Daniel Terrolle dans L’Humanité

Daniel Terrolle, anthropologue et maître de conférences au département de sociologie de l’université Paris8, était interviewé dans le quotidien L’Humanité (18 juin 2012).
Extraits ;

Daniel Terrolle « La principale réinsertion des SDF, c’est la mort »
Daniel Terrolle. Des statisticiens de l’Inserm m’avaient indiqué que l’on pourrait facilement avancer sur ce sujet en suivant une cohorte de personnes sans abri jusqu’à « extinction ». Ils ne sont pas aidés par l’absence de définition claire, par l’Insee, des personnes sans domicile, et souffrent d’un manque de moyens pour mener cette expertise. Il faut aussi une volonté politique qui n’existe pas. Si ces informations étaient portées à la connaissance du public, on se rendrait compte que la principale réinsertion des sans-abri, aujourd’hui, c’est la mort. Qu’il y a très peu de SDF qui se réinsèrent vivants. Cela démentirait surtout l’espèce de brouillard dans lequel nous plonge le discours des grandes associations, qui ne sont jamais évaluées sur le résultat de leur action. Cela remettrait aussi en question leur idéologie philanthropique, qui consiste à remédier aux effets de la pauvreté, sans changer les causes qui la produisent.

source et article complet