Réflexions sur « Ceci n’est pas un colloque! »‪

Le journal des anthropologues publie ces jours-ci une réflexion, menée par Barbara Casciarri, Corinne Davault, Béatrice David et Charles Soulié, sur les “journées d’échanges et réflexions sur le mouvement social” organisées à l’université Paris 8 le 11, 12 et 13 mai 2016.

IMG_1085

« Nous avons le privilège de vivre un mouvement social exceptionnel remettant en cause le fonctionnement ordinaire du monde social. L’objectif de ces journées est de tenter de s’en saisir afin de faire progresser la lutte, comme la réflexion, et ce en mobilisant notamment les ressources intellectuelles de la sociologie comme de l’anthropologie. Mais ceci n’est toujours pas un colloque et espère donc sortir des cadres scolaires, universitaires, sociaux habituels (division en classes, niveaux, horaires figés, division du travail enseignant/étudiant, etc.). Chacun est donc invité à y participer en apportant ce qu’il sait, connait, sait faire, etc.”
C’est ainsi que commençait le tract d’appel à initiatives lancé début mai 2016 par un collectif d’étudiant-e-s et d’enseignant-e-s du Département de sociologie et d’anthropologie (renommé ensuite, de manière contextuelle et temporaire, « Sociologie et Anthropologie Debout ! ») constitué à l’université Paris 8 pendant la mobilisation contre la « loi travail » et actif jusqu’à la fin du deuxième semestre académique 2015-2016. En tant qu’organisatrices/eurs et ensei­gnant-e-s/militant-e-s ayant participé à cette initiative, nous voudrions partager à ce sujet quelques éléments de réflexion qui nous paraissent intéressants non seulement comme pièce documen­taire à archiver pour la chronique d’un mouvement parmi les plus significatifs de ces dernières années en France, mais aussi dans l’espoir que les grains semés pendant presque quatre mois de luttes et de mobilisations intenses, puissent à nouveau germer dans un futur plus ou moins proche.

Consultez la suite de l’article ici: http://www.cairn.info/revue-journal-des-anthropologues-2016-3-page-335.htm