RING


Accueil > Actualité du genre > Colloques > La « vie des femmes » : singularités et rôles de la presse féminine (XIXe- (...)

Colloque

La « vie des femmes » : singularités et rôles de la presse féminine (XIXe- XXe siècle)

11 avril - Paris


Date de mise en ligne : [03-04-2008]




Carism /Institut Français de Presse

Université Paris 2/ Centre Vaugirard

391 rue de Vaugirard

75015 Paris

Salle des conférences

Présentation :

La presse destinée au lectorat féminin est l’héritière d’une longue tradition. Les travaux de cette journée d’études devraient contribuer à en cerner l’originalité et à en préciser l’évolution dans ses différents aspects. Produit commercial, nourri par la publicité, la presse féminine est aussi un bien culturel, dont la lecture constitue un « temps pour soi », et un vecteur idéologique, compte tenu du rôle qu’elle s’attribue (et joue effectivement ?) auprès de ses lectrices.

Quelles lectrices au demeurant ? Les femmes ne constituent pas une catégorie homogène et leur appartenance au même genre ne transcende pas mécaniquement leur diversité sociale et culturelle. Existerait-t-il cependant, à l’aune de la presse, une « vie des femmes » (plus ou moins réelle et plus ou moins rêvée), un « entre soi » que l’on pourrait considérer comme un symptôme et un mode d’expression, parmi d’autres, de l’identité et de l’unité du genre dans un temps donné ?

La reconnaissance publique de la place et des droits des femmes dans la vie sociale ne s’est véritablement imposée que dans les années 1960-1970. Ce constat fait, il faut se garder d’une vision anachronique et figée des périodes antérieures, qui ignorerait la manière dont les générations successives se sont représentées leur « modernité » et leur « progrès » par rapport aux générations précédentes, y compris dans le domaine du partage des fonctions et des relations entre sexes. Quelle représentation de leur place et de leur avenir la presse a-t-elle proposé à ses lectrices, en tant que « femmes » (identité assignée) mais « modernes » (identité en mouvement) ? Et comment ce qui compose « la vie des femmes » a-t-il été défini et reformulé par la presse au fil du temps, à l’aune de la « modernité » ?

De manière implicite ou explicite, la presse explique à ses lectrices leur environnement et leur indique les manières de s’y (bien) inscrire pour gagner une « vie meilleure et heureuse ». Quels en sont les objectifs et les éléments principaux ? Quelles valeurs et quelles normes les sous tendent ?
Quelles solutions ont été proposées aux « femmes diligentes » pour les aider à mieux assurer les tâches et les difficultés quotidiennes ?

Quels types de conseils ont été prodigués et quels arguments utilisés pour légitimer et encourager l’entretien du corps et le soin des apparences afin de rendre les « femmes séduisantes » ?

A partir de quand et selon quels registres la presse a-t-elle valorisé et banalisé l’expression et l’analyse des sentiments, répondu aux interrogations des « femmes aimantes » sur leurs relations avec l’autre sexe, et écouté leurs confidences ?

Quelle part enfin a été faite aux capacités des femmes, citoyennes de seconde classe jusqu’en 1945, mais qui n’en étaient pas moins intégrées à la vie économique et sociale, par l’instruction, le travail et toutes sortes de sociabilités et de curiosités ? Comment la presse dit-elle à ses lectrices qu’elles sont des « femmes actives et intelligentes » ?

Programme :

Matinée : Les singularités de la presse féminine

9H 30 – 12 H 30

Accueil

Claire Blandin (Maître de conférences, CEDITEC/Paris Est)
et Hélène Eck (Maître de conférences, Carism/IFP)

Présidence : Josiane Jouët (Professeur, Directrice de Carism/IFP)

Introduction

Valérie Devillard (Maître de conférences, Carism/IFP)

Où sont les femmes ? : la quête des publics féminins

Etapes et caractéristiques de l’évolution de la presse féminine

> Gilles Feyel (Professeur honoraire, Carism/IFP)
La presse féminine au XIXe siècle

> Cécile Méadel (Centre de recherches sur l’Innovation, Ecole des Mines)
La presse féminine au XXe siècle

> Nathalie Sonnac (Maître de conférences, HDR, Carism/IFP)
Economie et lectorat de la presse féminine des années 1980 à nos jours

Après midi : Rôles et Modèles

14 H 30 – 17 H 30

Présidence : Fabrice d’Almeida, (Professeur, IFP)

> Stephen Gundle (Professeur invité à l’IFP, Warwick University)
Le sens du « glamour »

> Nicole Edelman (Maître de conférences, Université Paris X Nanterre) L’horoscope : une lecture pour les femmes ?

> Dominique Veillon (IHTP/CNRS), Caroline Gaye, Sophie Kurkdjian
Le tournant de la fin des années 1960 ( Elle, Jardin des Modes, Marie Claire, Vogue)

> Claire Blandin (Maître de conférences, Université Paris Est )
Madame Figaro

Contacts :

Claire Blandin (Maître de conférences, CEDITEC/Paris Est)

claire.blandin@laposte.net

06 82 30 50 80

Hélène Eck (Maître de conférences, Carism/IFP)

heck@noos.fr

01 46 51 56 53

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :