RING


Accueil > Actualité du genre > Colloques > Masculinité et « esprit fort » au début de l’époque moderne

Journée d’étude

Masculinité et « esprit fort » au début de l’époque moderne


Date de mise en ligne : [02-02-2009]




Journée d’étude co-organisée par Sophie HOUDARD (Paris III – Grihl) et Jean-Pierre CAVAILLÉ (CRH - Grihl) en collaboration avec l’axe de recherche
« Histoire du Genre » du Centre de Recherches Historiques (EHESS/CNRS)

avec le soutien du PPF Programme Pluri Formation « Genre, société et sciences sociales » de l’EHESS.

Samedi 14 février 2009

9h 30 – 17h 30

Université de Paris 3/Grihl et EHESS/Grihl
salle de l’École doctorale
17 rue de la Sorbonne
escalier C, 2ème étage.

Présentation :

Dans le prolongement de la discussion collective entreprise le 7 avril 2008 à l’occasion de la journée que nous avions organisée sur Femmes, irréligion et dissidences religieuses au début de l’époque moderne, nous voudrions observer le genre masculin, dans sa relation supposée privilégiée à l’incrédulité, au rejet des superstitions et à la licence morale (religion et moeurs nous paraissant proprement indissociables à l’époque considérée).

Nous souhaiterions en effet aborder une difficulté, qui nous apparaît sous la forme d’un paradoxe : alors que la différenciation sexuelle ne commencerait à s’esquisser dans les ouvrages de science et de philosophie qu’au cours du XVIIe siècle (voir les travaux de Thomas Laqueur), dès lors que sont en jeu les capacités à produire une critique rationnelle des croyances infondées et à en tirer les conséquences pratiques, la différence sexuelle est affirmée de la manière la plus massive et la plus abrupte. En effet « l’esprit fort », comme le décrit et le promeut par exemple un Charron dans sa Sagesse, est à ce point lié à l’identité masculine (figure du « preud’homme ») et à la virilité, que la possibilité d’une force d’esprit critique au féminin n’est pas même envisagée. Ce qui caractérise le féminin, pour ceux qui construisent la figure de l’esprit fort, et en particulier pour ceux qui se construisent comme esprits forts, est la « faiblesse » à la fois physique et intellectuelle, qui rend sinon impossible, en tout cas tout à fait exceptionnelle l’affirmation d’une « force d’esprit » chez une femme. L’exception d’ailleurs confirme la règle, car les figures individuelles de femmes « esprits forts » (par exemple Ninon de Lenclos ou Christine de Suède) sont invariablement masculinisées, au point d’être considérées, au moins sous ce rapport, comme des hommes accomplis.

C’est ce paradoxe, cet écart, sinon cette contradiction, interne aux discours de la science et de la philosophie, entre indifférenciation sexuelle et différenciation maximale par rapport à la capacité de s’affranchir des fausses croyances, que nous voudrions affronter en exploitant le plus large et diversifié corpus documentaire et en croisant les approches méthodologiques de nos disciplines (histoire, littérature, philosophie, sociologie).

Programme

9h 30 Présentation (Sophie HOUDARD)

> Isabelle MOREAU (Warwick, UK), « Hiérarchie des esprits et esprit fort ;
le discours médical »

> Matthieu DUPAS (Paris, France), « Homme de cour et esprit fort dans la
première moitié du XVIIe siècle »

11h, pause-café

11h 15

> Federico BARBIERATO (Vérone, Italie), « “Alli homini è prohibita una
cosa, a prencipi è permessa, alle donne sono prohibite altre cose”.
Imposture des religions ; différences sociales et différences de genres à
Venise au XVIIe et XVIIIe siècle »

> Letizia PANIZZA ((Londres, UK), « Masculinity, misogyny and metaphor
in La retorica delle puttane of Ferrante Pallavicino (1615-1644), parody of
Cipriano Suarez S.J., De arte rethorica : What Jesuits and prostitutes have in common ? »

12h 15 déjeûner

14h30

> Michèle ROSELLINI (Lyon, France), « Le masculin en miroir, condition
d’exercice de l’esprit fort chez Théophile de Viau »

> Louis-Georges TIN (Orléans France), « Le refus d’amour »

> Filippo D’ANGELO (Gênes, Italie), « Libertinage, utopisme et
masculinité »

16h Discussion générale

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :