Archive for 2009

Absence de Carine CHAVAROCHETTE

Le cours de C. CHAVAROCHETTE
Grand courant 2 anthropologie
Du vendredi 30 octobre
de 9h à 12h
ne sera pas assuré

Les tuteurs d’accompagnement

Qu’est-ce que le tutorat d’accompagnement ?

Le tutorat d’accompagnement est une aide mise à disposition des étudiants de Licence afin de leur permettre de mieux se familiariser avec les exigences universitaires. Nous sommes étudiants en master et avons passé notre licence de sociologie à Paris 8. Nous connaissons donc l’équipe pédagogique, le fonctionnement du département, les cours dispensés et plus généralement le milieu universitaire de Paris 8.
Nous pouvons vous venir en aide sur :

Les questions relatives au fonctionnement de l’université.
Les statistiques.
L’organisation de votre travail.
La compréhension des cours.
L’assimilation des méthodes d’enquête.
La prise de notes.
Et toutes autres questions auxquelles nous n’avons pas pensé…

Profitez-en le tutorat n’aura pas lieu toute l’année… !
Du lundi 26 octobre au vendredi 18 décembre 2009.

Devant le secrétariat de la Licence de sociologie ou en salle B330.

Horaires

Lundi : de 14 à 17h.

Mardi : de 10 à 13h et 14 à 17h.

Mercredi : de 10 à 13h et de 14 à 17h.

Jeudi : de 10 à 13h et de 14 à 17h.

Vendredi : de 14 à 17h.

Les tuteurs

Sarah, Nicolas et Pauline

tuteursaccompagnement

ABSENCE DE D.TERROLLE

Les cours : Domaines de l’anthropologie 1 et 2 de 15h à 18h et de Présentation des méthodes des sciences sociales de 18h à 21h ne seront pas assurés le Mercredi 28 octobre 2009

Masterisation

SUFICE
Service Universitaire de Formation Initiale et Continue pour l’Enseignement

Chantal CLAUDEL, Directrice du SUFICE, et les responsables de préparation aux concours de l’enseignement du 1er et du 2ème degré (CAPES et professorat des écoles) organisent une réunion d’information sur la masterisation (en lien avec les concours de l’enseignement)

Le mercredi 28 octobre a 13h30 en Amphi x

Renseignements : SUFICE CE5 – CE6
Tel : 01-49-40-68-76
Université Paris 8 Saint-Denis

Le retour de la race

L’ouvrage auquel a participé Roser Cussó, Le Retour de la race, est publié ces jours-ci aux Editions de l’Aube.
retour-race-communique

Absence de Charles SOULIE

Les cours de Charles SOULIE
“Pratique du terrain – questionnaire”
du mardi 20 octobre 2009
de 12h à 15h

et ” Genèse des Sciences sociales 1″
du vendredi 23 octobre 2009
de 9h à 12h
Ne seront pas assurés

Bienvenue à la science politique

Lors du dernier Conseil d’Administration de l’université (le 9 octobre 2009), “le rattachement du département sciences politiques à l’UFR HLS [a été] approuvé à l’unanimité moins trois abstentions”.
Le département de science politique de l’université Paris 8 rejoint donc l’UFR “HLS”, où se trouvent les départements d’histoire, de sociologie, d’études féminines et de littérature (française, comparée et anglaise). Bienvenue !

Denis Bertrand
Directeur de l’UFR « Histoire, Littérature(s), Sociologie, Genre et Science Politique »

Saint-Denis, le 15 octobre 2009

Chères et chers collègues,

Le Conseil d’administration de notre Université, réuni le vendredi 10 octobre 2009, a voté, à l’unanimité moins 3 abstentions, le rattachement du département de Science Politique (UFR 2) à notre UFR. Cette décision officielle avait été précédée par un vote favorable de notre conseil réuni le 22 septembre ; et celui-ci faisait suite à des échanges et rencontres informelles entre les responsables de ce département et nous, pour examiner ensemble les différents aspects de ce projet de rattachement. Les nombreux liens de formation et de recherche existant déjà entre Science Politique, Histoire, Sociologie et Genre, outre l’appartenance à l’École doctorale « Pratiques et théories du sens », constituent l’argument fort de ce rapprochement. En intensifiant ces liens et en en créant de nouveaux avec Littérature(s), nous pouvons former un ensemble cohérent et original au service de nos étudiants et de nos jeunes chercheurs.
La venue de Science Po dans notre UFR se traduira par l’arrivée d’un groupe important d’étudiants (600 environ, tous niveaux compris) et quinze enseignants titulaires. Elle impliquera du même coup une réflexion sur les salles. Nous prévoyons un réaménagement en bureaux des salles de cours du 3è étage de notre bâtiment (B 332 et B 333) : un quart de la surface sera dédié à l’UFR (salle de réunion du conseil et autres réunions transversales) et les trois-quarts aux bureaux et salle de réunion du département de Science Po. Ces aménagements devraient être réalisés à partir du mois de décembre pour permettre l’installation effective du département à la rentrée du second semestre. Naturellement, ces surfaces seront compensées par de nouveaux locaux d’enseignement de superficie identique.
Les responsables et enseignants de Science Po proposent de se présenter au sein de chacun de nos départements lors d’une de leurs prochaines réunions de collectifs.
Enfin l’UFR organisera, au mois de décembre, un grand pot d’accueil pour célébrer cet événement dont chacun d’entre nous, j’en suis convaincu, a toutes les raisons de se réjouir.
Très cordialement vôtre,

Denis Bertrand

Séminaire CRESPPA et « Suivi des mémoires M2 »

Le séminaire du CRESPPA (M1 et M2) commence demain mardi 13 octobre 2009 à Pouchet, salle des conférences (rez de chaussée) de 17h à 19h. Tous les étudiants qui ont choisi de suivre le séminaire sont attendus.

M2 Recherche, Sociologie, Paris 8
Dates du séminaire « Suivi des mémoires M2 »

Claire Lévy-Vroelant et Florence Bouillon
clevyvroelant@gmail.com
florence.bouillon@gmail.com

Comme convenu, les étudiants devront faire parvenir régulièrement des écrits aux enseignants, par email.

Des ateliers d’écriture sont prévus en séances intensives à partir du mois de mai.

L’évaluation du séminaire se fera sur la participation au séminaire et les écrits.

Le séminaire se tient rue Pouchet (en principe salle 124)

mercredi 7 octobre 2009, 12h-15h
mercredi 14 octobre 2009, 12h-15h
mercredi 21 octobre 2009,12h-15h
mercredi 2 décembre 2009,12h-15h
mercredi 9 décembre 2009,12h-15h
mercredi 16 décembre 2009, 12h-15h

Puis, en 2010
mercredi 6 janvier 2010, 12h-15h
mercredi 13 janvier 20101, 2h-15h
mercredi 20 janvier 2010, 12h-15h
mercredi 10 février 2010, 12h-15h
mercredi 17 février 2010, 12h-15h
mercredi 24 février 2010, 12h-15h

A la recherche d’une demi-mineure ?

A titre exceptionnel, le département de sociologie dispose de 6 de places pour 4 EC qui constituent une DEMI-MINEURE « PRATIQUE D’ENQUÊTE » version stage de terrain intensif
L’originalité de la demie-mineure « Pratique d’enquête » dans sa version « stage de terrain intensif » est de proposer aux étudiants un stage de terrain de huit jours, dans une région de France autre que la région parisienne, encadré par deux enseignants-chercheurs. Les frais de transport et d’hébergement sur place sont assurés par l’UFR 4.
Avant de se rendre sur le terrain, les étudiants doivent suivre un atelier «construire son projet » au cours du premier semestre (5 ECTS).
Le stage de terrain lui-même (10 ECTS) a lieu à la fin du premier semestre ou au début du second et met les étudiants en situation d’apprenti-chercheur, réalisant des entretiens et des observations et recueillant une documentation locale. Cette phase de recueil de données est accompagnée par les enseignants-chercheurs qui les encadrent.
Après le stage, les étudiants suivent un atelier intitulé « Traiter son matériel et élaborer un rapport de recherche » au second semestre pour dresser le bilan de leur enquête, analyser leurs données et rédiger un rapport de recherche (10 ECTS).
L’EC « Les enquêtes des autres » au premier semestre (5 ECTS) forme les étudiants aux méthodes d’enquête de terrain.

Pour un stage à Noiremoutier, du 6 au 13 février 2010, il reste 6 places. Les ateliers “construire son projet” et “traiter son matériel” se tiennent le lundi de 15 à 18h00.
Les étudiants intéressés sont invités se présenter au prochain cours à écrire aux 3 enseignants responsables dès que possible :
Barbara Casciarri barbara.casciarri@gmail.com
Michel Samuel michel.samuel0130@orange.fr
Claudette Lafaye claudette.lafaye@gmail.com

L’atelier “les enquêtes des autres”, commun à ces 2 stages, se tient au premier semestre le lundi de 9 à 12h00. Pour s’y inscrire, les étudiants doivent prendre contact avec Michel Samuel michel.samuel0130@orange.fr.

Pour en savoir plus :
Les stages de terrain du département de sociologie sont organisés depuis quelques années. Ils ont fait l’objet de compte-rendus sur le site : stage 5 (Ile de Ré), stage 4 (Brégnier-Cordon), stage 1, stage 2, stage 3 (Bergonne en Auvergne)

Julia à New-York

Julia, étudiante en M1 de sociologie, est cette année en échange “Micefa” à New York (plus précisément à “Hunter College”, une partie de la City University of New York).
Elle a préparé l’année dernière son départ en passant le TOEFL et en déposant un dossier d’échange à la MICEFA. Son mémoire de master portera sur les musiciens du métro de New York.

Voici quelques photos et quelques lignes… Apparemment Julia se plait beaucoup à New York :

Bonjour a tous et a toutes,
huntercollege02

Je suis en premiere année de master et j’ai fait une demande d’échange universitaire à New-York et c’est génial! Les cours sont passionants et l’enseignement est très différent de la méthode éducative française. C’est très enrichissant de pouvoir découvrir d’autres techniques de travail. Les enseignants sont supers et les programmes de cours sont excellents. Bien que les demarches administratives pour les demandes d’échange soient un peu difficiles et longues, ça vaut le coup! Alors ne vous découragez pas et faites votre demande! L’expérience est unique!

huntercollege01

Réunion de rentrée Master

Réunion d’accueil des étudiants de M1 et M2
Mardi 6 Octobre 2009 à 10h30
dans les locaux du CNRS :
59/61 rue Pouchet
75017 Paris
Métro Brochant ou Guy Môquet (la salle sera indiquée dans le hall)
Reprise des cours le 5 octobre 2009

La rentrée (dernières informations)

Quelques précisions concernant la rentrée :

– si vous n’avez pas réussi à vous inscrire aux E.C. que vous souhaitez suivre, contactez l’enseignant en charge avant le premier cours. Pour ceux qui se sont inscrits : l’inscription n’est validée que par la présence au premier cours.

– en anglais, il y a encore des tests vendredi 2 octobre 2009, il faut s’inscrire par internet aujourd’hui mercredi.

– ceux qui ont séché la réunion du 24 peuvent voir les tuteurs dont les horaires sont 10-13h, 14-17h, et seront ceux-ci pour les trois semaines suivantes :
– Lundi : 10h30-13h30, 14h30-17h30
– Mardi : 11h30-14h30, 15h30-18h30 — horaires différents mardi 6 octobre 2009
– Mercredi : 10h30-13h30, 14h30-17h30
– Jeudi : 10h30-13h30, 14h30-17h30
– Vendredi : 10h30-13h30, 14h30-17h30
Informations sur les tuteurs.

– pour ceux qui voudraient encore s’inscrire, il faut passer par une procédure de dérogation :
dossier à retirer et redéposer rempli en G111.
La réponse de la commission de dérogation risque de vous parvenir après le début des cours. Nous vous invitons malgré tout à commencer à suivre les cours dès la rentrée du 5 octobre en vous y présentant et en expliquant aux enseignants que vous n’avez pu vous pré-inscrire par internet car vous êtes en attente d’inscription administrative.

– Etudiants et étudiantes en transfert ou en équivalence : Avez-vous eu un entretien individualisé avec Claudette Lafaye ou Corinne Davault ? Si ce n’est pas le cas, contactez-les – Permanence hebdomadaire de Corinne Davault le mardi, de 14h à 15h, en salle des enseignants, B336 / permanence de Claudette Lafaye le jeudi de 14h à 15h (et lundi 05 octobre de 14h à 15h)

Quelques nouvelles

Le 28 septembre 2009 C. Peugny, J. Lazarus et C. Cardi ont présenté leurs recherches “en train de se faire”.
recherche20090928

Pendant l’été…

  • lafaye-128
    Vient de paraître aux Editions Economica, collection “Etudes sociologiques” : Sous la direction de Claudette Lafaye, Marc Breviglieri et Danny Trom Compétences critiques et sens de la justice, aux éditions Economica. Par ailleurs Sociologie des organisations de Claudette Lafaye a été réédité par les éditions Armand Colin, ainsi que Chantier interdit au public en format “poche” de Nicolas Jounin (éditions La Découverte).
  •  

  • Roser Cusso a mis le point final sur un ouvrage collectif à paraître aux Editions de l’Aube.
  •  

  • Jeanne Lazarus est désormais responsable de la préparation au CAPES de sciences économiques et sociales.
  •  

  • Barbara Casciarri, qui était en délégation à l’antenne soudanaise du CEDEJ, est rentrée en France.
  •  

  • Camille Peugny était interviewé sur capital.fr : “Moins d’un fils de cadre sur deux a aujourd’hui des chances de devenir cadre”. Le magazine Alternatives Economiques accueille son blog.
  •  

  • Le livre de Florence Bouillon, Les mondes du squat est recensé La vie des idées : « Cet ouvrage offre donc un excellent tour d’horizon de la question du squat et des logiques complexes qui le traversent. À l’issue de la lecture, on se fait une idée concrète de ce que peut être la vie dans ces lieux méconnus du grand public. Mais tout le mérite de Florence Bouillon est de ne pas s’en tenir à la surface des choses et de montrer également les déterminants structurels de l’occupation illégale. »
    F. Bouillon publie par ailleurs un article «Les habitants des squats n’ont rien d’exceptionnel» dans le dernier numéro de la revue Multitudes,( n°37/38, automne 2009). On trouvera aussi dans ce même numéro un article de Patricia Paperman, «Care domestique».
  •  

  • Claude Dargent était au colloque de l’Association française de science politique où il a présenté une communication intitulée Musulmans vs catholiques : un nouveau clivage culturel et politique ?, communication au 10e Congrès de l’Association française de science politique, 42e section thématique « des valeurs politiques en mutation : analyse quantitative comparée », Grenoble, 7 septembre 2009. texte de la communication
  •  

  • Jean-François Laé entame un documentaire pour France Culture (avec Coline Cardi et Fabien Deshayes) qui vise à rendre compte du « parler avec, ici et maintenant » des jeunes mineurs, de leur parenté, dans sa dimension banale et quotidienne au sein du tribunal pour enfants de Bobigny. Ce n’est lae-parler-bobignypas la délinquance qui est l’objet de ce documentaire, mais plutôt le jeune sommé de s’expliquer, de répondre de ses actes et de lui-même, engageant parfois un récit de soi ou un récit d’événements fragmenté.
    Prendre la parole pour « prendre ses affaires en main », l’attente est immense et désigne l’espace crée pour que s’articule une expérience au prise avec les institutions. Comme une sorte de palimpseste oral, les lieux se superposent les uns aux autres, comme des «bouts de paroles» qui serviront d’outil d’évaluation pour les différents professionnels du tribunal.
    L’objectif est d’enregistrer un profil de temps, comme une coupe des lieux où se dégagent de l’écoute, de l’attention et de la réflexivité. Un grand croisement de paroles pourrions-nous dire. Il s’agit de faire entendre les voix des mineurs « sous injonctions » de se dévoiler, bref, toutes les situations ou l’institution suscite la parole, auditionne, écoute, évalue, juge enfin.
  •  

  • Régine Bercot est en délégation CNRS cette année. Les actes du colloque “Organisation et communication au sein des systèmes de santé” auquel elle a participé en mai 2009 sont maintenant en ligne : http://documentation.mshparisnord.org/?id=71&exp=3;11
  •  

Et pour finir…

Anaïs au Québec

Anaïs, étudiante en M2 de sociologie à l’université Paris 8, est à l’université Laval de Québec, en échange « Crépuq » pendant le premier semestre 2009-2010. Voici un résumé de son premier mois là-bas.

Le Canada, les caribous, le sirop d’érable, ses étendues immenses, l’accent des francophones et ses universités réputées.

Québec (Québec)

quebec2009-1
Légende : drapeau de l’université lors du premier match de la saison de football des rouges et or

Je suis arrivée il y a un mois à l’université Laval, j’ai donc un recul sur mon expérience plus que limité mais d’un autre côté il me semble que j’ai déjà vécu trop de choses pour les résumer correctement.
L’arrivée est un peu dure et assez déroutante mais qu’on passe les premiers jours en auberge de jeunesse ou en cité universitaire on rencontre forcement des gens qui sont prêts à découvrir la ville avec vous, vous montrer les bons coins pour sortir, passer la soirée avec vous…

Ma première semaine a été ponctuée par les activités d’intégration organisées par la faculté de sciences humaines. C’est vraiment une expérience qui a été importante pour moi. Elle m’a permis de découvrir le campus (3 hectare quand même), la ville et de rencontrer d’autres « crepuq » avec qui visiter le pays et passer de bonnes soirées au pub universitaire surtout pour le début de session.

Comment vous donner envie de venir?

La ville est super avec pleins de bars à chansonnier et des restaurants où manger de la poutine à 15 minutes en bus de l’université.

quebec2009-2
Légende : vue sur Québec

Le campus est magnifique, plein d’espaces verts pour travailler au soleil ou lancer un ballon de foot (comprendre foot américain), un des plus grands complexes sportifs et la meilleure équipe de football (allez les rouges et or), les logements sont à cinq minutes du plus grand centre commercial (ouvert 7 jours sur 7) du Québec pour magaziner.

quebec2009-3
Légende : Pavillon Desjardins et Pollack

Les cours sont passionnants, un niveau plus élevé qu’à Paris 8 mais les professeurs sont totalement disponibles pour répondre à nos questions et aider les étudiants à mieux faire les devoirs. Les autres étudiants sont aussi très ouverts et tout aussi prêts que les professeurs à vous aider pour le travail universitaire, où vous expliquer comment fonctionne les relations sociales au Québec autour d’une chope de bière.

Seul bémol à l’aventure, la nourriture est vraiment bizarre ici, mais bon si on est moins ethno-centré que moi ça passe peut être.

Dans tous les cas, profitez de l’opportunité qu’offre Paris 8 de découvrir de nouvelles cultures et systèmes universitaires. N’hésitez pas à venir pour 1 an il y a tellement de choses à découvrir que ce n’est sans doute pas encore assez.

Bonne rentrée à vous tous.
Anaïs

Pour en savoir plus sur les échanges internationaux (programmes Erasmus, Crépuq et autres) (cliquez ici) ou contactez Ingolf Diener et Claire Lévy-Vroelant au département de sociologie.
Vous pouvez aussi laisser un commentaire pour Anaïs ci-dessous :

Tuteurs d’accueil

tuteurs2009Pour les arrivant-e-s et pour tou-te-s les étudiant-e-s qui le désirent, un tutorat d’accueil est mis en place.
Sarah Cousin et Geoffray Tauzias, étudiant-e-s de master anciennement en licence, sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Semaine de pré-rentrée du 28 septembre au 2 octobre : les nouvelles et nouveaux étudiant-e-s du département sont invité-e-s à rencontrer individuellement la tutrice ou le tuteur (horaires 10-13h, 14-17h).
Attention : il faut prendre rendez-vous. Vous pouvez vous inscrire dès maintenant sur le tableau affiché devant le secrétariat (bureau B349).

A partir de la rentrée (semaine du 5 octobre), vous pouvez les rencontrer sans
rendez-vous de 10h30 à 13h30 et de 14h30 à 17h30 (sauf le mardi : de 11h30 à
14h30 et de 15h30 à 18h30).

Réunion d’accueil

Jeudi 24 septembre 2009 : réunion d’accueil et d’information, salle B135
Tous les étudiant-e-s inscrit-e-s en sociologie sont invité-e-s à cette réunion où leur sera présentée la licence et où ils pourront poser leurs questions.
13h30 : accueil des étudiant-e-s en transfert / équivalence
14h : accueil des étudiant-e-s en L1
15h30 : accueil des étudiant-e-s en L2/L3
 
Cette réunion sera suivie d’un pot d’accueil vers 16h30.
 
Note : Prenez aussi connaissance des informations générales sur la rentrée 2009 (et notamment les tests d’anglais, obligatoires).

Une recherche en train de se faire

Pour accueillir les nouveaux collègues Coline Cardi, Florence Bouillon, Livia Velpry ( un peu tardivement!), Jane Freedman, Jeanne Lazarus, Camille Peugny, nous leur avons proposé de faire une brève présentation (15 mn) “D’UNE RECHERCHE EN TRAIN DE SE FAIRE”, sous la forme qu’ils souhaitent, une manière de mieux découvrir ce qu’ils font et de jouer sur l’interconnaissance.
en SALLE B135
lundi 28 septembre – après-midi [! modification de date !]
et OUVERT A TOUS LES ETUDIANTS
Comptant sur votre présence et votre curiosité,
Jean-François Laé

Carole à Montréal

En 2008-2009, Carole était en séjour CREPUQ à Montréal (informations ici). Voici un texte qu’elle a bien voulu écrire pour le site du département de sociologie.

Carole, 3ème année de Licence Sociologie, Parcours anthropologie. Université de Montréal.

Mon expérience a été parsemée de plusieurs impressions.
Mon arrivée à Montréal a été assez difficile. Me retrouver toute seule dans un pays que je ne connaissais que très peu m’effrayait. Cependant, on se retrouve mis dans le bain assez rapidement et lorsque c’est l’heure du départ, on ne veut plus repartir.
Je suis arrivée à Montréal le 26 aout et je pense désormais que c’était un petit peu juste au niveau des délais. Je conseille à ceux qui souhaitent partir à l’étranger pour étudier de partir une semaine et demie, voire deux semaines avant le début des cours.

Le personnel de l’Université de Montréal est très bien organisé et il ne faut pas hésiter à demander conseil car ils sont très aimables et font tout pour vous aider.
Les premières choses à faire sont d’aller chercher sa carte étudiante et faire les papiers administratifs pour votre rentrée universitaire. Il faut cependant être patient car il y a beaucoup de monde.
L’Université organise un petit déjeuner pour tous les étudiants étrangers pour que les gens se rencontrent…Ils ne lésinent pas sur les moyens et je pense que c’est au niveau de l’accueil que l’on se rend compte de la différence avec les Universités françaises.
Il faut faire un choix de cours qui doit être validé par le professeur de votre département qui s’occupe des étudiants étrangers. Normalement, celui-ci est désigné sur les papiers que vous recevez dans votre confirmation d’admission.
Vous pouvez aller « magasiner » les cours, c’est-à-dire assister aux cours qui vous intéressent la première semaine pour être sûr de ceux que vous voulez suivre.
Une fois les problèmes administratifs évacués, vous pouvez commencer à profiter de votre année ou semestre universitaire ! Et croyez moi, il y a de quoi faire !
Le campus de l’Université de Montréal est très étendu et il faut parfois beaucoup marcher mais cet « attrait » permet d’avoir des départements imposants. Je vais parler de ma propre expérience pour expliciter mes propos. En France l’anthropologie n’est plus qu’une mineure dans la plupart des licences. A l’Université de Montréal, le département d’anthropologie est digne de ce nom. Les professeurs ont beaucoup plus de moyens pour enseigner et être à la disposition des étudiants. Je ne pense pas que les professeurs soient pour autant meilleurs mais le cadre d’étude est beaucoup plus agréable.
Les cours sont de 3 heures avec une pause. Les examens sont variables selon les profs. Cela va du dossier à rendre à l’examen final en passant par le QCM. Il y a souvent plusieurs examens dans le semestre.
On n’a qu’une seule semaine de « relâche » dans le semestre mais je dois dire que c’est suffisant. Personnellement, j’ai vraiment apprécié me lever le matin pour aller en cours et l’année s’est déroulée très vite.
Le très gros avantage des études au Québec est qu’elles vous ouvrent souvent sur d’autres disciplines car c’est très multidisciplinaire. En anthropologie, je pouvais faire de l’archéologie, de l’anthropologie biologique, linguistique etc…En psychologie également, je sais que de nombreux domaine comme la psychologie de l’enfant sont très développés si l’on compare à la France. Tous mes amis français étaient ravis de leurs études.
La vie étudiante est très animée. Chaque département a une association et celles ci organisent de nombreuse « party » et de nombreux événements. La vie associative est très développée et cela permet de rencontrer pas mal de monde.

carolemontreal1
Parc Mont Royal, en plein centre de Montréal.

En ce qui concerne le logement, je pense qu’un étudiant qui part à Montréal n’a pas vraiment de soucis à se faire. J’ai trouvé un appartement en deux jours. Il est certain que plus vous arrivez tôt à Montréal et plus il y a d’offres. Il faut savoir que beaucoup de montréalais déménagent tous les ans. Aussi l’offre est parfois plus abondante que la demande. Les loyers sont moins chers qu’en France et pour 400, 450 dollars vous pouvez facilement trouver de quoi vous loger, notamment dans les collocations qui sont très fréquentes et qui sont un bon moyen de socialiser !
Pour la recherche d’appartement, il y a internet où l’on trouve de nombreuses annonces. A l’Université, le bureau au logement vous aidera dans votre démarche si vous le désirez. Il faut ouvrir l’œil car de nombreuses annonces sont collées sur les poteaux électriques, sur les abris de bus…Si j’ai un conseil à donner, c’est de choisir un logement près d’un métro pour l’hiver.

La vie quotidienne est plutôt agréable sur Montréal. Le métro et le bus desservent tous les principaux lieux d’attractions de la ville. En début d’année, il faut faire faire une carte de transport pour étudiants : la carte OPUS. Avec la réduction étudiante, le prix mensuel est de 36$ ce qui équivaut à environ à 22€ ! Et je vous déconseille de frauder là bas. Toute personne qui monte dans le bus doit montrer son titre et s’il n’en a pas, il ne monte pas ! Au début, cela parait étrange que tout le monde soit si honnête mais on s’y habitue vite ! On prend vite le pli à faire la queue pour prendre le bus…
En été, il fait souvent plus chaud qu’en France et les nombreux parcs sauront vous divertir. L’hiver bien sûr, il fait un petit peu plus froid qu’en France ! Mais pour moi qui suis frileuse, je préfère passer l’hiver au Québec qu’en France. Il fait froid mais les températures sont supportables et il y a de nombreuses sorties à faire. Pour donner un point de comparaison, c’est un peu comme aller à la montagne : il fait froid mais il y a presque toujours un grand soleil et un ciel bleu. Patiner sur les lacs, faire de la luge, sortir de Montréal pour faire des ballades en motoneige ou à cheval…Il ne vaut mieux pas rester enfermé l’hiver car on risque de déprimer et de rater des expériences uniques. Pour apprécier l’hiver, il faut être bien couvert et en prendre compte dans son budget.
Il y a beaucoup d’endroits où sortir dans Montréal et on s’en sort pour moins cher qu’en France. Il ne faut pas oublier le pourboire et les taxes qui ne sont pas inclus dans le prix affiché.

Pour se nourrir, il y a de nombreux marchés jusqu’à l’arrivée de l’hiver. L’hiver, on trouve de tout au marché Jean Talon. Plusieurs supermarchés comme Metro, Maxi ou Loblaws se retrouvent dans tous les quartiers. Il ne faut pas s’attendre à trouver des hyper marchés où il y a de tout comme à Auchan. Il y a beaucoup de petits commerces qui sont là pour ça !
Les restaurants sont dans l’ensemble aussi moins chers. Bien sûr, on trouve de tout mais si vous aimez manger chinois, allez au quartier chinois, on peut y manger pour 5$. Si vous aimez l’indien, il faut aller au métro Parc. Il faut goutter la poutine, plat québécois : à vous de juger !
Si vous voulez manger du caribou ou de l’orignal, allez à Forks&Fourchette.
Montréal est une ville très éclectique et on ne mange pas la même nourriture selon les quartiers. Mais ce qui est le mieux, c’est de découvrir par soit même et d’essayer ! Gares à vos papilles !

Après plusieurs mois passés à Montréal, je pense que c’est difficile de renter en France et si il vous prend l’envie de vouloir rester plus longtemps, il vaut mieux s’y prendre à l’avance pour tout ce qui est administratif.
C’est une expérience unique qui ne peut qu’enrichir ! Il faut rester ouvert au changement car même si c’est francophone, cela reste assez américain dans les façons de vivre. Bien entendu les québécois n’aiment pas les français qui les reprennent sur la langue ! Pourquoi ne pas plutôt essayer d’adopter leurs expressions ?? C’est plutôt « le fun » en plus !

carolemontreal2
Vue de Montréal du Belvédère.

L’hiver des étendues immenses vous attendent pour faire de la moto neige ou de la pêche sur la glace !
carolemontreal3

Pour en savoir plus : consultez la page consacrée aux séjours ERASMUS / CREPUQ ou le texte de Massinissa (qui était parti à Montréal en 2007).

L’Asile aux fous dans La Quinzaine littéraire

La Quinzaine littéraire rend compte ces jours-ci de l’ouvrage dirigé par Jean-François Laé et Philippe Artières, L’Asile aux fous (Presses universitaires de Vincennes, 2009) :

[C]et album qui semble sorti de quelque manufacture ancienne est plus que bienvenu. Deux cahiers de photos prises plus ou moins clandestinement par ce psychiatre et anthropologue que fut Roger Camar, deux enveloppes de faitos jaunies incidemment retrouvées par sa fille Françoise, vieilles photos d’un temps que l’on voudrait croire révolu (…)

asile-fous-quinzaine

Plus d’informations sur L’Asile aux fous.
Page de Jean-François Laé (avec bibliographie et articles en ligne)

Claude Dargent sur France 5

Claude Dargent, professeur de sociologie à l’université Paris 8, était hier (16 juillet 2009) invité de l’émission “C dans l’air”, sur France 5. Thème de l’émission : “Le pouvoir des protestants

D’autres extraits de l’émission sont disponibles, et aussi la vidéo intégrale.

dargent-france5

Pour en savoir plus sur Claude Dargent.