RING


Accueil > Doctorant-e-s > Soutenances > Perrine Lachenal, "Self-défense féminine dans le Caire en révolution. (...)

Perrine Lachenal, "Self-défense féminine dans le Caire en révolution. Techniques du genre et jeux de violence"

26 janvier 2015 - Aix-Marseille


Date de mise en ligne : [19-01-2015]



Mots-clés : monde arabe | violence


Perrine Lachenal (Laboratoire IDEMEC (UMR 7307), université Aix-Marseille) soutiendra sa thèse de doctorat en anthropologie, intitulée "Self-défense féminine dans le Caire en révolution. Techniques du genre et jeux de violence" le lundi 26 janvier 2015 à 14 heures, à Aix-en-Provence (salle Paul-Albert Février, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Université Aix-Marseille).

Jury :

Niko Besnier, anthropologue, Professeur à l’Université d’Amsterdam (rapporteur)
Sébastien Darbon, anthropologue, Chargé de recherche HDR, CNRS, IDEMEC.
Eric Fassin, sociologue, Professeur à l’Université Paris VIII (rapporteur)
Laurence Hérault, anthropologue, Professeure à l’Université Aix-Marseille (directrice de thèse)
Christine Mennesson, sociologue, Professeure à l’Université Paul Sabatier, Toulouse.
Lucie Ryzova, historienne, Lecturer à l’Université de Birmingham.

Résumé :

Depuis 2011, la révolution égyptienne et ses contrecoups ont suscité au Caire l’émergence d’un véritable marché de la sécurité. Cette thèse est le fruit d’une enquête ethnographique, menée en observation participante, relative à différentes pratiques de défense ayant émergé dans ce cadre. Les cours de self-défense, dont le succès ne cesse de se confirmer dans les quartiers socialement favorisés de la ville du Caire, se trouvent au cœur de cette recherche. Ils y sont envisagés non seulement comme révélateurs, mais aussi comme producteurs d’une culture matérielle et motrice « révolutionnaire », où les bouleversements politiques du moment s’incarnent dans leur dimension émotionnelle, sexuée, sociale et morale. La pratique étudiée – associée à des objets et des techniques du corps spécifiques – permet d’appréhender à la fois les évolutions des formes de sociabilité, les transformations des représentations et des pratiques sociales liées à la violence, ainsi que les recompositions des rapports sociaux de classe et de sexe dans la société égyptienne contemporaine.

Mots-Clés :

Égypte, révolution, genre, violence, self-défense, sécurité, cultures matérielles et motrices.

Contact :

plachenal@mmsh.univ-aix.fr

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :