Programme de mobilisation

Semaines du 9 au 13 février et du 16 au 20 février

Ce planning est actualisé régulièrement. Nous vous conseillons de vous tenir informé des changements et ajouts.

Jeudi 12 février 2009

Pour info : à 10h Rassemblement des personnels du CNRS et des personnels des laboratoires associés, au siège du CNRS 3 rue Michel-Ange, Paris 16, Métro Michel-Ange Auteuil.

Assemblée générale de l’Université à 11h30 dans le hall du bâtiment C.

12h (B332)
Avec Claire Lévy-Vroelant, Claudette Lafaye en co-organisation avec les enseignants du département de Science Politique : Au cœur du mouvement, pour entrer dans le fond des sujets, débats autour du film de l’Autre Campagne et Sauvons la recherche : Universités, le grand soir – Réfutations II (B332)
Synopsis : « Régulièrement les gouvernements de droite comme de gauche rêvent de prendre le contrôle sur l’Université et de transformer la Recherche en un vaste bureau d’études. Cette fois l’attaque est particulièrement brutale. Profitant de la crise profonde qui frappe des établissements universitaires dépourvus de moyens et confrontés à un afflux sans précédent d’étudiants, le gouvernement souhaite instaurer un système inégalitaire, localiste, autocratique, de plus en plus dépendant de la commande publique et privée. Dans ce film chercheurs, enseignants, syndicalistes viennent démonter les pièges d’une réforme rétrograde et rappeler quelles sont les conditions de production et de transmission d’un savoir universel accessible au plus grand nombre qui devraient guider une réforme réellement progressiste de l’Université. »

15h (B332)
Avec Claudette Lafaye et Claire Lévy-Vroelent, projection du film de Frederick Wiseman, Welfare
Synopsis : « Welfare, est la chronique d’une journée dans un centre d’aide sociale de la ville de New York. C’est l’occasion de dresser une série de portraits des personnes réunies en ce lieu, une population très semblable à celle de Hospital. Le film ne se limite pas à la peinture de la « clientèle ». Il s’attache à décrire l’épuisant travail du personnel. Entretiens, examens de dossiers et récriminations justifiées ou non, maquis des réglementations et des rapports entre les différents organismes d’aide : tâche ingrate, épuisante, écrasante. »

Vendredi 13 février

9h (B332) :
Préparation de la cérémonie nationale de non remise des maquettes de masters, devant le Ministère et les rectorats.

12h (B332) :
Avec Livia Velpry, Les raisons de la grève : projection du discours de N. Sarkozy, commenté et critiqué. http://www.youtube.com/watch?v=iyBXfmrVhrk

15h (B332) :
Avec Livia Velpry, Charles Soulié et Nicolas Jounin, projection du documentaire de Sabrina Malek et Arnaud Soulier : Un monde moderne
Synopsis : « Depuis quelques années, les Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire ont mis en place une nouvelle organisation du travail afin de baisser les coûts de production. Le principe est de faire massivement appel à la sous-traitance et à l’intérim. Parallèlement à la construction du plus grand paquebot du monde, le Queen Mary 2, les salariés des Chantiers nous racontent comment ils vivent cette précarité organisée. Quelles conséquences cette réorganisation induit-elle au niveau individuel et collectif ? Quels changements implique-t-elle dans les conditions et les rapports au travail ? »

Lundi 16 février

9h (B332) Avec Marie Ménoret, projection de :
ROUTE ONE/USA de Robert KRAMER (Documentaire – 1989 – France)
Robert Kramer, cinéaste américain indépendant, est revenu en Amérique, qu’il avait quittée quelques années, afin de descendre et de filmer la route numéro 1, 5 000 Kms de bitume parcourant la côte Est, de la frontière canadienne à Key West, au sud de la Floride.
C’est la plus ancienne route des USA. Elle court sur 5000 kilomètres, longe toute la côte Atlantique, de la frontière canadienne dans l’Etat du Maine à la pointe de Key West en Floride, à 150 kilomètres environ de Cuba. Pas moins de 78 millions de personnes (le tiers de la population américaine) y circulent quotidiennement. La Route N°1 a tout vu, tout entendu, des coups de génie aux errances les plus folles de l’Amérique. Un étalage bizarre de 300 années d’histoire nationale où se condensent toutes les strates de la population, des régions isolées et rurales, aux kilomètres de motels, en passant par les grandes zones métropolitaines, ces « îles modernes d’acier et de verre ». Robert Kramer retrouve Doc (Paul McIsaac), le héros de Doc’s Kingdom (1987) qui contait l’exil au Portugal d’un médecin, vétéran du Vietnam. Kramer fait revenir Doc au pays, et le lance sur la route, sa mallette de médecin à la main.
*Décédé en 1999, Robert Kramer est une figure mythique du documentaire et des luttes sociales et révolutionnaires américaines. On lui doit, entre autres, The Edge (1968) et Ice (1969) sur les mouvements contestataires, La Guerre du peuple (1970) tourné au Vietnam et Milestones (1975), portrait des activistes des années 60 et 70. Pour Kramer, « le réel donné immédiatement, cela n’existe pas. Les scientifiques (…) savent bien que la réalité est un objet que l’on construit. Au cinéma, cette construction s’appelle la mise en scène. » (Edward Waintraup, Libération, Vendredi 12 Novembre 1999).

12 h (B332) :
Avec Michel Joubert et Jean-François Laé, projection du film de Frederick Wiseman High school
Synopsis : « La banlieue de Philadelphie : HLM, zones commerciales et industrielles. On entend « off » la chanson On the dock of the bay. Des bâtiments cubiques banals, un parking, voici la North East High School‑: allées et venues des professeurs et des élèves, garçons et filles. Différents enseignements : espagnol, musique, français. Plus tard, nous verrons la littérature, la couture, la dactylographie, l’éducation sexuelle, etc. Exercices sportifs divers (dont une simulation de vol spatial !), préparation des spectacles de fin d’année… L’établissement semble bien équipé et propose des activités variées, bien différentes de celles d’un lycée français à la même époque. Mais dans l’ensemble, les élèves semblent s’ennuyer ferme. Nous découvrons aussi les rapports, parfois difficiles, de l’administration avec les élèves et… avec les parents ! La caméra de Wiseman circule en toute liberté, surprenant un regard, un geste, une conversation, une altercation. »

15h (B332) :
Jean-François Laé, Axel Pohn-Weidiger, Anne-Julie Auvert, Michel Samuel proposent de projeter le documentaire de Ken Loach Les Dockers de Liverpool
Synopsis : A l’origine de l’affaire, 500 dockers, par solidarité, refusent de franchir un piquet de grève. Très vite, la Mersey Docks and Harbour Company profite de l’aubaine, licencie les récalcitrants et propose de nouvelles conditions d’embauche : £4 de l’heure quelle que soit la difficulté du travail, contrats à la tâche, sans indemnisation des périodes de chômage technique, pas de congés payés, pas d’assurance maladie, pas de retraite : c’est la négation des acquis des luttes sociales du 20e siècle et le retour au travail précaire, quand les dockers étaient recrutés au jour le jour, à la tête du client.

Mardi 17 février

Suivant les motions votées par la Coordination Nationale des Universités, journée massive d’information (distribution de tracts, RDV communs) dans les gares.

10h (C104) :
Séance débat sur la précarisation des étudiants étrangers. Animé par Malek Bouyahia, Karima Ramdani, et N. Idir, organisé par le département de sciences politiques,

12h (B332) :
Usages des statistiques et des sondages par le gouvernement : atelier à partir d’exemples. Avec Jeanne Lazarus et Livia Velpry

14h (Amphi B2) : Assemblée Générale de l’UFR HLSG

15h (B332) :
Avec Patricia Paperman et Livia Velpry, diffusion de la conférence filmée de Marcel Gauchet, « En état de légitime défense » suivi d’un débat.
Pour en savoir plus : Le 5 février, « dans le cadre de l’opération “Changeons le programme”, Marcel Gauchet a prononcé à l’EHESS un réquisitoire argumenté contre le programme de réforme gouvernemental des universités. Le philosophe montre comment ces projets, loin de corriger les erreurs du système, conduiront inéluctablement à les aggraver. »

Mercredi 18 février

10h : (B332)
Marie Mathieu et Olivier Louail, animeront un débat sur les oubliés de la mobilisation : les doctorants, quelles réalités, quel avenir?
– projection d’une présentation générale sur les différents statuts des doctorants
– projection d’interventions de Valérie Pécresse sur le contrat doctoral
Suivis d’une analyse critique du projet.

10h en B134
Une nouvelle projection du film « Universités, le grand soir » / « Réfutations I et II »

14h (B332) :
Daniel Terrolle et les enseignants présents organisent un débat sur la précarisation et les travailleurs pauvres suite à la projection du documentaire de Pascal Catuogno : « Je travaille mais je suis pauvre ».

C’est aussi,
la journée de mobilisation du Réseau Université Sans Frontière à Paris 8 :

10h : Exposition sur les centres de rétention, organisée par la Cimade, dans le hall d’entrée,

12h30: Débat avec Maryse Tripier (sociologue), un travailleur de chez Fabio Lucci régularisé, et des membres de RUSF, en Amphi X

15h30: projection du film Bread and Roses, de Ken Loach sur les travailleurs sans-papiers, en Amphi X

Jeudi 19 février

A l’appel de la Coordination des Universités : journée nationale de manifestations.

Départ collectif de Paris 8 à prévoir…

10h (B104) : Animé par N-E Thévenin et D. de Blic, au département de sciences politiques (Salle B104), La crise de l’université en perspective : les changements dans le secteur hospitalier et psychiatrique.

Vendredi 20 février

12h (B332) :
L’université Hors les murs :
Pour traiter
« Des inégalités sociales dans l’enseignement supérieur »,
Visite d’une Ecole des plus prestigieuses :
L’Ecole Nationale d’Administration
RDV sur Paris 8, à 12h (B332)

Ou RDV à 13h directement à l’ENA, 2 av. de l’observatoire, métro ou RER Luxembourg.

Dans le même temps : Prochaine Assemblée Générale de la Coordination Nationale sur le site de Paris Ouest Nanterre, qui propose de mettre à l’ordre du jour de cette AG une démission des fonctions administratives.