Compte rendu de la réunion du 10 mai

Compte rendu de l’AG précédente

Le 10 mai dernier des étudiant-e-s et enseignant-e-s du département de Sociologie se sont réunies afin d’échanger sur leurs expériences universitaires au sein du département.
Ce compte rendu a été rédigé afin d’ouvrir à l’ensemble du département les discussions et témoignages qui ont été évoqués.
Il est aussi une invitation pour chacunes et chacuns à venir apporter ses questionnements, ses recherches, ses témoignages, son attention et ses idées concernant la vie universitaire du département lors des prochaines réunions. Il est aussi possible de se faire connaître par avance pour se joindre à l’organisation de ce celles-ci ou même les initier.

N’hésitez pas à nous contacter pour vous joindre à l’organisation de celles-ci ou même pour en prendre l’initiative.
faites le savoir à cette adresse : loisetilbourg@hotmail.fr

COMPTE RENDU

de la réunion du 10 mai 2011
du département Sociologie de Paris 8

(cette réunion à eu lieu de 9h à12h, amphi B1)

Loïse, (L2 sociologie) : présentation des objectifs de cette réunion.

C’est la continuité des points abordés le 5 avril durant la journée de réflexion sur le passé et le devenir de la sociologie à Paris8. Nous percevons Paris8 comme ce qui fut une université expérimentale, alternative, avec un programme de sociologie très critique sur la société de l’époque. Et même si il y avait des différends concernant les méthodes ou conception des enseignements, ces points étaient discutés en réunion assez fréquemment. Ce que nous constatons, c’est qu’actuellement, en dehors des mouvements massifs de contestation (et encore), il devient de plus en plus difficile de stimuler l’attention et l’investissement des étudiant-e-s de sociologie de Paris8. Lors de la journée du 5 avril, nous avions parlé du « clientélisme » des étudiant-e-s qui ne voient dans les études de sociologie qu’un pack « examens-diplôme-job », c’est une réalité qu’il devient compliqué d’allier à la discipline de sociologie au sein de Paris8.
Le 5 avril, les Mastères présents avaient dénoncé le manque de travail collectif, nous reprendrons ce point pour les enseignements de Licence. Plus de travaux de groupe, afin de créer du lien social, serait, il nous semble, profitable aux étudiant-e-s. Les travaux individuels, de fait, individualisent le parcours estudiantin, l’étudiant-e va en cours et rentre chez lui sans forcément être renseigné de ce qui se passe sur son département ou sa fac.
D’ailleurs qui sont les étudiant-e-s de sociologie ? Apparemment un public disparate en zone de passage, qui se redirige après la première année ou abandonne carrément. Manque d’investissement ou saccage à la notation ?
Enfin, la proposition principale que nous pouvons avancer pour commencer serait la création d’une salle étudiant-e-s/enseignant-e-s afin d’entamer un travail sur la réappropriation de l’espace et le développement du lien social entre étudiant-e-s et avec les enseignant-e-s.
Par ailleurs, nous avons eu une réunion de pré-rencontre le samedi 7 mai après-midi durant laquelle nous avons discuté de quelques points que nous souhaiterions revoir dans l’organisation des études de sociologie dans notre fac.

Florian (L2 sociologie) : présentation des diverses propositions vues lors de la réunion du samedi 7.

_Plus de travaux de groupe dès le début de l’année, dès la L1.
_Création d’un blog ou site de partage entre étudiant-e-s de cours, de fiches de lecture notées, etc.
_Volonté de lier les cours de pratique et de théorie. Plutôt que de voir en cours magistral un ensemble de sociologues en apprenant leurs thèses par coeur pour les réciter au partiel de fin de semestre, se focaliser sur les théories d’un ou deux auteurs et les lier à une recherche de terrain, avec en outre la mise en place d’ateliers de réflexion, et un rendu de copie systématiquement plus travaillé, qui solliciteraient davantage l’investissement, l’intérêt, et l’intellect de l’étudiant-e.
_Proposition d’annualiser certains cours (seulement) et/ou de lier 2-3 cours entre eux dans un même semestre.
Cela permettrait sûrement une meilleure intégration des élèves de L1 qui, pouvant ainsi créer plus facilement des liens avec les autres et bénéficier d’un meilleur suivi pédagogique, seraient moins amenés à “fuir” la sociologie. De plus, par la prolongation du cours dans le temps (avec l’annualisation) et la facilitation de la concertation entre profs (avec la mise en lien de quelques cours), l’organisation des points abordés ci-dessus deviendrait plus simple.
_Volonté de renforcer la capacité de concertation des enseignant-e-s sur l’élaboration des cours, afin d’éviter les répétitions, ou au moins de les préparer.
_Davantage d’articles, voire de vidéos, dans les bibliographies, actuellement constituées uniquement d’ouvrages que les étudiant-e-s ont rarement le temps de lire durant l’année.
_Davantage de cours de français pour les étrangers pour qui la barrière de la langue/culture est problématique.
_Ouverture d’une salle étudiant-e-s/enseignant-e-s de l’UFR 4.

Mme Lafaye (enseignante) : Concernant les travaux de groupe, il est inscrit dans la réglementation que la notation de l’étudiant-e doit être à 50% individuelle. Néanmoins c’est un point qui pourra être discuté en réunion enseignante.

Myriem (mastère) : Il faut distinguer travail collectif et évaluation collective. L’évaluation collective pose le problème de divergence de points de vue et d’organisation entre étudiant-e-s qui travaillent ensemble. Il serait peut-être préférable de faire un travail de fond ensemble et de rendre des devoirs individuels.

Marie (L2 sociologie) : intéressant de confronter les points de vue. Travailler ensemble présente un grand intérêt et un certain danger, notamment en terme d’organisation pour se voir à temps.

La salle d’étudiant-e-s/enseignant-e-s de l’UFR4.

Marie (L2 sociologie) : Il serait vraiment intéressant d’avoir, en plus de la salle étudiant-e-s/enseignant-e-s à l’ambiance décontractée, une salle de travail du département de sociologie pour que les étudiant aient un vrai espace pour travailler ensemble, s’entraider, aussi l’étudiant-e souvent n’ose pas aller voir le/la tuteur/trice au 3e étage du bâtiment.

M. Jounin (enseignant) : Si le/la tuteur/trice fait déjà peur, qu’en sera t-il de l’autre salle où il y aura des enseignant-e-s aussi ?

Myriem (mastère) : Exemple de l’université de Vienne où la salle étudiant-e-s/enseignant-e-s fonctionne très bien, avec une ambiance décontractée, café, canapé, etc.

Marie (L2 sociologie) : Le Bureau Des Etudiants propose d’appuyer notre demande auprès de la présidence.

Mme Lafaye (enseignante) : Ouverture de la salle à tout l’UFR4.

M.Soulié (enseignant) : Si on n’obtient pas la salle, pourquoi pas demander un coin du rez-de-chaussé qui est inutilisé car non meublé.

Marie (L2 sociologie) : Nécessité de bien gérer la salle.

Site/blog de partage de cours entre étudiant-e-s de sociologie de Paris 8.

Clément (L2 sociologie) : Faire un recueil de méthodologie, sur internet ou en papier, pour les L1 qui parfois arrivent à la fac sans vraiment savoir comment construire une dissertation, etc.

M Jounin (enseignant) : On doit réfléchir sur des dispositifs à mettre en place en cours plus qu’en dehors afin de capter les étudiant-e-s au moment où ils sont vraiment les plus concernés. Néanmoins il est possible de créer une plateforme internet sur le site du département de sociologie qui présente un recueil méthodologique, et quoi d’autre ?

M Soulié (enseignant) : Concernant les étudiant-e-s étrangers, la création d’un blog de partage entre étudiant-e-s de cours, fiches de lecture, etc…pourrait leur être utile. Et il existe déjà des cours de français pour étudiant-e-s étrangers, sous forme d’E.C, les FLE, mais ils sont trop rapidement pleins et les étudiant-e-s ne comprennent pas toujours à quoi ils servent et ils n’ont pas le temps de les prendre en même temps que les cours de leur cursus.
Par ailleurs, problème des étudiant-e-s du Maghreb qui ont Bac+4 ne sont pas acceptés en Master, on leur dit qu’ils ne savent pas parler français, etc.

Marie (L2 sociologie) : Pour le blog, faire une mailing-list d’étudiant-e-s pour leur demander ce qu’ils souhaiteraient trouver sur ce blog.
Myriem (mastère) : Importance de faire des réunions plus fréquentes, où peut-être les enseignant-e-s et étudiant-e-s pourraient aborder les points très précis de cours, de méthode, etc.

Loïse (L2 sociologie) : Présentation des objectifs à venir.

_Faire une lettre de demande de salle pour l’UFR4, signée par les représentant-e-s étudiant-e-s, directeurs/trice de chaque département, les étudiant-e-s et enseignant-e-s, adressée à la Directrice de l’UFR4, Mme Creac, au chargé de la commission des locaux, et à la Présidence.

_Commencer à organiser concrètement la création d’un blog de partage entre étudiant-e-s de sociologie de cours, fiches de lecture, etc. en recueillant les avis des étudiant-e-s quant à ce qu’ils souhaiteraient y trouver d’autre.

_Préparer la prochaine réunion/pic-nic du mardi 14 juin 2011 à partir de 17h. Affiches, mailing-listes, réservation d’un amphi pour une petite réunion de 17h à 19h avant le pic-nic, interventions.