RING


Accueil > Actualité du genre > Séminaires > Ida Dominijanni, "Universalisme, genre et pensée de la différence (...)

Ida Dominijanni, "Universalisme, genre et pensée de la différence sexuelle"

9 décembre - Paris MSH


Date de mise en ligne : [03-12-2013]



Mots-clés : théorie


Intervention dans le cadre du séminaire FMSH "Genre, politique, sexualité(s). Orient / Occident"

9 décembre 2013

de 17h à 19 heures
Fondation Maison des Sciences de l’Homme
rez-de-chaussée, salle 3
190 avenue de France
75 013 Paris

Résumé :

Le projet universaliste a déjà été fortement critiqué par les mouvements de classe, de race et de genre de la seconde moitié du XXe s. Il est mis aujourd’hui à rude épreuve par la globalisation, qui semble le réaliser davantage du point de vue du marché que du point de vue des individus et des peuples. L’universalisme est donc un concept fortement déstabilisé : nous ne pouvons pas nous en passer, en raison du potentiel émancipateur dont il est porteur, mais il nous est impossible de nous fier à lui, en raison des connivences dont il s’est montré capable avec les formes de domination actuelles – occidentale, blanche, masculine, bourgeoise. Est-il possible de le relancer ou devons-nous le considérer comme un idéal à classer (archiver) ? Comment les catégories d’égalité, d’identité, de différence interviennent-elles dans les conflits actuels autour de l’universel ? Quelles pratiques politiques sont possibles et nécessaires pour tenir ouverte la tension entre universalisme et différence ? La conférence prononcée dans le séminaire "Genre" de la FMSH explorera ces problèmes à partir de l’expérience et de la théorie du féminisme italien de la différence sexuelle.
Bio-bliographie :
Philosophe, écrivain et journaliste, représentante du féminisme italien de la différence, Ida Dominijanni a travaillé de 1982 à 2012 au sein de la rédaction du quotidien Il Manifesto en tant que chef de service des pages culturelles, reporter politique, éditorialiste. Elle est membre du Centre d’Etudes pour la Réforme de l’Etat (Centro studi per la Riforma dello Stato) et de la Communauté philosophique féminine "Diotima" de l’Université de Vérone. Elle enseigne la philosophie politique à l’Université Roma Tre et elle a été "Visiting Professor" dans diverses universités européennes, américaines et australiennes.

Elle est l’auteure de Motivi della libertà (Motifs de la liberté), Milan, Franco Angeli, 2001. Elle a contribué, entre autres, aux ouvrages suivants : M. Tronti et al., Politica e destino (Politique et destin), Roma, Sossella, 2006 ; Diotima, L’ombra della madre (L’ombre de la mère), Naples, Liguori, 2007.

Parmi ses publications récentes : "Wounds of the Common", Diacritics, n° 39.3 – 39.4, 2011 ; "Soggetto dell’inconscio, inconscio della politica" (Sujet de l’inconscient / Inconscient de la politique"), Filosofia politica, n° 1/2012 ; "Populisme post-oedipien et démocratie néo-libérale. Le cas italien", Actuel Marx, n° 54, 2013, Dossier ’Populisme / Contre-Populisme’, sous la direction de E. Balibar et E. Renault.

Contact :

Christiane Veauvy, veauvy@msh-paris.fr

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :