RING


Accueil > Doctorant-e-s > Soutenances > Polo Moji, "Réimagine la nation : Nationalisme africain, engagement (...)

Thèse

Polo Moji, "Réimagine la nation : Nationalisme africain, engagement sociopolitique et autoreprésentation chez les romancières subsahariennes"

21 novembre 2011 - Paris 3


Date de mise en ligne : [02-12-2011]



Mots-clés : littérature | Afrique


Polo Moji a soutenu sa thèse intitulée "Réimagine la nation : Nationalisme africain, engagement sociopolitique et autoreprésentation chez les romancières subsahariennes" le 21 novembre à l’université de Paris 3

Jury :

Jean Bessière, Professeur émérite

Mireille Calle-Bruber, Professeur des universités

Bernard Mouralis, Professeur émérite

Véronique Tadjo, Professeur des universités

Résumé :

En Afrique subsaharienne, le nationalisme « imagine » une identité nationale homogène enracinée dans la mythologie de la spécificité africaine qui représente la femme comme un symbole des racines culturelles (le trope de la « Mère Afrique »). Ce travail analyse comment la romancière subsaharienne (la femme objet culturel muet, extra-historique et apolitique) s’approprie le discours nationaliste africain (réimaginer la nation) pour définir une autre identité pour la femme. L’étude sonde l’hypothèse d’un sujet marginal qui se révèle dans des « lieux frontaliers » selon sa ressemblance et son altérité par rapport aux sujets dominants. Elle analyse la nationalité politique (citoyenneté), la nationalité culturelle (africanité), ainsi que leur enchevêtrement dans la nationalité féminine. And They Didn’t Die et Nehanda évoquent les mouvements de libération en l’Afrique du Sud et au Zimbabwe pour recontextualiser l’appartenance culturelle de la femme « pot de culture » entre la tradition de la modernité. Matins de couvre-feu et L’Ex-père de la nation révèlent la désillusion après les indépendances du Sénégal et la Côte d’Ivoire pour déstabiliser la dichotomie des espaces public et privé – un Etat centré sur l’homme (le « Père-de-la-nation ») et une sphère domestique féminine. Destination Biafra traite le nationalisme ethnique au Nigéria pour aborder la problématique de la nationalité au carrefour des nationalités politique et culturelle : Un Etat (espace géopolitique) définie par des frontières modernes et une Nation (« communauté imaginée ») supranationale définie par une culture précoloniale.

Mots clés : Afrique subsaharienne, littérature féminine, citoyenneté, nationalisme, féminisme, autoreprésentation.

Contact :

mojipb@gmail.com

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :