RING


Accueil > Actualité du genre > Colloques > La Religieuse : normes et réalités (VIe-XXe siècles)

Journée d’études

La Religieuse : normes et réalités (VIe-XXe siècles)

4 juin - Paris 13


Date de mise en ligne : [19-05-2010]




Journée d’études organisée Marie-José Michel et Andreas Sohn avec le concours du CRESC

Université Paris 13, Vendredi 4 juin 2010

Université Paris 13, 99, avenue Jean-Baptiste Clément, 93430 Villetaneuse, Salle C 304 (UFR LSHS), de 9h00 à 18h00

Présentation :

Le Centre de Recherches sur les Espaces, les Sociétés et les Cultures (Université Paris 13) a organisé depuis quelques années une réflexion méthodologique et problématique sur le thème des religieuses du Moyen Âge à nos jours.

Ces femmes consacrées seraient-elles « les grandes muettes » de l’histoire ? De fait, il existe, certes, d’excellentes monographies et plusieurs enquêtes ont été lancées. Mais l’historiographie des XIXe et XXe siècles, vue dans son ensemble, n’a pas accordé une place suffisante aux ordres féminins.

Pourtant les chiffres, par leur ampleur, révèlent à quel point le défi lancé est vaste. Au Moyen Âge des centaines de milliers de femmes, issues de toutes les couches sociales, ont choisi de vivre dans les ordres, y compris les ordres tertiaires. Et on estime à plus de 40 000 le nombre des religieuses en France en 1789.

Mais que sait-on de ces groupes hétérogènes ? Peu de choses ou des images déformées par l’hagiographie ou par la polémique, comme c’est le cas, par exemple, pour les religieuses de Port-Royal.

Une première journée d’études avait permis d’évoquer la construction et la cristallisation d’images contradictoires de la religieuse. Cette nouvelle journée se fonde sur de multiples dossiers de religieuses exhumés au cours des dernières années. Ainsi des fonds encore méconnus ont été explorés avec de nouveaux outils et de nouvelles méthodes. Ils livrent une galerie originale de portraits et révèlent la découverte de décalages entre la norme et la réalité pour la religieuse du Moyen Âge à l’époque contemporaine.

Programme :

Matinée

Sous la présidence de Pierre Riché (Université Paris X-Nanterre)

. 9h : Accueil, viennoiseries, café

. 9h30 : Ouverture par Jean-Loup Salzmann, président de l’Université Paris 13, et Elisabeth Belmas, directrice de l’UFR LSHS

. 9h45 : Introduction par Andreas Sohn (Université Paris 13) et Marie-José Michel (Université Paris 13)

. 10h15 : Anne-Marie Helvétius (Université Paris 8), L’image des abbesses et fondatrices de monastères dans l’hagiographie du haut Moyen Âge

. 10h45 : Gisela Muschiol (Université de Bonn), Das Geschlecht der Klausur - Konzepte im 12. Jahrhundert

. 11h15 : Discussion suivie d’une pause-café

. 11h45 : Jean-Loup Lemaitre (École pratique des Hautes Études, IVe section), La place des moniales et chanoinesses dans quelques nécrologes médiévaux

. 12h15 : Gudrun Gleba (Université d’Osnabrück), La perception de la vie monastique au temps des Réformes : Anna Rode, religieuse westfalienne

. 12h45 : Discussion

. 13h-14h30 : Buffet

Après-midi

Sous la présidence de Jean Lesaulnier (Société des Amis de Port-Royal)

. 14h30 : Anne-Claire Josse-Volongo (Université Paris X-Nanterre), La religieuse parfaite au XVIIe siècle à travers la correspondance de Mère Angélique Arnauld

. 15h : Michèle Bretz (Université Paris 13), La religieuse rebelle au XVIIe siècle : le cas de Mère Angélique de Saint-Jean Arnauld

. 15h30 : Antoinette Guise Castelnuovo (Académie de Chambéry), Le don des religieuses à Dieu : normes et réalités (XIXe-XXe siècles)

. 16h : Discussion suivi d’une pause-café

. 16h30 : Véronique Alémany (Université Paris 13), La Paladines : une religieuse sans cloître (premier XXe siècle)

. 17h00 : Discussion générale

. 17h30 : Conclusion par Marie-Elisabeth Henneau (Université de Liège)

http://www.univ-paris13.fr/cresc/index.php?option=com_content&task=view&id=86&Itemid=28

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :