RING


Accueil > Doctorant-e-s > Soutenances > Efthymia Makridou, "Le care dans tous ses éclats. Des employées au service (...)

Efthymia Makridou, "Le care dans tous ses éclats. Des employées au service des personnes âgées : entre contraintes et petits arrangements"

8 décembre 2014 - Paris Pouchet


Date de mise en ligne : [09-12-2014]



Mots-clés : care | travail


Efthymia Makridou soutiendra sa thèse, intitulée "Le care dans tous ses éclats. Des employées au service des personnes âgées : entre contraintes et petits arrangements", sous la direction de Helena Sumiko Hirata, le lundi 8 décembre 2014, à 9h, au site Pouchet du CNRS, 59/61 rue Pouchet 75017, en salle 255.

Jury :

Annie Dussuet, maîtresse de conférences, université de Nantes.
Helena Hirata, directrice de recherche émérite, CNRS.
Caroline Ibos, maîtresse de conférences, université de Rennes 2.
Ruri Ito, professeure, Université de Hitotsubashi.
Pascale Molinier, professeure, Université Paris 13.
Danièle Kergoat, directrice honoraire, CNRS

Résumé :

Cette thèse étudie les pratiques, les conditions et la division contemporaine du travail de care pour les personnes âgées, en examinant à la fois le travail qualifié et non qualifié, le travail formel et informel, le travail dans les institutions et dans l’aide à domicile. Elle repose sur une enquête qualitative menée en Île-de-France. Cent vingt-huit entretiens semi-directifs ont été réalisés avec des employées qui ont travaillé ou travaillent en emploi direct et dans des organismes (deux EHPAD et une Association d’aide à domicile). La démarche comparative des dynamiques de professionnalisation, ainsi que des formes d’organisation et de hiérarchisation du travail a permis de mettre en lumière les différentes façons dont se construisent les frontières entre le social, la santé et le travail dit non qualifié. La conception fragmentée du travail de care contribue à sa dévalorisation. Dans ce cadre, nous avons développé une approche méthodologique et théorique qui montre l’importance de la relation active entre pourvoyeur et bénéficiaire qui se développe à long terme et englobe l’ensemble des aspects du travail. À partir des expériences de femmes sans-papiers et de la question du mal-être au travail, nous avons étudié les modalités selon lesquelles les rapports sociaux de sexe, classe et race s’inscrivent dans la relation du care. La thèse s’inscrit au croisement de plusieurs champs : la sociologie du travail, la sociologie du genre, la sociologie des migrations, la sociologie des émotions. Nous intégrons également dans notre réflexion et dans notre approche les apports pluridisciplinaires des théories du care.

Contact :

makefthymia@yahoo.fr

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :