RING


Accueil > Actualité du genre > Colloques > Femmes et critique(s). Méthodes et perspectives

Journée d’étude internationale

Femmes et critique(s). Méthodes et perspectives

7 mars 2008, Bruxelles


Date de mise en ligne : [15-02-2008]




Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix

rue de Bruxelles 61 (L6 & L3)

5000 Namur

Cette journée est organisée organisée par le Département de Langues et Littératures françaises et romanes et le Département d’Histoire de l’Art et Archéologie des Facultés Notre-Dame de la Paix.

Présentation :

Quel est l’apport des femmes à la production du discours critique tant dans le domaine de la littérature que celui des arts ? Si cette question est restée longtemps ignorée, voire occultée ou jugée peu pertinente, elle a été l’objet, au XXe siècle, d’un investissement massif par la critique féministe qui s’est chargée de construire et d’articuler ce discours autour de l’affirmation d’une perception de l’art propre aux femmes. Ce regard féministe militant sur les arts a certes permis l’exhumation d’un nombre important de créatrices « oubliées » par l’histoire de l’art et l’histoire littéraire traditionnelles ; il laisse néanmoins en suspens la question du regard féminin porté sur les productions artistiques, tel qu’il a pu se constituer et se développer au cours de l’histoire au gré des résistances et des ouvertures au sein de l’institution culturelle.

Longtemps la faculté d’élaborer un discours théorique a en effet été déniée aux femmes, et par là même, la possibilité d’exercer le rôle de chefs de file, d’autorités intellectuelles ou d’innovatrices. Au cours des siècles, nombreuses furent les intellectuelles à avoir dû ruser avec l’institution pour faire entendre leur voix et obtenir la reconnaissance.

C’est ce discours critique féminin, mais non nécessairement féministe, porté sur les arts et les lettres, que l’équipe de recherche « Femmes et critique(s) » se propose d’aborder dans le cadre de cette première journée d’études à caractère exploratoire, dont le but est de confronter les méthodes et les perspectives de recherche et de permettre les échanges entre doctorants, chercheurs et équipes dont les intérêts rencontrent la question du rôle des femmes dans l’élaboration des discours critiques sur l’art.

Privilégiant la dimension historique et l’ouverture théorique, il s’agira d’interroger le champ des arts plastiques, de la littérature et du cinéma, du XIXe au XXIe siècle, sans privilégier d’espace culturel précis. Les discussions de la journée du 7 mars 2008 s’articuleront autour des trois axes suivants :

. La littérature : « La place réservée aux femmes dans la presse »

. Les arts plastiques : « Artistes, femmes et postures critiques »

. Le cinéma : « De l’écriture cinématographique au féminin - multiplicité des pistes et questionnements sur la spécificité des textes »

Informations : laurence.brogniez@fundp.ac.be.

Programme :

9h30-13h30 : La place réservée aux femmes dans la presse - Présidence de séance : Laurence Brogniez (FUNDP) et Vanessa Gemis (ULB)

. Christine Planté (LIRE/Lyon 2) et M.-E. Thérenty (RIRRA/Montpellier III) : À propos du projet de recherche « « Masculin/Féminin dans la presse du XIXe siècle »

. Nelly Sanchez (Université de Bordeaux III) : « Rachilde, critique d’art »
Séverine Olivier (ULB) : « De la presse féminine à la chick lit : un rapport de genre(s) ? »

. Table ronde avec Clotilde Bertoni (Univ. de Palerme), Laurence Mundschau (UCL), Pierre Van den Dungen (ULB)

14h30-19h00 : Artistes, femmes et postures critiques

<> Les femmes artistes, « auteures d’elles-mêmes » : l’écrit d’artiste comme affirmation de soi - Présidence de séance : Alexia Creusen (École supérieure des arts Saint-Luc, Liège) et Julie Bawin (ULG-FNRS/FUNDP)

. Denise Noël (Docteur en Histoire, Paris), « Le journal de Sophie Schaeppi »

. Thérèse Thomas (Docteur en Histoire de l’art et Archéologie/ULG) : « Le journal d’Anna Boch »

<> Femmes et critique(s) d’art : de la construction des images à l’invention d’une posture critique - Présidence de séance : Laurence Brogniez (FUNDP) et Amélie Favry (ULB)

. Anne Higonnet (Barnard College, Art History Department, NYC), « Œuvres au féminin : production, collection, installation »

. Véronique Danneels (VUB) : « Formes, attitudes et vocabulaire. Quelles sont les questions critiques introduites par les féministes ? »

. Magali Parmentier (FRAC Lorraine) : « Les pourfendeuses d’idées reçues » (sur les expositions consacrées à des créatrices par le FRAC Lorraine)

. Jean-Louis Tilleuil (UCL, Département d’études romanes, GRIT) : « Des femmes : enquête d’auteurs » (Femmes et bande dessinée contemporaine)

18h30-19h : De l’écriture cinématographique au féminin - Présidence de séance : Muriel Andrin (ULB), Geneviève Van Cauwenbergh (ULG)

. Laurent Guido (Université de Lausanne) : « Sur les écrits de Germaine Dulac »

19h30 : Conférence de clôture - Elisabeth Lebovici et Catherine Gonnard à propos de leur livre Femmes artistes/artistes femmes (Hazan, 2007)

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :