RING


Accueil > Actualité du genre > Colloques > A côté du genre : sexe, culture et philosophie

Journée d’étude internationale

A côté du genre : sexe, culture et philosophie

24 novembre - Paris


Date de mise en ligne : [16-11-2012]



Mots-clés : philosophie | culture


Organisé par l’équipe « Études de la culture » de l’Institut ACTE (Arts Créations Théories Esthétiques) UMR 8218 Université Paris 1 Panthéon Sorbonne - CNRS Amphithéâtre du centre Saint-Charles

24 novembre 2012

Université Paris 1- UFR 04 Amphithéâtre du Centre Saint Charles 47 rue des Bergers, Paris 15 M° Lourmel (8), Charles Michels (10)

Présentation :

Le « genre » est un concept philosophique neuf, du moins appliqué à l’étude des rapports entre les humains. Il s’emploie au singulier plutôt qu’au pluriel. Pourtant il ne laisse de faire question. D’abord parce que trop souvent il se réduit aux oppositions convenues nature/culture, essence/construction qui, elles-mêmes, ne sont plus interrogées mais prise comme une binarité immédiatement opératoire. Ensuite, parce qu’il prête à confusion, le français « genre » n’équivalant pas à l’anglais gender, car plus large (gender, genre, genus, kind, look), donc moins centré sur le rapport entre langage et sexuation. L’anglais sex dit d’abord le biologique, quand le français « sexe » ouvre une perspective abstraite. A cela s’adjoint la question de l’organe au regard de la distinction entre sexe et genre. Enfin, parce, sous ces aspects prometteurs de reconnaissance et d’émancipation, c’est un écran qui neutralise les femmes autant qu’une surface où s’écrivent les effets du sexe. Le « genre » est-il donc bien ce qui vient troubler une différence des sexes, laquelle en est le préalable et l’objet ? Car qu’en serait-il si la différence des sexes était une catégorie vide ? En effet, la différence s’oppose à l’identité comme elle s’affronte à l’égalité. Mais a-t-on jamais su ce qu’est une « identité sexuelle », les assignations officielles à tel ou tel sexe étant éloignées des représentations et conduites réfractaires d’un agent libre ? L’histoire de l’art abonde en figures ambiguës, hyperboliques qui se jouent des rôles sociaux. A-t-on jamais vu une égalité effective entre hommes et femmes, l’horizon de l’émancipation de celles-là apparaissant comme sans cesse repoussé ? L’historicité des représentations politiques et artistiques et des rapports entre les sexes nous montre des dissymétries.
« A côté du genre » est donc une hypothèse de réflexion qui invite à une distance critique pour penser une aspiration à la liberté dans la politique et la création, l’économique et le corps, la pensée et l’agir. Il s’agira donc de comprendre en quoi des figures réfractaires ne sont pas une marge négligeable (à solder dans les pertes et profits d’une société comptable), mais bien les ferments créatifs d’un autre monde possible.

Infos et contact :

http://www.institut-acte.cnrs.fr/etudes-culture/2012/06/28/a-cote-du-genre-sexe-culture-et-philosophie/

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :