Que font les étudiants (avec leur logement) ?


Dans le cadre d’une collaboration entre enseignants-chercheurs des Universités Paris-Ouest (Nanterre) et Paris 8, Fanny Bugeja, Marie-Paule Couto et Matthieu Hély, des étudiants en sociologie ont réalisé une enquête portant sur l’habitat étudiant. Voici trois “4-pages” réalisés à partir de cette enquête :
Etre un étudiant indépendant [pdf]

Lola Saga Nydegger et Hugo Mathiot
Si l’indépendance des étudiants est mesurable sociologiquement, comment se manifeste-elle? Disposer d’un logement à soi, recevoir peu fréquemment sa famille ou encore être financièrement indépendant sont autant de variables qui peuvent nous informer d’une relative autonomie à cette période de la vie qu’est celle des études universitaire.
Certaines enquêtes menées dans le champ de la sociologie de la famille peuvent nous faire penser que l’indépendance est une socialisation de classe, ce constat s’applique-t-il à notre échantillon ?

L’attrait pour un logement indépendant dépend-il du genre ? [pdf]

Manon Bourligueux et Oriane Duchier
Le recensement réalisé en 2012 montre que sur les 1396 étudiants en troisième année des Universités Paris 8 et Paris 10, 55.92% vivent chez leurs parents. Mais qu’en est-il des autres étudiants ?
Dans la grande majorité des cas, la décohabitation est une condition pour pouvoir suivre les études choisies. Elle résulte de la nécessité d’aller vivre près du lieu d’études lorsque celui-ci est trop éloigné du domicile des parents. Mais est-ce le seul facteur ? Le lieu de résidence est-il le même en ce qui concerne les filles et les garçons ? C’est ce que nous allons tenter de voir ici.

Les étudiants : quel logement pour quelle sociabilité ? [pdf]

Félicité Batamio et Lorna Kallee
L’enquête sur le logement et l’habitat menée auprès des étudiants de l’université Vincennes-Saint- Denis et Nanterre a pour hypothèse principale que les caractéristiques sociodémographiques des étudiants expliquent la diversité de leurs conditions objectives d’existence et que l’ensemble de ces facteurs participent à définir leur rapport à l’habitat.
Ici nous nous demandons :
– comment les caractéristiques objectives et subjectives influencent la sociabilité ?
– et dans quelles mesures l’on peut dire que les étudiants se sont appropriés leur logement en fonction de la fréquence de réception des amis ?

stat2-mpc-2013