RING


Accueil > Doctorant-e-s > Soutenances > Clément Arambourou, "Les masculinités du métier politique. Contribution à (...)

Clément Arambourou, "Les masculinités du métier politique. Contribution à l’étude des logiques de production du genre en politique au temps de la parité"

1er décembre 2014 - Bordeaux IEP


Date de mise en ligne : [09-12-2014]



Mots-clés : masculinité | politique | parité


Clément Arambourou soutiendra sa thèse en science politique intitulée "Les masculinités du métier politique. Contribution à l’étude des logiques de production du genre en politique au temps de la parité" à l’IEP de Bordeaux le lundi 1er décembre 2014 en salle Copernic. La soutenance débutera à 14h00.

Jury :

Marion Paoletti, maîtresse de conférences (habilitée à diriger des recherches) en science politique à l’Université de Bordeaux.
Antoine Roger, professeur de science politique à l’IEP de Bordeaux.
Catherine Achin, professeure de science politique à l’Université Paris-Dauphine
Christian Le Bart, professeur de science politique à l’IEP de Rennes.
Margaret Maruani, sociologue et directrice de recherche au CNRS-CERLIS

Résumé :

Ce travail de thèse sur les masculinités du métier politique au temps de la parité entend répondre à la question de la convertibilité des propriétés masculines en capital politique, question d’autant plus intéressante à poser que ces masculinités sont produites dans un contexte marqué par les critiques des manières masculines d’endosser les rôles de représentant. Ces masculinités sont diverses. Leurs productions et leurs usages dépendent des propriétés sociales, politiques et sexuelles de ceux qui les incarnent. Surtout, ces identités masculines peuvent faire l’objet d’une adaptation aux critères de légitimité liés à l’émergence d’un second individualisme – pourtant symboliquement associé au féminin. Elles contribuent alors à la légitimation du personnel politique en général et à celle des établis du champ politique en particulier. Dans sa variante conservatrice-progressiste, le registre de la masculinité participe encore à la légitimation des ordres politique, social et sexuel dans leur ensemble ; il s’agit donc là d’une masculinité hégémonique au sens fort du terme.

Contact :

clemarambou@hotmail.fr

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :