RING


Accueil > Actualité du genre > Colloques > Les Familles transnationales et sur les migrantes philippines « ici » et « (...)

Journée d’études

Les Familles transnationales et sur les migrantes philippines « ici » et « ailleurs »

4 décembre - Paris Diderot


Date de mise en ligne : [18-11-2013]



Mots-clés : Asie | famille | migration


Journée d’études organisée par Asuncion Fresnoza-Flot & Gwenola Ricordeau

avec le soutien de l’Unité de Recherches ‘Migrations et Société’ (UMR 205) et l’Ambassade des Philippines en France

mercredi, 4 décembre 2013

Université Paris Diderot
salle 871, Bâtiment Olympe de Gouges, entrée par la rue Einstein

Présentation :

En lien avec la parution du livre d’Asuncion Fresnoza- Flot, Mères migrantes sans frontières. La dimension invisible de l’immigration philippine en France (Harmattan 2013), cette journée d’études revient sur la question de l’émergence des familles dites « transnationales » et de la migration des femmes du Sud (notamment des Philippines) vers les pays du Nord. L’objectif est de conduire une réflexion sur ces deux phénomènes intimement liés. Se focalisant sur le cas de la migration des femmes philippines mères de familles vers la France ou d’autres pays, cette journée d’études posera les questions suivantes : Quelles sont les causes et les conséquences principales de la migration des femmes ? Comment les familles transnationales des femmes migrantes fonctionnent- elles dans le contexte de la globalisation ? Dans quelle mesure les politiques des pays d’origine et des pays d’accueil structurent-elles leur vie personnelle et
familiale ?

Programme :

. Accueil à 9 h 30

Première partie (10h-12h)

Modératrice : Gwenola Ricordeau

> Introduction : migrations et familles transnationales.
Laura Merla (Université catholique de Louvain)
> Présentation de l’ouvrage Mères migrantes sans frontières. La dimension invisible de l’immigration philippine en France (Harmattan, 2013).
Asuncion Fresnoza-Flot (Université catholique de Louvain)
> Familles africaines transnationales : entre mobilité, normes d’État et représentations sociales.
Mahamet Timera (Université Paris Diderot – Paris 7)
> Conclusion de la première partie. Quelques réflexions sur les familles transnationales
Maryse Tripier (Université Paris Diderot – Paris 7)

. Accueil à 13h45

Deuxième partie (14h-18h)

Modératrice : Asuncion Fresnoza-Flot

> Introduction : femmes immigrées - quelle visibilité ?
Mirjana Morokvasic (CNRS et Université Paris Ouest Nanterre la Défense)
> Les femmes philippines et les mariages internationaux.
Gwenola Ricordeau (Université Lille-1)
> Les écoles du care aux Philippines. Le devenir travailleuse domestique au prisme de l’Altérité.
Julien Debonneville (Université de Genève)
> Documentaire sur l’absence des mères aux Philippines : « Walang ilaw sa bahay (une maison sans lumière) » (41’).
Justine Meignan (Université Paris 8)
> Photo-documentaire sur les travailleuses domestiques philippines à Hong Kong : « Profession, domestique » (17’).
Julien Brygo (Journaliste indépendant)
> Conclusion de la deuxième partie. Le rôle du gouvernement dans la protection des droits des migrantes philippines
Rapunzel Acop (Vice-consul, Ambassade des Philippines en France)

Contacts :

afresnoza@hotmail.com, ricordeaugwen@yahoo.fr

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :