RING


Accueil > Actualité du genre > Appels à contributions > Cartographie du genre. La part du sexe/genre dans le découpage et la (...)

Appel à contributions

Cartographie du genre. La part du sexe/genre dans le découpage et la définition des espaces

Avant le 1er mars


Date de mise en ligne : [16-02-2010]




2ème Journée d’Etudes Jeunes chercheur-es
Axe transversal genre de Paris 1

Samedi 12 juin 2010 à la Sorbonne (Centre Panthéon, salle 1), 9h-17h

Sous la responsabilité de Marianne Blidon et Violaine Sebillotte

Présentation :

L’objectif de cette journée est de rassembler, toutes universités et toutes disciplines confondues, des jeunes chercheur-es (doctorant-es et docteur-es ayant soutenu depuis 2007) travaillant sur/avec le genre. Elle est organisée par l’Axe transversal sur le genre de Paris 1 (http://www.univ-paris1.fr/axe-de-recherche/laxe-transversal-genre/).

Les espaces sont des constructions historiques et culturelles. Les sociétés les organisent notamment par le découpage d’activités et de fonctions et par la distribution de rôles sexués qui reconduisent des rapports inégalitaires entre hommes et femmes. La classique séparation des sphères privée/féminine et publique/masculine a fait l’objet de nombreuses recherches et d’une production importante en sciences sociales. Pour autant cette séparation a longtemps été considérée comme un invariant, et continue encore souvent à l’être. Aujourd’hui la question est de savoir quelle place prend – ou non – la différence des sexes dans les différents découpages (matériel, administratif, économique, symbolique, etc.) des espaces. L’objectif de cette journée est d’analyser les manières dont les sociétés cartographient l’espace selon des critères variables où le sexe/genre intervient de façon plus ou moins significative, ainsi que les manières dont les usages et les appropriations les redéfinissent.

Nous privilégierons quatre axes :

. Typologie des espaces : Quelles sont les oppositions fonctionnelles qui séparent et différencient des espaces ? Que signifie un espace « mixte » ? Un espace « neutre » ? Un espace « unisexe » ? Que dire de la représentation des espaces, notamment dans l’art ?

. Séparation/frontières : Selon quels critères (politiques, culturels, religieux, économiques, fonctionnels, administratifs,…) les espaces sont-ils différenciés ? Sont-ils séparés selon un système sexe/genre ? Qui cartographie ces espaces ?

. La pertinence des découpages : Comment les individus circulent dans ce système ? Comment, par leurs pratiques, caractérisent-ils différemment ces espaces, y compris sur le mode de la subversion, de la transgression ou du jeu ? Quelle place tient le genre, l’appartenance de sexe, et la sexualité dans ces circulations ?

. Epistémologie et méthodologie : Quelles théories peut-on mobiliser pour penser les relations entre le genre et l’espace ? Comment intégrer, dans notre construction et/ou notre usage des catégories, les approches critiques de ces dernières années (exemples : critiques féministes matérialistes, queer, études coloniales) ?

Les propositions de communication (une page de résumé) sont à envoyer (accompagnée d’une notice précisant s’il s’agit d’une proposition de doctorant ou de docteur et, en ce cas, l’année de soutenance) avant le 1er mars 2010 aux deux adresses suivantes :

Marianne Blidon : marianne.blidon@univ-paris1.fr

Violaine Sebillotte : violaine.sebillotte@univ-paris1.fr

Parmi les critères de sélection, nous privilégierons la diversité disciplinaire, la cohérence d’ensemble de la journée, l’originalité des propositions et des matériaux mobilisés, la rigueur de la démonstration adossée à des exemples précis.

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :