RING


Accueil > Actualité du genre > Publications > Marlaine Cacoault-Bitaud, Frédéric Charles, Quelle mixité dans les formations (...)

Livre

Marlaine Cacoault-Bitaud, Frédéric Charles, Quelle mixité dans les formations et les groupes professionnels ? Enquêtes sur les frontières et le mélange des genres


Date de mise en ligne : [16-11-2011]



Mots-clés : travail


L’Harmattan, 238 p., 23,50 euros. ISBN : 978-2-296-55459-7

Au cours des cinquante dernières années, les femmes ont massivement investi le marché du travail, notamment au niveau des emplois salariés. Elles ont cherché à conquérir leur autonomie en se procurant des revenus personnels et à élargir leur réseau de relations en menant une vie professionnelle. Même celles qui rencontrent des difficultés à se maintenir dans un emploi stable en raison de la conjoncture font état de leur volonté de retravailler à l’extérieur de la maison. Elles ont réussi à investir à des degrés divers pratiquement tous les secteurs d’activité, même ceux qui leur étaient traditionnellement les plus fermés. Leur présence a donc créé de nouvelles situations de mixité au travail. Comment celles-ci se déclinent-elles aujourd’hui au sein des groupes professionnels étudiés et en amont dans les instances de formation ? Les analyses proposées ici montrent souvent l’absence d’une véritable mixité dans les espaces de travail, si l’on entend par mixité, non seulement la co-présence des femmes et des hommes dans ces espaces, mais encore des perspectives de carrière comparables en termes d’accès aux différents postes et de promotion. Or, on observe même parfois un renforcement de la ségrégation selon le sexe. Par ailleurs, le coût à payer pour franchir la frontière de genre et bénéficier d’une pleine reconnaissance tout en exerçant une fonction auparavant réservée aux hommes reste encore élevé. Cependant, si les contributions réunies dans ce livre mettent bien l’accent sur la persistance de l’ordre du genre, elles mettent aussi en évidence des processus novateurs et même subversifs qui travaillent de l’intérieur les situations de mixité et qui permettent l’émergence de nouveaux comportements. Enfin, l’intérêt des contributions réunies ici est de montrer que l’analyse de la dynamique des groupes professionnels et de la division du travail qui les structure ne peut faire l’économie du concept de mixité, sous peine de ne saisir alors qu’un aspect de la réalité observée.

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=34454

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :