RING


Accueil > Actualité du genre > Publications > Marianne Legault, Narrations déviantes : L’intimité entre femmes dans (...)

Livre

Marianne Legault, Narrations déviantes : L’intimité entre femmes dans l’imaginaire français du dix-septième siècle


Date de mise en ligne : [01-12-2008]




Québec, Canada, Presses de l’Université Laval, 2008, 234 p.

Si les rapports intimes entre les femmes ont toujours existé, comment expliquer leur absence dans le discours critique littéraire français malgré la foulée des études récentes sur les femmes, des études gays et lesbiennes et des études queers ?

Voulant remédier à cette absence, ce livre retrace une généalogie de l’intimité féminine dans la littérature française du dix-septième siècle. Suivant une lecture qui s’inspire des études lesbiennes et queers, il explore l’effet d’un héritage androcentré sur l’intimité féminine au Grand Siècle, telle qu’elle a été envisagée par l’imaginaire d’Honoré d’Urfé dans L’Astrée et d’Isaac de Benserade dans Iphis et Iante. L’anxiété masculine qui se dégage de leurs représentations contraste avec la célébration de l’intimité féminine chez Madeleine de Scudéry dans Mathilde (d’Aguilar) et chez Rose-Charlotte de Caumont de La Force dans Plus belle que fée, deux œuvres qui élargissent les possibilités érotiques au sein des rapports intimes entre femmes au-delà de ce que les écrivaines avaient auparavant osé.

Marianne Legault est professeure adjointe en littérature française de l’Ancien Régime à l’université de Colombie-Britannique Okanagan où elle enseigne au Département d’études critiques. Elle est également chercheuse associée au Département de français et d’italien de l’Université de Melbourne en Australie.

http://www.pulaval.com/catalogue/narrations-deviantes-intimite-entre-femmes-dans-9221.html

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :