RING


Accueil > Actualité de la Fédération > Comptes rendus > Comité directeur du 6 juin 2011

Compte rendu

Comité directeur du 6 juin 2011


Date de mise en ligne : [06-06-2011]




Fédération de recherche sur le genre RING

2, rue de la Liberté
93400 Saint-Denis
Téléphone : 01 49 40 73 49
Adresse courriel : genre.ring@univ-paris8.fr
Site web : http: http://www.univ-paris8.fr/RING/

Compte-rendu de la réunion du Comité Directeur du RING
du 6 juin 2011

Présent(e)s : Sylvie Chaperon, E. Flahault, D. Fougeyrollas, A.-S. Godfroy, Azadeh Kian, K. Lambert, C. Planté, Michèle Riot-Sarcey, Guillaume Roucoux, Florence Tamagne, M. Yusta Rodrigo.

Excusé(e)s : C. Bard, A. Bellavitis, Isabelle Clair, V. Cuchet Sebillotte, S. Denèfle, N. Edelman, S. Geoffroy, Y. Guichard-Claudic, A. Junter, L. Mullaly, N. Le Feuvre, S. Schweitzer, C. Tourre-Malen.

◊ Fédération des femmes pour la Méditerranée

La FFM sera lancée le 14 juin 2011. Nous sommes invitées à y participer. Décision devait être prise lors de cette réunion du Comité directeur.

Lors d’un récent entretien avec Nathalie Pihles et Sylvie Cromer (cf. le compte rendu adressé le 30 mai), le projet FFM nous a été présenté.
1) A la suite de cette inauguration se tiendra un séminaire de travail avec les représentantes des réseaux partenaires. Les 15 et 16 juin. Il nous incombait de décider de notre participation.
2) Pour la participation du RING au Groupe opérationnel du 15 et 16 juin

Enfin un colloque les 28-29 novembre 2011 sur le thème encore à définir qui pourrait être : "Le genre et les transitions démocratiques"

De la discussion entre les membres présentes, il ressort :

Un scepticisme général sur l’orientation et les objectifs du projet.
Il appparaît cependant clair que nous aurions plus intérêt à participer au lancement du projet afin d’être en mesure de peser sur l’orientation et les choix lors du lancement de la FFM que de les critiquer après coup. Mais cela implique d’obtenir des éclaircissements sur une certains nombres de points :
la question centrale de l’autonomie financière
le rôle du CA par rapport au CS
le rôle précis du CS dans la définition des projets
le type de projets qui pourront être portés par la FFM (organisations de colloques, diplômes)
la capacité du CS dans le choix des projets
l’indépendance du site de la FFM par rapport à l’UPM
le rôle et le poids des entreprises et des associations civiles
les rapports entre la FFM et les initiatives locales
la nature des différents réseaux adhérents

A cela s’ajoutent plusieurs propositions :
ne rejoindre la FFM qu’en tant qu’expert (K. Lambert)
la possibilité d’adhérer à titre individuel (S. Chaperon)

Retranscription de la discussion :

Chaperon : le projet ne me semble pas très clair, sans ligne directrice explicite.
Une adhésion individuelle ne serait-elle pas préférable ?
Pourquoi le RING en tant que tel est sollicité pour adhérer ?

Kian : il y a 2 approches dans la FFM
un réseau scientifique où le RING serait légitime
un réseau d’associations travaillant sur la Méditerranée
S’il n’y a pas pour l’heure de ligne identifiée, participer à la FFM permettrait précisément de peser sur l’orientation du projet

Lambert : quel est le rôle du CA par rapport au CS ?

Planté : pour l’heure le CA aurait vocation à gérer la période transitoire avant la mise en place effective de la FFM

Kian : c’est au CS de décider de l’orientation et des attributions (colloques, diplômes (?)) ?
quid des entreprises, des associations civiles ?

Lambert : concernant le site annoncé (http://www.apffm.org ?) sera-t-il indépendant de l’UPM ?
pour l’heure, il semble que l’ensemble des moyens financiers de la FFM soit dévolu au site.

Planté : il a été demandé un choix de textes à mettre en ligne.
peut-être serait -il bien de recadrer l’ensemble du projet en y exprimant nos réserves afin que nous ayons le possibilité de nous retirer.

Riot-Sarcey : un cadre donc, avec un mandat : autonomie maximale, pas d’affichage du RING sur le site, pouvoir contribuer réellement à l’élaboration des projets, qu’on ne se subtitue pas aux initiatives locales, notamment dans les pays arabes (anciennes et nouvelles structures en raison des changements démocratiques actuels)

Lambert : Ne pourrait-on pas plutôt demander que le RING soit mandaté comme expert ?

Planté : Pihles et Cromer font un pari en lançant la FFM. Acceptons de jouer un rôle

Riot-Sarcey : On pourrait participer. Mais sous condition de pouvoir faire le point avant le colloque de novembre.

Roucoux : Efigies demeure toujours aussi réserver, notamment en raison du flou du projet. Mais également en raison de l’ambivalence de l’axe Nord/Sud qui prévaut dans l’organisation.

Chaperon : Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs : on ne construit pas un réseau en sollicitant toutes les initiatives et les réseaux qui existent. Il est préférable de partir sur des bases plus modestes pour développer ensuite un plus grand réseau.

Yusta : Il y a un mélange de genre entre la dimension politique possible du projet et son projet scientifique

Lambert : Quel serait l’intérêt du RING a participé ? notamment sur la question de la gestion de la ligne budgétaire

Planté : être présente dès la constitution nous éviterait de nous plaindre ensuite de l’orientation donnée

Yusta : les réseaux représentés sont-ils de même nature selon les Etats ?

Riot-Sarcey : favorable pour y participer simplement pour voir de quoi il retourne.

Planté : mais en explicitant certaines conditions, avec des attendus auxquels on puisse se référer pour expliquer notre retrait éventuel par la suite.

Flahault : nous aurions notamment besoin d’avoir une réponse quant à la gestion de la ligne budgétaire par ex.

Riot-Sarcey : à l’occasion du séminaire de travail des 15 et 16 juin, nous pourrions demander à ce que soit davantage expliciter ces questions : les grands axes défendues, qui est associé. Si nous estimons que le projet n’est pas viable, nous nous retirerions en connaissance de cause et de manière argumentée.

Tamagne : c’est en effet le point indispensable. Il semble difficile en l’état de refuser d’y participer si nous ne pouvons argumenter de notre refus.

Chaperon : on peut aussi raisonner de façon inverse : voir ce qu’il se fait pour ensuite décider d’y participer ou pas.

Riot-Sarcey : mais en ce cas nous ne participerons pas à l’élaboration du projet

Lambert : Les présidents d’université signataires doivent être mis au courant de notre adhésion.

Il a été procédé à un vote :
pour la participation : 6 voix
contre : 2 voix
abstention : 2 voix

La participation à la FFM est acquise.

Il a été convenu que nous nous gardons la possibilité de nous retirer du projet en fonction des réponses données aux différents points énoncés ci-dessus au moment de notre adhésion.

Azadeh et Michèle se rendront au séminaire de travail des 15-16 juin.

[Ajout suite au séminaire des 15-16 juin]

La journée d’études organisée par Sylvie Cromer - en charge de la mise en place du Comité scientifique de recherche universitaire et scientifique (RUS) de la FFM -
Comme il a été convenu lors de notre CD du 6 juin, Azadeh et Michèle y ont participé ensemble et collectivement. En faisant état des demandes que nous avions formulées collectivement. Les réponses des déléguées à ces journées ont été convergentes et pour l’essentiel nous avons obtenu les assurances : de l’autonomie financière du RUS par rapport à toutes les instances de la Fondation à la responsabilité pleine et entière des initiatives de ce collectif. Ce dernier doit se réunir à nouveau en octobre prochain. Dores et déjà un colloque est envisagé à la Sorbonne en novembre 2011 sur le thème "Le genre à l’épreuve des révolutions arabes et du Maghreb dans l’horizon de la construction de la démocratie". Nous poursuivons notre collaboration avec une attention vigilante.

◊ Publications

A propos des manuels en préparation :
. en sociologie : rendez-vous a eu lieu avec les Editions Vendémiaire (diffusion PUF).
l’ouvrage les intéresse. Il y aurait éventuellement la possibilité de l’intégrer dans une collection si les autres ouvrages étaient publiées chez eux.
. en sciences politiques : le projet est reporté à septembre en raison de séjour de Laure Bereni aux Etats-Unis actuellement. Mais avec Catherin Achin le projet est bien avancé.
. en philosophie, un délai d’un an a été demandé par la responsable pressenti.
. en histoire de l’art, l’ouvrage a été confié à Séverine Sofio.

Lambert : les PU de Provence (diffusion Sodis) lance une collection sur le genre sous la direction de Randi Deguilhem et Laurence Serrault (?) en janvier 2012. Karine Lambert y sera associée.
4-5 projets de publication sont déjà en cours.
Cet éditeur pourrait être une solution si Vendémiaire, en dernière instance n’acceptait pas nos propositions.
D’autant qu’il ne demande rien pour publier et offre des droits d’auteur.

Fougeyrollas : les PU de Rennes et de Toulouse pourraient également être des pistes à suivre.

Nous devrions prendre une décision après une prochaine rencontre avec les Editions Vendémiaire.

◊ Le CNRS

Suite à la réunion autour du recensement du 25 mars 2011, une certaine perplexité est ressorti quant à la structuration fédérative de notre réseau. D’autant que du côté du CNRS un certain nombre d’initiatives ont été lancé (RTP, GIS).
Un rendez-vous a donc été demandé à Sandra Laugier (Directrice adjointe scientifique de l’INSHS/CNRS, chargée de l’interdisciplinarité) afin de clarifier nos rapports avec le Centre.
En principe toutes les initiatives devraient converger vers un même but. Le projet de GIS (Groupement d’intérêt scientifique) en cours de constitution se voulant complémentaire de notre réseau universitaire.
Le GIS est un regroupement de différents labos UMR travaillant sur le genre, des unités propres au CNRS. Le GIS donnera lieu à un Institut du genre.
. [liste des labos].
. thématiques : épistémologie-théories, inégalités-politique, espaces, travail, histoire-traces-textes, arts, sexualités-LGBT, plus éventuellement famille-éducation.
Une réunion de conventionnement est prévu le 27 juin. Il y sera proposé que le RING soit partie prenante du projet.
[texte de l’argumentaire]

Discussion :

Riot-Sarcey : nous avons tout intérêt à y être, mais (...) [interruption téléphonique]

Lambert : y a-t-il un lien entre ce projet et le GIS genre du réseau des MSH ?

Planté : le projet de GIS est une structure plus pérenne qu’un GDR.
Par contre, il est restreint au périmètre des UMR.
Or la recherche existe hors UMR.
C’est précisément l’intérêt du RING, qui au sein de ce GIS aurait pour rôle de servir d’interface.

Riot-Sarcey : Le RING est entré dans une période de transition longue, notamment à propos des conventions (Paris 1 est en cours par ex.). Les présidents d’université hésitent à nous soutenir financièrement. D’autant qu’ils sont également solliciter par l’IEC en région parisienne, et qu’en région, le projet peut leur paraître lointain.
Aussi notre situation financière durant les 2 prochaines années risque d’être difficile.
On pourrait se résoudre à signer des conventions sans engagement financier.
Avec un rattachement au sein du GIS, nous aurions avec nous le poids effectif du CNRS qui agrègerait à lui toutes les universités accueillant une UMR avec un axe genre. La tâche du RING étant de compléter le réseau en adjoignant les universités et les chercheurs sans UMR.
Ceci augurera d’une profonde refonte/remise en ordre des réseaux sur le genre.
Il faut donc choisir : qu’est-ce qu’on veut ? qu’est-ce qu’on refuse absolument ? Qu’est-ce que nous pouvons faire en tant que RING ? qu’est-ce que le GIS ne fera pas :
enseignement
école doctorale
publications
L’enjeu est d’importance car en l’état, on le voit bien, il y a toujours des difficultés à imposer le genre. Un doctorat en histoire avec une option genre est possible, mais l’inverse n’est pas concevable encore en terme de légitimité.
De même dans les écoles doctorales pour obtenir des bourses.
Si le genre n’est pas dans le GIS, il aura au final la portion congrue.

Fougeyrollas : n’y a-t-il pas des problèmes dans les rapports entre le GIS et les UMR ?

Godfroy : la création d’un UMR "genre" seul au sein du CNRS n’est pas possible : les chercheuses elles-même ne le désirant pas.

Planté : des points à défendre :
la place d’Efigies
les publications
la préparation aux métiers
la place du genre dans les disciplines
les allocations
Une réunion sur cette question pourrait être organisée afin de se prononcer sur notre adhésion, nos engagements et des demandes (poste de Guillaume)

Lambert : la création du GIS fait prendre un risque en regroupant toutes les UMR dans une seule entité financé par les facs. Risque de perte d’autonomie pour les labos suite aux versements de la subvention au GIS (10 000 euros par an)
Il faudrait donc bien réfléchir à notre engagement. La création d’un groupe de travail sur la question s’impose en effet. Afin d’évaluer nos options possibles.
par ex. que le RING soit mandatés par les équipes représentatives et surtout pas par les Vice-Président des établissements.
D’où l’importance de la composition du Comité directeur, de l’autonomie qui est faite, les fonctions des unes et des autres

Un groupe de travail se met en place et échangera pas mail : Lambert, Godfroy, Chaperon, Planté, Kian, Riot-Sarcey. Un rendez-vous est pris avec Sandra Laugier (le 16 juin)

◊ Point financier

Il nous reste à peu près 13 000 euros sur notre compte.
Est donc retenu comme dépense :
8500 euros pour les rencontre européennes de Barcelone
500 euros pour le colloque "A l’intersection des situations de domination - perspectives transnationales et transdisciplinaires", organisé par Eleni Varikas, les 7-8 juin 2011
1000 euros pour le colloque "Nouvelles techniques de reproduction, genre et parenté", organisé par Laurence Tain, 14-15 novembre 2011
1000 euros pour le colloque organisé par Hélène Guetat, 22-25 mai 2012

Une bonne nouvelle : notre budget sera reconduit par Paris 8 pour l’année prochaine.

◊ Numérisation Gallica

L’Association des amis de la Bibliothèque nationale de France lance un programme de numérisation d’ouvrages anciens (et/ou plus disponibles sur le marché) qui seront ajouter aux collections de la BNF. Parmi les thématiques figure "Les femmes (Féminisme ancien - Féminisme moderne - Condition féminine - Modes et costumes).
Vous pouvez consulter les ouvrages proposés ici :

http://www.amisbnf.org/books.html

Cette numérisation a un coût. Si nous sommes intéressées, il faudrait prévoir un budget.

Parallèlement à cette initiative, il existe le projet FRAGEN qui ambitionne de rassembler les articles (pour la France en tous les cas) les plus significatifs sur les femmes et le féminisme (29 pays partenaires, et environ 10 textes par pays, tous résumés en anglais et numérisés dans leur version originale, téléchargeables dans la base de données)

http://www.aletta.nu/aletta/fragen/database/fragen_land

◊ Départ de Michèle

Michèle deviendra membre / responsable d’honneur du RING après le 1er septembre.

Une journée scientifique et festive sera organisé autour de ses travaux. Une date en avril 2012 pourrait convenir.

Un recueil d’articles paraîtra également. N. Edelman et Anne-Marie Helvétius (Paris 8) se chargeront de le coordonner.

◊ Rencontres européennes de Barcelone

Le projet avance.

Toutefois nos partentaires espagnoles du fait de la grave crise financière actuelle sont dans une situation budgétaire catastrophique. Elles seront dans l’incapacité de participer financièrement à l’organisation des rencontres (en tout cas, pas en mesure de le chiffrer). Par contre, elles nous assureront de l’hébergement et des locaux.
De notre côté, nous nous sommes engagées à bloquer 8500 euros pour les frais de cet événement.
Si la liste des participantes est à peu près établi (cf. Mercedes), avant l’adjonction de 3 chercheuses tunisienne, syrienne et égyptienne, il nous reste à établir une budget précis et de terminer le programme. Ceci devrait être fait fin juin.
Nous envisageons de solliciter l’aide financière de nos nouvelles partenaires : FFM, GIS, Ministère (Agnès Netter)

◊ Un comité directeur à Aix-en-Provence

Il est acquis et devrait se tenir le 29 mars 2012.
Il trouverait sa place dans le cadre d’une journée de jeunes doctorant.e.s.
La matinée (9h30-12-h30) serait consacrée à la JE des doctorant.e.s auquel serait associée le réseau local d’Efigies
L’après-midi (14h-16h30) serait consacré au Comité directeur.
Les voyages devront se faire dans la journée ; Pas d’hébergement pris en charge.

◊ Lettre de Christine Boutin à Luc Chatel sur l’enseignement du genre

http://veille-education.org/2011/05/31/lettre-ouverte-de-christine-boutin-a-luc-chatel-sur-le-gender/

En réaction, nous avons finalement décidé de joindre notre signature au texte de protestation signé de l’IEC et paru dans Le Monde du 14 juin :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/06/14/enseigner-le-genre-contre-une-censure-archaique_1535573_3232.html

◊ Ecole thématique sur le genre

Le dossier a été déposé fin mai auprès de la délégation PACA. L’affaire
suit le cheminement administratif normal.

◊ Conférence de Joan Scott

Nous sommes toujours intéressées pour organiser sa venue. Mais le cadre pourrait changer. Nous (Christine Planté auprès de G. Sellier) allons demander à l’IEC si elles seraient intéressées d’organiser en partenariat une conférence avec l’historienne américaine.

◊ Recensement de l’ANEF

Le groupe de travail auquel participe N. Edelman avance bien. Un focus group devrait clore la première phase d’élaboration d’ici la fin juin.
Institutionnellement, il a été demandé à P. Bukhari (MPPF CNRS) d’envisager l’intégration future de ce recensement en complément de celui du CNRS afin d’envisager la fusion des deux à terme.

◊ Prochaines réunions

Nous avons déjà fixé une date pour la prochaine réunion : le mercredi 14 septembre à 10h.
Un Doodle sera toutefois envoyé autour de cette date.
2 points sont déjà à l’ordre du jour :
. le remplacement des postes de responsabilité de Michèle
. la révision de la liste des membres du Comité directeur et du Bureau.

De manière plus générale, il a été convenu qu’il serait bien d’organiser les dates de nos réunion longtemps à l’avance. Aussi un second Doodle vous sera adressé qui essaiera de vous proposer les meilleurs dates possibles pour l’année universitaire à venir.

Fait à Saint-Denis, le 15 juin 2011.
Compte rendu rédigé par
Guillaume Garel
genre.ring@univ-paris8.fr

N.B. Merci de signaler toute erreur figurant de ce relevé de décision
ou tout autre élément à y introduire qui aurait été oublié.

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :