RING


Accueil > Actualité du genre > Appels à contributions > Congrès de l’Association Française de Science Politique

Appel à contributions

Congrès de l’Association Française de Science Politique

Avant le 15 octobre - Strasbourg


Date de mise en ligne : [06-07-2010]




Appels à communications pour le prochain Congrès de
l’Association Française de Science Politique - Congrès 2011,
Strasbourg du 31 août au 2 septembre 2011

Section Thématique 53

"Genre et nation"

Responsables scientifiques :

Amélie Le Renard (Freie Universität, Berlin)
Elisabeth Marteu (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

Appel à communications :

Alors que les nations et les nationalismes constituent un champ de recherche fort développé en science politique, la thématique « genre et nation » a été plus rarement traitée dans la science politique française.

L’ambition de cette section thématique est de montrer comment la science politique pourrait se saisir de cette problématique et s’enrichir ainsi de réflexions produites en-dehors du contexte académique français, sur des cas d’étude étrangers et dans des disciplines autres que la science politique.

Cette section thématique se fixe deux objectifs :

. Réinterroger les cadres d’analyses proposés par les travaux, souvent en langue anglaise, qui ont théorisé les rapports entre genre et nation (voir notamment, pour une approche comparative, Yuval-Davis et Anthias (eds), 1989. Women-Nation-State, London, Macmillan). Ces travaux ont souligné les tensions entre féminismes et nationalismes. Ils ont analysé comment les mouvements de libération nationale et les Etats, en jouant sur les registres de la « tradition » et de la « modernité », contribuaient à la production de normes de genre et de sexualité.

. Mettre en perspective différents objets de recherche et terrains d’enquêtes qui permettent de penser les relations entre genre et nation : institutions étatiques et politiques publiques, mobilisations et mouvements sociaux, circulation transnationale des politiques et des normes de genre.

Deux séances permettront d’aborder cette vaste thématique.

La première séance sera focalisée sur la construction et la déconstruction des normes de genre. Les communications mettront en lumière les interactions et tensions entre les politiques publiques et les mouvements sociaux (mobilisations de femmes, d’immigré(e)s, de minorités sexuelles, etc.).

La seconde séance se concentrera sur l’articulation genre/nation dans le cadre de la circulation transnationale de politiques et de normes de genre. On s’interrogera sur leurs appropriations -non sans conflits- par différents acteurs nationaux : ainsi, l’argument d’exogénéité à l’égard de certains mouvements est utilisé pour les disqualifier tandis que les leaders insistent sur leur ancrage local. L’objectif est d’éclairer l’articulation genre/nation aux points d’interaction des échelles locale, nationale et internationale.

Date limite d’envoi des propositions : 15 octobre 2010

Les propositions de communication sont à envoyer à Amélie Le Renard (amelie.lerenard@sciences-po.org) et Elisabeth Marteu (elisabeth.marteu@sciences-po.org)

Section Thématique 22

"Des politiques d’égalité aux politiques de l’identité : parité, diversité, intersectionnalité"

Responsables scientifiques :

Maxime Forest (Université Complutense de Madrid)
Réjane Sénac-Slawinski (Centre Maurice Halbwachs / EHESS-ENS)

Appel à communications :

Dans le contexte d’un traitement global des discriminations par l’Union européenne, la section thématique « Des politiques d’égalité aux politiques de l’identité : parité, diversité, intersectionnalité » propose d’aborder les enjeux du glissement de la lutte contre les discriminations à la promotion de l’égalité des chances puis de la diversité. Il s’agira en particulier de réfléchir à l’hypothèse d’une dépolitisation, à travers l’imposition de nouvelles catégories du discours tendant à refouler le répertoire conflictuel de l’antidiscrimination et de la lutte pour l’égalité des sexes, ainsi que le recours, tant sur le terrain de l’action publique que sur celui du « management privé » de la diversité, de catégories et d’usages du droit conformes au référentiel du marché, et éloignés d’une lecture structurelle des inégalités.

Ces questionnements seront abordés dans le cadre de deux sessions. La première, intitulée « La parité : au-delà des quotas et des politiques d’identité ? », proposera différents éclairages à partir d’une relecture des débats sur les quotas et les mesures paritaires conduits en Europe. La seconde, sous le titre « Parité, diversité, intersectionnalité : des politiques d’égalité aux politiques de l’identité ? », abordera le devenir des politiques d’égalité et de lutte contre les discriminations en interrogeant les « concepts-charnière » de diversité et d’intersectionnalité, notamment dans le contexte de l’européanisation de l’action publique et des débats académiques opposant diverses lectures des intersections entre différents types de discriminations.

Cette section, qui s’adresse aux chercheuses et chercheurs intéressé-e-s par l’action publique, les politiques dites "de genre" et leur intersection avec le traitement d’autres facteurs d’inégalités, encourage tout particulièrement les travaux associant une démarche empirique et théorique originale, ainsi que ceux menés à l’épreuve de cas étrangers ou dans une perspective comparée. Ce souci d’ouverture au-delà du seul contexte français vise à inscrire la section dans la continuité de débats ouverts au sein de l’ECPR, de l’IPA et de l’Association espagnole de science politique, et se traduira dans les propositions retenues.

Date limite d’envoi des propositions : 15 octobre 2010

Merci d’envoyer les propositions de communication conjointement aux deux responsables de cette ST aux adresses mails suivantes :

mforest@cps.ucm.es

rejane.senac-slawinski@ens.fr

Infos :

http://www.afsp.msh-paris.fr/

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :