RING


Accueil > Actualité du genre > Colloques > Politique, esthétique, féminisme. Les formes du politique, les ruses de la (...)

Colloque en l’honneur de Sonia Dayan-Herzbrun

Politique, esthétique, féminisme. Les formes du politique, les ruses de la domination et le sens des luttes féministes

4-5 juin - Paris Diderot


Date de mise en ligne : [03-06-2010]




organisé par le Centre de Sociologie des Pratiques et des Représentations politiques de l’université Paris Diderot.

Présentation :

Pourquoi le poète, le romancier, le philosophe, sont-ils si attentifs aux représentations, au travail proprement formel qui structure et dynamise les luttes politiques ? Comment l’exilé, le colonisé déconstruisent-ils théoriquement et pratiquement les pouvoirs qui les écartent ou les marginalisent ? Par quels mécanismes les rapports de domination se dédoublent-ils et se redoublent-ils eux-mêmes à l’intérieur des groupes dominés, ainsi les rapports entre les hommes et les femmes ? Ces questions (et d’autres) sont au cœur de la démarche de recherche de Sonia Dayan-Herzbrun, professeur émérite de sociologie à l’UFR de Sciences sociales, directrice du Centre de Sociologie des Pratiques et des Représentations Politiques depuis sa fondation en 1991 jusqu’en 2008. Fortement inspirée par les travaux de l’École de Francfort, Adorno en particulier, l’œuvre de Sonia Dayan-Herzbrun fait de l’exigence de rigueur scientifique un soutien pour la recherche de l’émancipation.

En l’honneur de notre collègue, nous entendons interroger les relations entre l’esthétique, la politique et le féminisme, en posant des questions auxquelles s’efforceront de répondre les communications, celles-ci inspirées des liens intellectuels et souvent amicaux que leurs auteurs, venus d’Inde, d’Algérie, du Burkina Faso, du Liban, des Etats-Unis ou du Brésil, mais aussi de France, entretiennent avec l’œuvre et la personne de Sonia Dayan-Herzbrun. Plus que tout autre, ce colloque sera international.

Programme :

Vendredi 4 juin 2010

Amphi 45, Immeuble Montréal
Dalle des Olympiades

. 9h : Accueil

. 9h30 : Ouverture

> Numa Murard (Université Paris Diderot - Paris 7/Directeur du CSPRP)
> Richard Laganier (Vice-Président du Conseil scientifique de l’Université Paris Diderot - Paris 7)

. 10h : L’invention du parti ouvrier

Président de séance : Patrick Cingolani (Université Paris 10)

> Jean-Numa Ducange (Université de Rouen)
Le parti a-t-il toujours tort ? Retours sur Ferdinand Lassalle et quelques expériences
de la forme parti
> Michaël Löwy (CNRS)
Pour une critique de la Critique du programme de Gotha

. 11h40 : Femmes entre domination et autonomie

Présidente de séance : Nicole Gabriel, Université Paris Diderot - Paris 7 / CSPRP)

> Dominique Fougeyrollas-Schwebel (CNRS - IRISSO - Université Paris Dauphine)
Le féminisme comme théorie critique des sciences
> Barnita Bagchi (Université d’Utrecht, Pays-Bas)
Women’s agency in the public sphere : towards a connotative history, politics, and poetics

. 13h : Déjeuner

. 14h30 : Femmes entre domination et autonomie

Présidente de séance : Eleni Varikas (Université Paris 8)

> Danielly Passos (Faculdade Christus, Fortaleza, Brésil)
Récits contemporains de l’amour et du féminin
> Fatma Oussedik (Université d’Alger, Algérie)
Le féminisme algérien au péril d’un contexte postcolonial

. 16h15 : La subversion postcoloniale

Présidente de séance : Fatou Sow (Université Paris Diderot - Paris 7 / SEDET)

> Maria-Benedita Basto (Université Paris 4)
La politique des réécritures : manières de comprendre la subversion, manières de faire
l’émancipation
> Tassadit Yacine (EHESS)
L’écriture de Taos Amrouche ou les prémisses de l’auto-analyse

Samedi 5 juin 2010

Amphi Buffon – Bâtiment Buffon,
Campus Paris Rive Gauche

. 9h30 : Épistémologie et théorie critique

Présidente de séance : Martine Leibovici (Université Paris Diderot - Paris 7 / CSPRP)

> Lewis R. Gordon (Temple University, Philadelphie, États-Unis)
When monsters no longer speak : a critique of postcolonial reason
> Christophe David (Université de Rennes - CSPRP)
La démocratie américaine ne serait-elle qu’un fascisme ? Réflexions sur La Personnalité autoritaire d’Adorno

11h15 : Esthétique et politique

Président de séance : André Bourgey (INALCO)

> Mohammed Berrada (Écrivain, Université de Rabat, Maroc)
Que peut l’esthétique dans un monde déboussolé ? Le cas du roman arabe contemporain
> Joelle Caullier (Université Lille Nord de France)
Interpréter la musique. Un essai d’anthropologie culturelle

. 13h : Déjeuner

. 14h30 : Citoyennetés paradoxales au Moyen-Orient

Présidente de séance : Isabelle Lacoue-Labarthe (Université de Toulouse)

> Melhem Chaoul (Université de Beyrouth, Liban)
Approche de la notion de citoyenneté dans une société non homogène : le cas du Liban
> Jamil Kadi (Université Paris Diderot - Paris 7)
De l’occupation des espaces à la désorganisation sociale : la vie quotidienne dans un espace institutionnel
> Birol Caymaz (Université Galatasaray, Istanbul, Turquie)
École et citoyenneté en Turquie : un état des lieux
> Sonia Dayan-Herzbrun (Université Paris Diderot - Paris 7 / CSPRP)
Penser les sociétés à partir de l’expérience

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :