RING


Accueil > Actualité du genre > Colloques > Rapports de genre et enjeux de pouvoir dans les églises africaines à (...)

Demi journée d’études

Rapports de genre et enjeux de pouvoir dans les églises africaines à Paris

14 mai - Paris Pouchet


Date de mise en ligne : [03-05-2012]



Mots-clés : religion | pouvoir


Demi journée d’études organisée par Yannick Fer et Gwendoline Malogne-Fer

Dans le cadre du séminaire « Dieu change à Paris » coordonné par Sébastien Fath et Martine Cohen
et du programme « Le protestantisme et les enjeux de l’intégration à Paris » (Paris 2030) 

lundi 14 mai de 14h00 à 18h00 - salle 255 (59-61 rue Pouchet-Paris 17e arr.)

Discutantes : Sandra Fancello (CEMAf-CNRS) et Maïté Maskens (Université libre de Bruxelles)

Bernard Coyault (EHESS) Femmes missionnaires de la diaspora congolaise : discours, figures de référence et pratiques ordinaires des « femmes extraordinaires » Cette communication revisite la problématique de la mission en retour du point de vue des acteurs féminins. Après avoir rappelé la féminisation croissante des églises issues de l’immigration et l’émergence de nouveaux leaders féminines (pasteurs, chanteuses), je comparerai les discours de valorisation de « la femme » (« femmes extraordinaires ») et l’engagement des femmes pasteurs congolaises avec les « pratiques missionnaires ordinaires » des femmes observées sur le terrain.

Baptiste Coulmont (CRESPPA-CNRS) Centralité des unes, autorité des autres. Des formes genrées de hiérarchie dans les églises noires de la banlieue parisienne. En m’appuyant sur des données inhabituelles, deux cents affiches pour des événements religieux, je décris une partie du monde que constituent les églises évangéliques noires. Les données permettent de saisir la structure des places offertes aux hommes et aux femmes, les premiers détenant les signes de l’autorité, les secondes ceux de la centralité.

Damien Mottier (CEIFR-EHESS) Pouvoir charismatique, pouvoir sorcier. Rapports sociaux de sexe au sein d’une église pentecôtiste africaine. À partir d’une présentation visuelle de quelques cas de délivrance, qui chorégraphient dans la majorité des cas la manipulation physique de femmes possédées par des hommes charismatiques, cette communication se propose d’interroger l’incorporation des rapports sociaux de sexe au sein d’Églises pentecôtistes africaines qui ont fait l’objet d’études de cas en région parisienne. Le pouvoir s’y exerce par le corps, et l’analyse de ces pratiques rituelles peut permettre de saisir la manière dont le pouvoir charismatique des hommes s’élabore en articulation avec son double inversé, le pouvoir sorcier des femmes, toujours suspectées d’être le siège privilégié des esprits maléfiques, et donc objets de manipulations parfois dangereuses.

Informations : 

http://www.gsrl.cnrs.fr/sites/gsrl/IMG/pdf/programme14mai.pdf

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :