Auffray-Seguette Marie

Chargée de cours

Contact : marie.auffray-seguette@laposte.net

Question de sociologie
Cet enseignement a pour but d’introduire à une sociologie des faits économiques.
On éprouvera dans un premier temps les modalités de résistance de l’objet économique à sa mise en perspective sociologique. Il s’agira de comprendre pourquoi l’économie est si peu un objet sociologique.
Puis on abordera (et illustrera) différentes orientations susceptibles d’être empruntées par une sociologie de l’économie. L’économie sera envisagée successivement :
– comme discours sur le social (présentation et critique des théories « dominantes » en économie),
– comme production sociale et mode d’organisation sociale (l’individualisme économique repensé à partir de son histoire et à partir de sa fonction sociale),
– comme ensemble de pratiques culturelles et symboliques (analyse des pratiques de consommation).
Dans un troisième temps, on explorera quelques-unes des déclinaisons possibles de ces premières mises en perspective sociologique de l’économie :
– L’argent sera analysé comme un medium du lien social, à partir de ses origines sacrées et politiques.
– Le corps des économistes sera envisagé dans la spécificité de son mode de constitution et aussi à partir des règles en vigueur et des valeurs convenues.
– Enfin, on étudiera le champ économique à partir des enjeux de société qui le traversent, en présentant des alternatives (économie sociale et solidaire) et des controverses (altermondialisme, économistes atterrés, etc.).
Mode de validation :
– Recension d’articles de presse (noté sur 20, coefficient 1)
– Contrôle des connaissances (noté sur 20, coefficient 1)
– Réflexion personnelle (noté sur 20, coefficient 1).

Méthodologie du Travail et Cursus Universitaire
Cet enseignement a pour double objectif d’accompagner les étudiants dans l’appropriation de leur projet universitaire et professionnel et de favoriser l’acquisition d’une autonomie dans les premiers pas vers le travail d’étude et de recherche.
Dans un premier temps, on s’attachera à préciser les projets universitaires et professionnels afin d’arrimer les recommandations d’ordre méthodologique à des enjeux clairement identifiés. Des notions relatives aux conditions favorables aux progrès de la réflexion et de l’observation dans le domaine sociologique seront communiquées. Puis on abordera la question de l’organisation et de la planification du travail.
Dans un second temps, qui représentera l’essentiel des séances, les deux principaux axes d’acquisition poursuivis seront les suivants :
– se documenter
– argumenter.
L’enseignement inclut une visite commentée de la bibliothèque universitaire et une séance de TP sur la recherche documentaire.
Validation par contrôle continu autour de 4 exercices de coefficient 1 :
– réalisation d’un plan de travail
– prise de notes
– contrôle des connaissances
– exercices d’argumentation oraux.

Genèse des Sciences Sociales 1
Cet enseignement a pour objectif de favoriser la représentation du contexte économique, social, politique et philosophique d’émergence des sciences sociales. La période considérée court du XVIIe siècle au XIXe siècle. 3 thèmes majeurs traversent et caractérisent cette période :
– le travail
– la pauvreté
– l’utopie.
On insistera en particulier sur les charnières théoriques que constituent des auteurs comme Adam Smith, Condorcet, Claude-Henri de Saint-Simon, Karl Marx.
En mettant en évidence les liens qui les unissent à ces précurseurs des sciences sociales, on proposera une introduction à l’oeuvre d’Emile Durkheim (Les règles de la méthode sociologique ; Le suicide ; Les formes élémentaires de la vie religieuse) et à celle de Max Weber (Le savant et le politique ; Sociologie des religions).
La validation se fera pour partie tout au long du semestre, par notation d’exposés collectifs présentant des extraits de textes des auteurs considérés (coefficient 2), et pour l’autre partie en fin de semestre, par un contrôle des connaissances (coefficient 1) et un exercice de réflexion personnelle (coefficient 1).

Marie Auffray-Seguette est titulaire d’un Doctorat de Philosophie et Sciences Sociales de l’EHESS : « Les biens de ce monde : l’économie vue comme espace de recomposition de la religion dans la modernité ».

Sujets de recherche
– la religion
– l’économie
– l’argent
– la citoyenneté.

Elle a exercé durant une dizaine d’années dans le conseil, les études et l’accompagnement de projets, auprès de collectivités, d’associations, ou au sein de cabinets d’études ou de conseil, en s’appuyant systématiquement sur des méthodes de concertation citoyenne.

Articles actuellement soumis à l’évaluation de revues à comité de lecture
– « Marcel Gauchet et l’insistance du dehors : un encouragement à prolonger le geste », examen en cours par L’Année sociologique
– « Le paradigme de la sécularisation, un objet pour les sciences des religions », examen en cours par les Archives de philosophie

Articles parus dans des revues sans comité de lecture ou dans des bulletins de recherche
– « Donner sens aux instances de participation pour définir de nouveaux projets collectifs », revue Territoires, n° 428, mai 2002
– « L’anthropologie, support d’une sociologie du religieux moderne ? », Bulletin de liaison du Laboratoire d’Anthropologie Juridique de Paris, n° 17, 1993
– « La culture d’entreprise aux frontières du religieux », Bulletin de liaison du Laboratoire d’Anthropologie Juridique de Paris, n° 17, 1993
– « Rationalité en questions », Bulletin de liaison du Laboratoire d’Anthropologie Juridique de Paris, n° 18, 1993

Articles en cours de rédaction
– « Qu’en est-il du pluralisme dans la modernité ? Retour à Max Weber et à Jürgen Habermas »
– « Démocratie participative : Que peut-on encore espérer ? »

Communications et participation à des colloques sur invitation des organisateurs
– « Démocratie participative et communication: complicité ou contradiction ? » Les samedis de REGARDS, Repenser Et Gérer l’Altérité pour Refonder la Démocratie et les Solidarités (http://dautresregards.free.fr/index.html), « Refonder la démocratie : participative, élective, aléatoire? », 7 novembre 2009
– Invitée en qualité de Représentante du Réseau DRD, membre associé au Séminaire international « Presupuestos participativos y dinamización de la participacion ciudadana » (« Budgets participatifs et dynamisation de la participation citoyenne »), Commission Européenne – Programme URB-AL, Córdoba (Espagne), 2, 3, 4 mars 2004
– « Une approche critique de la rationalité des sciences et des techniques – à partir de Max Weber et de Jürgen Habermas », invitée dans le séminaire d’anthropologie politique de J-L Amselle, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, décembre 1999
– Invitée par les organisateurs au Colloque “Modernité et recomposition locale du sens”, FUCAM, Mons (Belgique), 19-21 mai 1999
– « La culture d’entreprise – une mise en récit », Office Aquitain de Recherches, d’études, d’information et de liaison sur les problèmes des personnes âgées (OAREIL – Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine), 21 novembre 1996
– « Hermès, l’excellence pour mémoire – une mythologie d’entreprise », colloque international « Le métier de dirigeant : son passé, son présent, son avenir », HEC Montréal, 15-19 juin 1992

Rapports de recherche
– « Budget Participatif de l’Office Public HLM de Bobigny 2008 – Document de synthèse » ; « Budget Participatif de l’Office Public HLM de Bobigny 2007 – Annexes », janvier 2008
– Outil de formation CIDEFE pour le congrès de l’ANECR (1, 2, 3 octobre 2005) : « Les outils de la Démocratie participative », septembre 2005
– « L’essor de la consommation citoyenne traduit-il un retour des préoccupations d’ordre holiste dans la consommation ? », CREDOC, Cahier de recherche n° 204, Octobre 2004
– « Etude des publics des la salle P sur le site François Mitterrand – Etude réalisée pour la Bibliothèque Nationale de France », CREDOC, Décembre 2004
– « Etude des publics des la salle D sur le site François Mitterrand – Etude réalisée pour la Bibliothèque Nationale de France », CREDOC, Décembre 2004
– Rencontres Clients-salariés EDF en régions, Agence Campana-Eleb : 22 rapports de synthèse (environ 25 pages par rapport) ; accompagnés de 22 notes de cadrage en préparation de réunions avec les dirigeants régionaux (environ 12 pages par note de cadrage), juillet 2003
– Note de Synthèse des 6 rencontres pour l’Agenda 21 du Conseil Général de l’Essonne, Agence Campana-Eleb, mai 2003
– « Audit des pratiques culturelles et des activités de loisir », Ville de Pierrefitte-sur-Seine, avril 2003

Rapport de recherche en collaboration
– En collaboration avec Isabelle Van de Walle et Pierre Tardieu : « Droit communautaire et mesures nationales de lutte contre les discriminations raciales dans l’emploi », CREDOC, Cahier de recherche n° 209, Novembre 2004