RING


Accueil > Actualité du genre > Séminaires > Femmes de paroles : voix énonciatives et pragmatique des formes de (...)

Séminaire

Femmes de paroles : voix énonciatives et pragmatique des formes de discours


Date de mise en ligne : [17-12-2009]




Séminaire Antiquité au présent

organisé par Florence Dupont et Claude Calame

Équipe "Théorie littéraire et sciences humaines"
Groupe de recherches "Antiquité au présent" (Paris 7 – EHESS)
Université Denis Diderot – Paris 7
Les Grands Moulins (Mo Bibliothèque, ligne 14)
Bât. C, salle 779 C (7e étage)
Mardi 15 h-17 h

Présentation :

Epouse et mère, la femme adulte jouit, dans différentes formes de discours, de positions très singulières. Ces représentations d’ordre discursif ont trop facilement été confondues avec les statuts réels qui insèrent la femme dans un réseau de rapports sociaux de sexe, pour parler en termes de « gender ». Or, dans les discours et formes poétiques aussi bien que dans l’historiographie ou l’art oratoire, la femme adulte se définit non seulement par contraste avec la jeune fille ou la femme âgée, mais aussi par des métaphores notamment animales (l’abeille, la chienne, la huppe, la belette, etc.) qui présupposent une anthropologie comme représentation de l’être humain. Il s’agit donc de représentations (discursives) qui orientent les prises de parole de la femme intervenant dans différentes formes de discours

Ainsi, envisagée en interaction avec les statuts limitrophes de la jeune fille ou de la vieille femme, la figure de la femme-épouse intervient non seulement au niveau de l’énoncé avec sa pragmatique, mais encore sur le plan de l’énonciation, en particulier par la mise en scène de voix féminines dans des discours en général conçus et proférés par des hommes. On se concentrera donc sur les énonciations féminines et sur leur pragmatique par le biais des représentations souvent symboliques dont la femme est l’objet : de l’épopée à la tragédie ou à la comédie en passant par les différentes formes de l’histoire et de la rhétorique dans la culture gréco-romaine, en comparaison avec des formes de poésie narrative ou de discours (poétiques) « performatifs » dans d’autres cultures de tradition essentiellement orale.

Programme :

. 6 octobre 2009 :
Marella NAPPI (EHESS, Centre Louis Gernet)
« Mise en scène des voix féminines dans l’Iliade »

. 17 novembre :
Pierre LETESSIER (Université de Paris 7)
« La danse de la mulier mala dans la comédie romaine »

. 15 décembre :
Anne-Gabrielle WERSINGER (Université de Paris 1)
« La voix d’une ’savante’ : Diotime de Mantinée dans le Banquet de Platon (201d-212b) »

. 19 janvier 2010 :
Claude CALAME (EHESS, Centre Louis Gernet)
« Les voix de Praxithéa, l’épouse d’Érechthée, face au public athénien : tragédie, polyphonie énonciative et pragmatique »

. 16 février :
Martin RUEFF (Université de Paris 7)
« La voix de Julie dans la Nouvelle Héloïse de J.-J. Rousseau »

. 16 mars :
Sylvie PERCEAU (Université d’Amiens)
« Hélène et Clytemnestre : d’Homère aux Tragiques »

. 13 avril :
Marie-Luce GELARD (Université de Paris 5)
« Rogations pour la pluie et inversion rituelle : représentations et discours féminins "transgressifs" (sud marocain, tribu des Aït Khebbach) »

. 11 mai :
Colloque de clôture du cycle
Sandra BORNAND (CNRS, Université de Lausanne)
Silvia d’Intino (CNRS, Centre Louis Gernet)
Maria Manca (Université de Paris 7)
d’autres encore…

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :