RING


Accueil > Actualité du genre > Appels à contributions > Familles, hommes et masculinités : réinvention et reproduction du masculin (...)

Familles, hommes et masculinités : réinvention et reproduction du masculin au cœur des pluralités familiales

Avant le 15 juin - revue Enfances, Familles, Générations


Date de mise en ligne : [03-04-2015]



Mots-clés : famille | masculinité


Pour un prochain numéro de la revue Enfances, Familles, Générations

Sous la direction de Sacha Genest Dufault, Université du Québec à Rimouski (Canada) Christine Castelain Meunier, Centre national de la recherche scientifique (France)

Argumentaire :

A leurs débuts, les recherches sur la famille se sont davantage attardées sur la réalité des mères que sur celle des pères. La famille était alors, et demeure aujourd’hui, largement plus faci- lement associée à l’univers des femmes et de la féminité. L’éducation et les soins aux enfants, les tâches domestiques, la production et l’entretien des liens intergénérationnels... continuent en effet d’être perçus comme féminins. Longtemps taboues, les recherches sur le masculin ont cependant émergé dans les années 1970-1980. Toutefois, en dehors de la thématique spécifique de la paternité, on en connaît toujours peu sur les réalités masculines en contexte familial. En considérant les préoccupations présentes historiquement au sein des différents champs d’études et le besoin d’en apprendre davantage sur les hommes et la famille, ce numéro de la revue Enfances Familles Générations s’inscrit au carrefour des études sur la famille et des études sur les hommes et les mascu- linités. Les auteur-e-s sont ainsi invité-e-s à présen- ter des articles fondés sur des données empiriques mais également sur des expériences pratiques ou encore à proposer des réflexions théoriques issues de différents domaines de recherche et d’intervention qui abordent les réalités des hommes et des masculinités dans la famille.
Les articles pourront aborder les réalités actuelles et les transformations récentes qui touchent les hommes dans le contexte familial. Car si la famille est souvent envisagée comme un lieu primordial de réification des identités et des rôles de genre, et donc aussi des masculinités, la famille est également un lieu premier de subversion de ces mêmes normes et stéréotypes, un lieu de renouvel- lement. En ce sens, les textes pourront s’attarder sur la créativité intergénérationnelle des hommes et des masculinités.
Et puisqu’il s’agit d’étudier les changements, il sera intéressant aussi de se tourner vers son corollaire, à savoir les résistances aux changements, dans le sens de la masculinité défensive.
Par ailleurs, si la paternité demeure un thème central, il serait tout aussi pertinent et bienvenu de se pencher sur le vécu des fils, des frères, des amis, des grands-pères. En somme, il faudrait interroger la place du masculin dans la famille, à tous les âges et dans tous les rôles incarnés.
D’autres thèmes encore pourront être abordés, combinant l’affirmation de soi dans le privé et dans le public, par rapport à soi et à autrui, au carrefour de l’identité, de la subjectivité, des liens, des rapports au corps et à la virilité, de l’émancipa- tion ou de l’adhésion à des rôles traditionnels.
Enfin, le thème des actions et interventions auprès des garçons et des hommes en contexte familial professionnel et de santé pourra être traité par l’étude des interventions mises en place auprès des hommes et des familles. En ce sens, une atten- tion pourrait être portée aux dimensions positives, et pas seulement problématiques, vécues par les garçons et les hommes ainsi qu’à leurs bénéfices pour la famille.

Modalités :

Les propositions (résumés) doivent être déposées sur le site de la revue pour le 15 juin 2015. Pour ce faire, les auteurs doivent se créer un compte d’usager en tant qu’auteur en cliquant sur l’onglet s’inscrire. La proposition doit comprendre un titre provisoire, un résumé (1 500 à 2 000 caractères, espaces compris) et les coordonnées de tous les auteurs. Les auteurs des propositions retenues devront remettre leur manuscrit (50 000 ̀ 60 000 caractères, espaces compris, excluant le résumé et la bibliographie) au plus tard le 16 novembre 2015. Ils sont priés de se conformer aux règles d’édition de la revue : www.efg.inrs.ca/index.php/ EFG/about/submissions#authorGuidelines. Les manuscrits sont acceptés ou refusés sur la recommandation de la direc- tion de la revue et des responsables du numéro après avoir été évalués à l’aveugle par deux ou trois lecteurs externes.

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :