Jean-François Laé dans Le Monde

Jean-François Laé, professeur de sociologie à l’université Paris VIII, a publié récemment Les nuits de la main courante aux éditions Stock. Le journal Le Monde, par la plume de Luc Bronner, en rend compte :

Archives du quotidien
Voici un ouvrage des plus étonnants. Un livre où l’auteur, Jean-François Laé, vous prend par la main et vous emmène dans l’arrière-cour des services publics. Avec lui, on grimpe une par une les marches de l’escalier dans un immeuble HLM en suivant le concierge. On se glisse dans les pas d’un veilleur de nuit qui lutte contre le sommeil et accomplit sa ronde dans un centre d’hébergement. On s’interroge, avec les éducateurs de l’aide sociale à l’enfance, sur les appels aux secours d’adolescents en danger et la difficulté à inventer des réponses. On souffle aussi avec les aides-soignantes d’une clinique pour handicapés après une matinée difficile à tenter d’apaiser les “corps abîmés”.
Jean-François Laé est un sociologue du quotidien. Un observateur des petits riens, des événements minuscules qui racontent la société. Son idée-force est de s’intéresser aux mains courantes, aux notes de service, aux bulletins internes, aux cahiers de liaison, aux “journaliers” – bref, à tous les écrits administratifs du quotidien, tous ceux que le monde extérieur ne voit jamais et qui servent à organiser, transmettre des consignes, faire passer des informations internes, raconter la journée ou la nuit écoulée.

Une mine d’or, en réalité, d’où jaillissent “la contingence et la routine”, “l’aigu et le chronique”, “le banal et les petits extras”. Et comme l’écrit ne suffit pas, le chercheur accompagne ses héros anonymes dans les couloirs, les salles de réunions, les halls, les escaliers, à travers les méandres et la grisaille des services au public.
Lire la suite…

Lien vers une copie de l’article :

Pour aller plus loin :

  • Présentation des Nuits de la main courante et extrait de quelques pages.
  • Page de J-F Laé et nombreux articles en ligne