RING


Accueil > Doctorant-e-s > Bourses et postes > Proposition de sujet de thèse rémunérée à l’INRETS

Proposition de sujet de thèse rémunérée à l’INRETS


Date de mise en ligne : [03-03-2009]




Proposition de sujet de thèse rémunérée (1715€ brut mensuels) à l’INRETS

UR de rattachement : Mécanismes d’Accidents (MA), Salon de Provence (13)

Encadrant INRETS principal : Marie-Axelle Granié (CR1)

Ecole doctorale d’inscription : Ecole doctorale Sciences Humaines et Sociales n° 507 - Université de Rennes 2

Spécialité de la thèse : Psychologie sociale ou Psychologie du Développement

Titre de la thèse : Influence du genre sur le jugement moral et la prise de risque : approche expérimentale en psychologie sociale du développement

Sujet :
Près de trois fois plus d’hommes que de femmes meurent dans les accidents de la route au niveau mondial, contribuant ainsi pour une très large part aux différences de sexe dans le nombre de blessures mortelles non-intentionnelles (OMS, 2002). Un rapport de l’UNICEF (2001) montre que, dans les pays de l’OCDE, les garçons entre 1 et 14 ans ont 70% de probabilité de plus que les filles de mourir dans un accident. Cette différence de sexe se manifeste déjà chez les enfants les plus jeunes : un garçon entre 1 et 4 ans a 40% de probabilité supplémentaire de mourir dans un accident qu’une fille du même âge. Le sexe biologique mâle est pointé comme un prédicteur de l’accident dès l’âge de 6 mois et jusqu’à l’âge adulte.

Les recherches se centrent actuellement sur l’influence du genre, c’est-à-dire les caractéristiques des femmes et des hommes qui sont déterminées socialement, sur les comportements de santé et les comportements à risque accidentel (Sen et Östlin, 2007 pour une revue) et notamment l’effet de la conformité aux stéréotypes masculins dominants sur les comportements de santé des hommes (Courtenay, 2000, Mahalik et al., 2007). Plus spécifiquement, certains travaux expliquent ces différences de sexe dans l’accidentologie par l’intermédiaire des rôles sociaux et des stéréotypes de sexe, amenant une valorisation de la prise de risque chez les individus masculins (Raithel, 2003, Özkan & Lajunen, 2006). Dans ce cadre, des travaux de recherche sont menés depuis quelques années en France et à l’INRETS (Tostain, 2005, Granié 2007, 2008, 2009) en vue de comprendre l’influence du genre sur la perception du risque et de la règle. Ils ont ainsi montré 1/ la relation entre masculinité, perception du risque et comportements déclarés chez les piétons, enfants, adolescents et adultes et 2/ la relation entre féminité et perception de la règle en termes de jugement moral (Turiel, 2006).

Pourtant, très peu de ces travaux permettent de mettre en évidence une relation de causalité entre genre et risque, du fait du type des plans d’expérience mis en place (descriptif ou corrélationnel).

Dans ce contexte, l’objectif de ce travail de thèse est :

1/ de mettre en place des plans d’expérience de type expérimental permettant une activation du genre (appartenance à un groupe de sexe, connaissances ou adhésion aux stéréotypes de sexe, sexuation de la tâche à accomplir) afin d’observer ses effets :

- sur les perceptions des règles et des risques

- sur les comportements des adolescents, au travers d’une expérimentation sur simulateur de conduite

2/ d’étudier l’évolution avec l’âge des liens entre genre, perceptions des règles et des risques et comportements à risque accidentel, notamment aux moments clés du développement de l’identité sexuée à l’adolescence.

Encadrement INRETS et contact : Marie-Axelle Granié (CR),
Départements Mécanismes d’Accidents, granie@inrets.fr,
Encadrant universitaire, directeur de thèse : Manuel Tostain (MCU, HDR) Université de Caen, LAUREPS-CRP2C, Université Rennes 2

Comité de suivi : Catherine Berthelon (DR, Départements Mécanismes d’Accidents/INRETS)

Les étudidants intéressés doivent prendre contact avec MA Granie (granie@inrets.fr) avant le 20 mars 2009.

Master recherche mention assez bien minimum. Une première expérience de recherche sur l’identité sexuée, son développement ou ses effets sur le comportement est un plus.

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :