RING


Accueil > Actualité du genre > Séminaires > Genre et sexualités, séduction

séminaire Genre et norme

Genre et sexualités, séduction

27 mars - Nantes


Date de mise en ligne : [20-02-2013]



Mots-clés : sexualité


Séance du séminaire interdisciplinaire « Genre et norme »
2012 - 2013 Le Mans - Nantes

Mercredi 27 mars 2013 14h - 17h Salle de réunion ESO Maison des sciences humaines et sociales (MSHS) avenue Olivier Messiaen Université du Maine - Le Mans

Présentation :

L’objectif de ce séminaire est de permettre la rencontre et le débat entre des chercheur.e.s relevant de disciplines universitaires différentes afin de mettre leurs travaux de recherche, réalisés dans des champs disciplinaires et thématiques variés, à l’épreuve du concept de genre, en focalisant sur les marges, les manifestations d’écarts par rapport à la norme.

Intervenantes :

> Mélanie Gourarier (anthropologie sociale, LAS-EHESS, UMR CNRS 7130 , Paris)
« S’apprécier entre hommes. Les affections masculines en contexte hétérosexuel »
À partir d’une enquête conduite au sein d’un groupe composé exclusivement d’hommes qui se consacrent à l’apprentissage de la séduction des femmes (la "Communauté de la séduction"), cette intervention s’intéressera paradoxalement aux liaisons masculines et au continuum des affections entre hommes en contexte hétérosexuel.

> Isabelle Clair (sociologie, équipe « Genre, Travail, Mobilités » du CRESPPA UMR CNRS 7217, Paris8 et Paris10)
« La découverte de l’amour conjugal, une découverte renouvelée du genre »
A partir de deux enquêtes ethnographiques, respectivement dans des cités HLM de la banlieue parisienne (2002-2005) et dans des villages du centre de la France (2008-2011), auprès de filles et de garçons ayant entre 15 et 20 ans, je présenterai un des enjeux centraux de l’entrée dans la conjugalité : une découverte renouvelée de l’emprise du genre. Non que celle-ci ne soit pas présente dans la vie de ces jeunes depuis ses débuts ; mais parce qu’elle s’opère alors avec un.e inconnu.e proche, dans un ensemble de normes complexes et inédit pour les individu.e.s, enfin parce qu’elle s’ancre dans des corps. Ce sera l’occasion de montrer aussi en quoi l’enquête sur l’entrée dans la conjugalité, en posant explicitement la question de l’articulation entre genre et sexualité, est susceptible de renouveler l’étude du genre et sa conceptualisation.

Contact :

Erika.Flahault@univ-lemans.fr

Haut de page

Fichiers de syndication :


Statistiques :


Le site contient 4383 articles

Mots-clés aléatoires :


Info / contacts :


Navigation / Syndication :