RING


Accueil > Actualité du genre > Appels à contributions > Penser l’incertain sous l’angle du genre

Appel à contributions

Penser l’incertain sous l’angle du genre

Avant le 15 février - Rabat (Maroc)


Date de mise en ligne : [16-01-2012]



Mots-clés : sociologie


XIXe congrès international des sociologues de langue française

2-6 juillet 2012

Présentation :

Pour le CR 4, le Congrès de Rabat offrira l’occasion d’explorer le thème de « l’incertain » sous l’angle du genre ou des rapports sociaux de sexe. Ainsi, l’on pourrait s’interroger sur la transformation éventuelle des appartenances sexuées et de leurs potentiels effets sociaux, dans un contexte marqué par l’indétermination croissante des expériences sociales des femmes et des hommes. En dépit de l’indéniable complexification des trajectoires de vie, peut-on pour autant affirmer que l’individu contemporain est de moins en moins « caractérisé par une appartenance à un statut ou à un collectif » ? Si tel était le cas, il conviendrait d’explorer les conséquences d’une telle individualisation pour des approches théoriques du genre, fondées justement sur le postulat d’une signification sociale majeure des appartenances catégorielles et de leurs « intersections ». La montée de l’incertain sonne-t-elle le glas des théories du genre ou appelle-t-elle plutôt à une analyse plus fine des déclinaisons spécifiques de l’incertitude en fonction de l’assignation normative des individus aux catégories sociales les plus instituées ? Les « épreuves de vie » auxquelles hommes et femmes sont confronté-e-s dans différents contextes sociaux deviennent-elles de plus en plus indifférenciées ou demeurent-elles marquées par des spécificités de sexe, même partiellement reconfigurées ? Les nouvelles formes de régulation de la vie sociale font-elles désormais abstraction des appartenances sexuées ou s’inscrivent-elles toujours dans des logiques de différenciation et hiérarchisation des individus en fonction du sexe ?

Si l’orientation générale du Congrès appréhende l’incertain essentiellement sous l’angle du risque, de la dérégulation et de la montée des inégalités sociales (thèmes qui seront nécessairement abordés ici), il paraît également intéressant d’interroger le potentiel émancipatoire de l’incertain sous l’angle du genre. Si les « certitudes » d’autrefois ont généralement été associées à des régimes de genre particulièrement désavantageux pour la majorité des femmes, convient-il de regretter ou de célébrer l’accroissement actuel de l’incertain ? Si l’individu moderne est effectivement incité « à se penser et à vivre en tant qu’entrepreneur de ses conduites », quelles en sont les conséquences pour les individus pour lesquels (lesquelles) les marges de manœuvre antérieures étaient particulièrement réduites ? Par ailleurs, comment ne pas saisir l’occasion du Congrès de Rabat pour nous interroger collectivement sur l’intelligibilité du « Printemps arabe » et pour penser la participation – infiniment « incertaine » – des femmes dans la promesse démocratique ?

Nous souhaitons donc privilégier les travaux portant sur les épreuves sexuées de l’incertain, sur les modes d’action face à l’incertain et sur les défis de l’incertain, dans un contexte marqué par la pluralité potentielle des appartenances sexuées et des modes d’identification subjective. Le Congrès offrira l’occasion de faire le point sur les avancées les plus récentes dans l’appréhension – théorique et méthodologique – de la diversification des expériences sexuées au sein des sociétés contemporaines et des nouveaux modes de régulation du genre qui accompagnent la « société du risque ».

Les responsables du CR4 prévoient d’organiser plusieurs séances communes avec d’autres CR ou GT. Les partenariats thématiques seront déterminés en fonction des propositions de communication reçues, mais nous avons d’ores et déjà des perspectives particulièrement stimulantes de collaboration avec : le GT 1 (Corps, technosciences et société), le GT 7 (sexualités), le GT 18 (Ethnicité, migrations et citoyenneté), le CR 10 (Temps sociaux) et le CR 32 (Savoirs, métiers, identités professionnelles). Les propositions qui s’inscrivent à l’interface de ces thématiques seront particulièrement appréciées.

http://congres2012.aislf.org/pages/page42.php

Proposer une communication :

http://congres2012.aislf.org/pages/page44.php

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :