiner dans toute leur variété les figures féminines qui se sont alors déplacées depuis l’Europe vers l’espace colonial : celles qui ont voyagé et exploré ; celles qui ont contribué à peupler l’espace colonial ; celles qui ont instruit, soigné, enfanté ou évangélisé ; et enfin les femmes bannies ou exilées au sein même de l’espace colonial.

Programme :

http://genreurope.hypotheses.org/1270

Contact :

ju_le_gac@yahoo.fr

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :