RING


Accueil > Actualité du genre > Appels à contributions > Maîtresses et favorites dans les coulisses du pouvoir en Occident (Moyen Âge (...)

Appel à contributions

Maîtresses et favorites dans les coulisses du pouvoir en Occident (Moyen Âge et époque moderne)

Avant le 31 mai - Liège


Date de mise en ligne : [04-06-2012]



Mots-clés : histoire | Moyen-Age | pouvoir


Université de Liège, 13-14 décembre 2012

Comité organisateur

Marie-Élisabeth Henneau (Univ. Liège) ; Juliette Dor (Univ. Liège) ; Alain Marchandisse (Univ. Lièg)e)

Présentation :

Dans le prolongement d’études scientifiques récentes consacrées aux conditions d’accès des femmes au savoir et au pouvoir, il semble important de se pencher à nouveaux frais sur ces femmes proches des lieux de gouvernement et de culture du fait de leurs fréquentations intimes avec de hauts personnages d’un État (rois et princes, ministres ou gens d’Église). C’est à cette thématique que sera consacré le colloque international organisé par J. Dor, M.-E. Henneau et A. Marchandisse, le FER ULG et la SIEFAR, à l’Université de Liège les 13 et 14 décembre 2012.

Statut de la favorite

Statut de la favorite en rapport avec l’évolution de la notion de mariage ; officialisation/visualisation de la favorite : maîtresse en titre, anoblissement : passage de la sphère privée à la sphère publique ; relations avec l’entourage proche (épouses légitimes, enfants, famille du monarque, ministres et conseillers, autres favorites et favoris, etc…) ; réception dans l’opinion publique : adulation/mépris ; rejet de la favorite : effacement, disgrâce

Accès au statut de favorite

Motivations ; stratégie déployée ; sentiments et sexualité ; rôle des réseaux sociaux

Discours sur les favorites

Choix des mots et leurs enjeux : favorites, maîtresses, concubines, courtisanes, « putains », surnoms… ; ce qu’en disent leurs contemporains : l’Église, les moralistes, les juristes, les politiques, les historien(ne)s, les philogynes/misogynes dans le cadre de la Querelle des femmes, les auteur(e)s de fictions, les auteur(e)s de pamphlets ; réception ultérieure des personnages

Femmes de pouvoir

Rôle toléré ; prétentions des favorites ; pouvoir effectif et réalisations des favorites : politique, diplomatie, arts et sciences, mécénat, éducation des enfants légitimes...

Organisation

Femmes Enseignement Recherches de l’Université de Liège (FER ULg) ; Société internationale pour l’étude des Femmes de l’Ancien Régime (SIEFAR) ; Centre européen d’études bourguignonnes

Les propositions (titre et résumé d’une page A4) doivent être envoyées à Marie-Élisabeth Henneau mehenneau@ulg.ac.be pour le 31 mai 2012

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :