RING


Accueil > Actualité du genre > Publications > L’éducation des filles. XVIIIe-XXIe siècles. Hommage à Françoise (...)

Revue

L’éducation des filles. XVIIIe-XXIe siècles. Hommage à Françoise Mayeur.

Numéro spécial de la revue Histoire de l’éducation


Date de mise en ligne : [17-03-2008]




Numéro spécial de la revue Histoire de l’éducation, 115-116, septembre 2007

Sous la direction de P. Caspard, J.N. Luc et R. Rogers

Ce numéro rend hommage à Françoise Mayeur (1933-2006), pionnière de
l’histoire de l’éducation des filles en France. Il montre d’abord comment,
depuis la fin du XIXe siècle, ce champ de recherche a très lentement
émergé, avant de bénéficier, d’une part, des impulsions de la
problématique du genre, et, d’autre part, de son inscription dans
l’histoire politique, sociale et culturelle, qu’a illustré F. Mayeur tout
au long de son œuvre.

L’histoire du personnel enseignant féminin fait l’objet de deux études
originales, qui la confrontent avec celle du personnel masculin : pourquoi
les institutrices sont-elles devenues majoritaires dans le corps
enseignant primaire ? Comment les agrégées des lycées ont-elles concilié
la spécificité de l’enseignement des jeunes filles avec leurs
revendications d’égalité avec les agrégés masculins ?

L’enseignement donné aux filles est lui-même interrogé dans la perspective
du genre : quelle a été la part de la formation proprement intellectuelle
et de l’éducation aux rôles familiaux et sociaux, et en quoi ces objectifs
ont-ils été spécifiques aux filles ou communs aux deux sexes ? Les
enseignements analysés sont ceux qui ont été dispensés à l’école
élémentaire du XVIIIe siècle à nos jours, dans les lycées de la Troisième
République et dans les internats de rééducation de l’après-guerre.

Sommaire :

. Jean-Noël LUC : Françoise Mayeur (1933-2006). Les territoires d’une
historienne

. Rebecca ROGERS : L’éducation des filles : un siècle et demi d’historiographie

. Pierre CASPARD : À quoi tient la supériorité des filles ? Contribution à
l’analyse historique d’un problème, XVIIIe-XXIe s.

. Antoine PROST : Inférieur ou novateur ? L’enseignement secondaire des
jeunes filles (1880-1887)

. Jean-François CHANET : Des institutrices pour les garçons. La féminisation
de l’enseignement primaire en France, des années 1880 aux années 1920

. Yves VERNEUIL : La Société des agrégées, entre féminisme et esprit de
catégorie (1920-1948)

. Anne THOMAZEAU : La rééducation des filles en internat (1945-1965)

Infos :

http://www.inrp.fr/she/histed_115_116.htm

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :