Camille à Séville

Salut !
Moi c’est camille en deuxième année de Sociologie à Sevilla dans le cadre Erasmus. Par où commencer?

Pourquoi Erasmus? Ca m’a toujours attiré parce que je voulais voyager, savoir parler plusieurs langues mais je ne pensais pas le faire si tôt . Parce que pour être honnête, ca fait un peu peur de partir un an seule. J’ai rempli le dossier sur un coup de tête et un ou deux mois plus tard, j’ai eu la réponse qui disait que j’étais accepté… J’y croyais pas mais ca parait loin … Deux jours avant mon départ j’ai commencé a avoir un peu peur…

Départ
Je part donc le 16 septembre, sans logement, sans savoir à quoi ressemble Séville… J’y suis allée accompagné d’une amie pour pas être trop seule. Je suis arrivée et un beau soleil m’attendait . Je suis restée en auberge 3 ou 4 jours, je me disais comment trouver un logement, je me rappelais plus les mots basique d’espagnol…
Mais finalement je n’ai visité qu’un logement, je cherchais une collocation, je suis tombée sur une grande maison en plein centre pour 16 personne en tout. J’ai tout de suite aimé cette belle maison espagnol, toujours pleine de monde… Certes, je suis dans une chambre avec deux autres personnes, ce qui n’est pas toujours au top et ce n’est pas donné mais il faut choisir et je savais ce que je voulais.

Je suis donc avec 15 collocs, 5 italiens, 2 Français, 1 anglaises, 1 irlandaise, 1 polonais, 4 allemandes, 1 mexicain. Toujours quelqu’un pour être motivé a faire quelque chose . Parfait l’ambiance! Une ville qui bouge toutes les nuits et très peu cher pour sortir. Je suis aussi allée a la plage qui est a une heure en bus, une belle journée d’octobre a 30 degrés!

Les inscriptions
Un peu moins réjouissant, parce que c’est faisable, mais pour la socio c’est une vrai galère. Ne vous attendez pas à trouver comme a Paris 8 un département de socio avec le choix des cours, car ici, il n’y a pas de licence de socio! Seulement des départements dans chaque UFR alors tu te balades dans toutes les facs de la ville ( qui dépendent toutes l’université de Séville) et tu cherches les cours de socio !! Mais une fois que c’est fait c’est parti… Et puis c’est pas non plus la fin du monde, c’est faisable.

Les cours
Tout dépend de votre niveau d’espagnol, moi j’avais tout oublié et les espagnols parlent vraiment très vite mais on progresse vraiment très vite, je peux aujourd’hui comprendre les grandes lignes d’un cours… Encore un peu difficile de prendre des notes mais ca viendra. J’arrive à tenir des conversations en espagnol très longtemps alors que je n’alignais plus trois mots en arrivant. Et puis il y a des cours pour les élèves Erasmus d’espagnol adapté a ton niveau et qui en plus donnent des crédits!
Et l’université centrale est magnifique, un vrai musée, j’en revenais pas quand j’y suis allée…

La ville
J’ai choisi cette ville faute d’autre chose, j’aurais voulu aller à Londres ou à Madrid, Barcelone mais je me rend compte aujourd’hui que Séville et la ville parfaite ni trop grande ni trop petite, on y marche beaucoup, il fait beau les gens sont super sympa. Si vous pensez a faire Erasmus, n’hésitez pas, foncez. On rencontre toujours pleins de gens, il y a pleins de réunion d’erasmus, pas mal de choses adaptées pour nous. Vraiment a faire!

Et la plage pas très loin !!

D’autres récits d’étudiants sociologues :

Consultez par exemple le texte et les photos de Masinissa à Montreal, ou les impressions de Nabila, en échange Erasmus à Manchester, celle d’Alessandro, en échange Erasmus à Barcelone ou encore celle de Clément à Manchester
… et pour tout savoir sur les séjours d’échange : consultez la page Erasmus / Crepuq.

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou un message (public) pour Camille.