RING


Accueil > Doctorant-e-s > Soutenances > Virginie Julliard, "Émergenc e et trajectoires de la parité dans l’espace (...)

Thèse

Virginie Julliard, "Émergenc e et trajectoires de la parité dans l’espace public médiatique (1993-2007)"


Date de mise en ligne : [01-12-2008]




Virginie Julliard soutiendra sa thèse"Émergenc e et trajectoires de la parité dans l’espace public médiatique (1993-2007). Histoire et Sémiotique au profit d’une étude sur le genre en politique à l’occasion du débat sur la parité"

Le mardi 2 décembre à 9h,
à l’université Paris II - Panthéon-Assas
Salle des Conseils - Aile Soufflot - Escalier M - 2e étage
12 place du Panthéon - 75005 Paris.

Membres du jury :

. Marlène Coulomb-Gully, (professeure à l’université Toulouse II)
. Béatrice Fleury (professeure à l’université Nancy II)
. Frédéric Lambert (directeur de la thèse, professeur à l’université Paris II).
. Laurence Monnoyer-Smith (professeure à l’université de technologie de Compiègne)
. Rémy Rieffel (professeur à l’université Paris II)

Résumé :

Cette thèse vise à comprendre de quelle manière la « parité » s’inscrit dans l’espace public français, d’abord comme revendication féministe puis comme action publique, et questionne le genre en politique. L’analyse, menée principalement sur un corpus de presse écrite (1993-2007), prête une attention particulière à la production et à la circulation des textes médiatiques dans leur matérialité discursive. Pour appréhender cet objet de recherche dans sa complexité, il est proposé d’adopter une démarche interdisciplinaire qui permet de faire varier les approches et dialoguer les disciplines et leurs problématiques. Les méthodes et les concepts mobilisés sont essentiellement ceux des Sciences de l’information et de la communication et de la Sémiotique, mais l’objet et le postulat selon lequel le sens est un construit socio-historique encouragent à tirer profit des acquis et des points de vue de l’Histoire, de la Sociologie, des Sciences politiques, de l’Anthropologie et de la Philosophie. L’analyse permet d’observer le surgissement et la problématisation de la sous-représentation des femmes en politique dans la presse quotidienne nationale à partir de 1993. La configuration de ce problème donne lieu à un débat public, revivifié en 1998 par la décision de Lionel Jospin d’inscrire la parité dans la Constitution. Les arguments et les enjeux du débat influent sur les représentations médiatiques des femmes politiques, celles-ci étant étudiées dans la presse hebdomadaire d’information et un mensuel féminin. Configuration narrative et discursive, enjeux du débat et construction du genre en politique résultent d’une négociation plus ou moins stratégique entre féministes, décideurs et femmes politiques, journalistes et opinion publique, négociation qui témoigne de la complexe élaboration du sens des contenus médiatiques.

Mots-clés : Sémiotique, médiatisation, parité hommes-femmes en politique, genre et médias, féminisme, espace public, construction des problèmes publics, récit médiatique, débat public, identités publiques, représentations médiatiques.

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :