RING


Appel à contributions

NQF, "Amies"

Avant le 1er mars


Date de mise en ligne : [19-01-2010]




Appel à contributions du numéro de Nouvelles Questions féministes 30/3

"Amies"

Groupe de coordination : Christine Delphy, Helen Fueger, Ellen Hertz, Hélène Martin, Françoise Messant, Alice Sala

Dans un ouvrage classique de la littérature féministe anglophone – A Passion for Friends : Toward a Philosophy of Female Affection (1986) de Janice Raymond –, l’auteure analyse l’invisibilisation des amitiés entre femmes et dévoile la force de ce qu’elle nomme l’« hétéro-réalité ». Dans l’hétéro-réalité, des femmes ensemble deviennent des « femmes seules » ; ainsi est-ce sans ironie que, dans un bar, un homme s’approchant de quatre femmes assises autour d’une table ose demander : « que faites- vous là toutes seules ? ».

L’historiographie féministe qui s’est interrogée sur les relations d’amitié entre femmes a montré combien elles furent importantes et intenses au 18ème et 19ème siècles en Europe et aux États-Unis, en particulier pour les femmes issues des nouvelles classes moyennes et supérieures. La période allant de 1890 à 1920, durant laquelle les femmes acquièrent une certaine autonomie financière (développement du secteur tertiaire et du salariat féminin), est particulièrement favorable à ces amitiés. C’est à cette époque également qu’a lieu la première vague du féminisme et l’on peut se demander si l’amitié entre femmes, que ce soit dans ses formes institutionnalisées (« sororities ») ou intimes (l’amour passionnel ou érotique) serait essentielle à l’émergence d’une pensée et d’une pratique féministe.

Depuis lors, la littérature anglo-saxonne féministe a continué à réfléchir sur ce qu’on appelle la « friendship research ». Ce champ de recherches va de travaux populaires comme Just Friends : The Role of Friendship in Our Lives (1985) ou Women and Friendship (1985) à des travaux plus spécialisés comme Woman to Woman : Female Friendship in Victorian Fiction (1989), Between Friends : Writing Women Celebrate Friendship (1994) ou Celebrating Women’s Friendship : Past, Present and Future (2003). Le rôle de l’amitié dans la constitution de soi des femmes, son utilité dans les luttes – individuelles et collectives – contre la domination masculine, ainsi que la pertinence du continuum amitié-amour mis en évidence par Adrienne Rich dans Compulsory Heterosexuality and Lesbian Existence (1980 ; paru en français dans le 1er numéro de NQF), y sont problématisés de manière militante et théorique.

[...]

http://www.sophia.be/app/webroot/files/appelcommAMIES-1.pdf

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :