RING


Accueil > Doctorant-e-s > Soutenances > Natacha Baboulene-Miellou, "« Et Dieu... créa la femme ». Femmes rêvées, (...)

Thèse

Natacha Baboulene-Miellou, "« Et Dieu... créa la femme ». Femmes rêvées, femmes inventées. De quelques manières de créer « la » femme"

17 décembre 2012 - Toulouse 2 le Mirail


Date de mise en ligne : [17-12-2012]



Mots-clés : corps | arts | cinéma


Natacha Baboulene-Miellou soutiendra sa thèse de doctorat en anthropologie sociale et historique dirigée par Claudine Vassas intitulée "« Et Dieu... créa la femme ». Femmes rêvées, femmes inventées. De quelques manières de créer « la » femme" le lundi 17 décembre 2012 à 14h00 à l’Université Toulouse-Le Mirail, salle D31 (rez-de-chaussée à la Maison de la Recherche).

Jury : 

Agnès Fine, Directrice d’étude à l’EHESS
Florent Gaudez, Professeur à l’Université de Grenoble 2
Monique Jeudy-Ballini, Directrice de recherche au CNRS (rapporteur)
Vassas Claudine, Directrice de recherche au CNRS
Nathalie Vincent-Arnaud, Professeur à l’Université de Toulouse-Le Mirail (rapporteur)

Résumé : 

Lorsqu’on évoque le mythe de Pygmalion, on pense à l’histoire de ce sculpteur, qui grâce à l’intervention de la déesse de l’amour, voit sa statue d’ivoire prendre vie. Or si on reprend dans tous les détails le récit d’Ovide, on s’aperçoit que c’est le sculpteur par son art qui anime sa créature, Vénus ne faisant que parfaire la métamorphose. C’est ce processus de création d’une femme idéale par un artiste opérant sur la base d’une projection de son désir sur le corps féminin que j’ai choisi d’étudier ici. Pour cela, j’ai mis en perspective plusieurs domaines de création (peinture, sculpture, littérature, mais aussi cinéma et haute couture) avec le mythe fondateur afin d’analyser les diverses modalités de la « fabrication » d’une femme et de son image par un homme de l’art ainsi que la relation qui les unit. Cette recherche s’inscrit dans le champ très large d’une anthropologie du corps et de l’image à la croisée de plusieurs disciplines (histoire de l’art, lettres, ethnologie, sociologie). L’analyse minutieuse du processus créatif à l’œuvre dans chacun des domaines étudiés au-delà de la singularité de chaque création, révèle une continuité dans la configuration de l’acte créateur que même la rupture introduite par la reproductibilité technique des images ne vient pas remettre en question. Bien que le processus puisse dans un premier temps, se ramener à deux modèles distinguant d’un côté, une fabrication fondée sur des moyens artisanaux et de l’autre, reposant sur des procédés industriels permettant une multiplication de l’image, l’acte créateur renvoie plus largement à un modèle de création en chaîne qui alterne images artistiques et femmes de chair, etoù la créature devient à chaque fois modèle pour une nouvelle création. Regards d’hommes sur des corps de femmes, regards créateurs de créatures, ce travail met en lumière une facette des rapports entre le féminin et le masculin explorée à travers la problématique de l’image.

Mots clés : 

Image, Corps, Processus créatif, Esthétique, Féminin, Arts, Cinéma, Haute couture

Contact :

natachababoulene@yahoo.fr

Haut de page