Terrains en anthropologie de la pauvreté

Terrains en anthropologie de la pauvreté : pratiques et éthique
Laboratoire d’Anthropologie Urbaine
CNRS – 27 rue Paul Bert – Ivry sur Seine
M° Porte de Choisy ou Porte d’Ivry
Jeudi 4 Mai 2006 Salle de Conférences – 9 h 30 à 17 h
Journée d’étude du GREP — Responsable Daniel Terrolle

A partir de divers exemples de terrain menés en anthropologie dans le cadre de l’étude des populations sans-logis, les chercheurs s’attacheront à mettre en évidence les difficultés rencontrées lors de l’accès au terrain, dans la construction de l’objet et dans la diffusion de leurs travaux.
A travers leurs témoignages, cette journée s’attachera à cerner la question de l’éthique professionnelle au regard de ces diverses expériences et à repérer, dans le cadre de cette thématique “sensible?, les contraintes multiples qu’elle est amenée à subir.
Quelle position peut alors être celle de l’anthropologue relativement à l’objet scientifique qu’il doit construire dans ce contexte ?

• 9 h 30 Introduction (D. Terrolle, LAU)
• 10 h La question de l’accueil dans les associations caritatives contemporaines à travers l’exemple des ESI (Espace Social d’Insertion) : place de l’ethnologue et relations avec les plus démunis (A. Clot, Doctorante Paris V – Sorbonne, CERLIS)
• 11 h Sans concession : le chercheur face à ses “partenaires“ (N. Jouenne, LAU, hors statut)

• 12 h 30 (Possibilité de déjeuner à la cafétéria CNRS)

• 14 h De l’adaptation à la contorsion : la place du chercheur et les relations d’enquête dans une recherche sur les femmes sans-domicile en région parisienne (C. Amistani, LAU, ANDESI)
• 15 h Ethique et terrains sensibles (D. Terrolle, LAU)
• 16 h 30 Synthèse et conclusion (D. Terrolle, LAU)