Archive for December, 2014

Sans arrêt jusqu’à Miromesnil : Voyage de classes

Nicolas Jounin, auteur de Voyage de classes, était interviewé récemment par Le Parisien : Quand des jeunes de banlieue étudient le profil sociologique des riches parisiens (vidéo)
Un article était associé à cette vidéo : Les quartiers huppés sous la loupe des étudiants du 93

Nicolas Jounin, Nedjma Cognasse et Jordan Mongongnon étaient invités de l’émission Sept milliards de voisins sur RFI : Quand des étudiants d’une université populaire de banlieue partent à l’assaut des beaux quartiers de Paris, que voient-ils ? Comment sont-ils accueillis et surtout comment comprennent-ils les coutumes et habitudes des très riches ?

Le Quotidien du Médecin (lundi 8 décembre 2014) a publié un compte-rendu de Voyage de classes :

De la Seine-Saint-Denis aux beaux quartiers
Voyage dans le Triangle d’or
André Masse-Stamberger
Que se passe-t-il lorsque de jeunes apprentis sociologues quittent leur banlieue pour aller enquêter sur le somptueux 8e arrondissement de Paris ? Nicolas Jounin, lui-même sociologue, met en musique avec talent cette « inversion de l’exotisme ».
Idées
Il ne s’agit pas de questionner un SDF du haut de ses théories, mais de se confronter avec un immense fossé social, qui donne d’emblée un terrible vertige. Loubna, Nora et Hicham (prénoms changés) pénètrent dans un univers qui les regarde de haut, celui du Triangle d’or et du parc Monceau.
Les voici donc, entrant chez Dolce & Gabbana, Chanel ou Dior, avec leurs blousons et leurs jeans – il n’est pas rare qu’ils soient, d’emblée, gentiment refoulés. Leurs réflexions témoignent. « L’oeil est obligatoirement attiré par les vitrines, la beauté, la magie que dégage l’endroit, des cabines d’essayage dignes d’une chambre royale (…) au centre du magasin, une vue spectaculaire vers le ciel et au plafond un lustre en cristal. » « Room at the Top » disent les Anglais. Plus on monte et plus il y a de la place dans l’espace social, et nos enquêteurs le découvrent. L’aisance, à tous les sens de ce mot, c’est de se mouvoir facilement dans ce qui est notre milieu. De quoi ouvrir de grands yeux lorsqu’on vit dans un deux-pièces à Saint-Denis.
À chaque instant, Nicolas Jounin reprend le recul théorique nécessaire : il est souhaitable que l’interviewer ne soit pas dominé par sa propre émotion, écrasé d’admiration. « Les vêtements y sont exposés comme des oeuvres d’art », note justement l’une de nos beurettes. Il est également nécessaire, tentant des interviews, que nos héros ne sentent pas à chaque instant que la légitimité est du côté du sondé. « Ma famille est ici depuis huit générations », dit un aristocrate qui les reçoit dans son hôtel particulier. Et toutes les situations déploient et déplient l’humiliante distance sociale.
Humiliation, lorsqu’on doit poireauter dans l’immense hall du Plaza Athénée, sous l’oeil méprisant d’élégantes hôtesses. Incapacité de ressaisir l’initiative lorsqu’un grand bourgeois dirige brutalement le dialogue avec une énergique morgue. Même la gentillesse peut être étouffante, comme celle de cette mamie, interviewée dans une pâtisserie où les gâteaux sont à 16 euros, qui entreprend de leur enseigner l’art de découper une tartelette à la framboise !
Nous disions au début « Inverser le sens de l’exotisme ». C’est un peu ce que les travaux du couple Pinçon-Charlot ont réussi à faire. Mais les très riches ne sont pas que pittoresques, ils constituent par leurs réseaux, leurs affiliations, leurs pratiques (les célèbres rallyes endogamiques, par exemple) une force sociale terrifiante de surplomb.
Nos jeunes aspirants aux sciences sociales semblent s’être heurtés à un luxueux « Chantier interdit au public », pour reprendre un autre titre de Nicolas Jounin.
Note(s) :
Nicolas Jounin, « Voyage de classes », La Découverte, 233 p., 16 euros.

Cours intensifs L2 et L3, janvier 2015

Le département de sociologie propose, lors de l’intersemestre, 3 cours intensifs. Ces cours intensifs de 39 heures se déroulent sur deux semaines, sur 4, 5 ou 6 heures par jour. Ce sont des cours à l’assiduité obligatoire (il n’est pas possible d’être absent) et qui nécessitent un travail important.

  1. – un cours de L2-L3, “Observation”, organisé par Claire Lévy-Vroelant. Attention, ce cours n’est pas ouvert aux L1. Il a lieu aussi **le samedi et le dimanche**, à partir du mardi 20 janvier 2015. plan du cours et informations sur les inscriptions
    Il faut s’inscrire directement auprès de Claire Lévy-Vroelant.
  2. – un cours de L2/L3, “Questions de sociologie”, organisé par Jean-François Laé, en collaboration avec les Archives nationales. A partir du lundi 26 janvier 2015.Plan du cours
    Il faut s’inscrire auprès des tuteurs

– le cours de L1, “MCU, méthodes du cursus universitaire” sera précisé dans un message ultérieur.

L’Engendrement du droit

Coline Cardi, maîtresse de conférences au département de sociologie de l’université Paris 8, a co-dirigé, avec Anne-Marie Devreux, le n°57 des Cahiers du genre :

Nous empruntons au livre L’engendrement des choses (Chabaud-Rychter, Gardey, 2002) la précieuse idée d’« engendrement ». Elle exprime de façon particulièrement appropriée ce qui fait l’objet de ce numéro : montrer que le droit est pétri de genre dans le processus même de sa fabrication et, réciproquement, que le droit, par les catégories qu’il met en place et les usages qui en sont faits, ne cesse de produire le genre. Les normes sont toujours produites dans un contexte historique, social et politique particulier. Les catégories juridiques n’y font pas exception. En dépit de leur prétention à la permanence et à l’objectivité, les règles de droit sont le fruit d’un « processus de gestation ». Et si le droit n’est pas à proprement parler l’objet d’une manufacture, son écriture relève bien d’un travail de peaufinage mais aussi d’hybridation de l’ancien et du nouveau, d’un argument et d’un autre, d’un combat et d’un renoncement, d’un compromis. Ce sont ces moments de lutte pour l’inscription dans le droit d’un niveau d’égalité supérieur entre les hommes et les femmes, entre les hétérosexuel-le-s, les homosexuel-le-s et les trans, entre les salariés et les salariées, les citoyens et les citoyennes que ce numéro donne à voir, tout en venant questionner les limites des catégories et des usages du droit dans la reconnaissance de cette égalité.

Lire l’introduction du numéro: http://cahiers_du_genre.pouchet.cnrs.fr/pdf/IntroCdG57_2014.pdf
Lien vers le site des Cahiers du genre

Consignes pour les cours de Marina Goloubinoff

Consignes pour les cours de Marina Goloubinoff (en considération de l’annulation des trois séances du mois de décembre pour des raisons de santé.)

Pour les étudiants du cours « Aires culturelles Amériques », LUNDI 15h-18h

1/ Réviser les cours déjà donnés par l’enseignante
2/ Lire :
a/ « Encyclopedia Universalis » sur les Aztèques. Les étudiants doivent le chercher (sur le site Bibliothèque Paris 8 dans les ressources électroniques).
b/ Texte de Las Casas qui est dans la bibliographie de la brochure.

3/ Répondre (par mail) aux deux points suivants :
a/ Expliquer quelle est la raison invoquée pour expliquer le chiffre de 260 jours d’après la conférence de Danièle Dehouve.
b/ Tout le monde doit envoyer son intitulé du dossier pour que le choix soit validé par l’enseignante.

Rappel : le dossier est à remettre en exemplaire papier dans le casier de l’enseignante pour le jeudi 18 décembre dernier délai.

Pour les étudiants du cours « Présentation d’une Grande Enquête», MARDI 15h-18h

a/ Les étudiants sont priés de terminer la lecture de l’ouvrage Les mots, la mort, les sorts de J. Favret-Saada.

b/ Concernant la fiche de lecture, il est rappelé qu’elle doit être prise parmi les ouvrages dont la liste a été donnée par l’enseignante. Il est possible également de suggérer à l’enseignante un autre ouvrage ou un article en expliquant ce choix.

Rappel : Il est recommandé de déposer cette fiche de lecture dans le casier de l’enseignante sur exemplaire papier pour le jeudi 18 décembre dernier délai.

c/ Concernant la « mini-enquête » : celle-ci est à rendre sur exemplaire papier selon les modalités indiquées en cours, pour le 18 décembre, date souhaitée.

Les cours de Mme Marina Goloubinoff devraient reprendre en janvier. Une séance de rattrapage sera proposée dans la semaine du 12 au 16 janvier. Vous pouvez envoyer vos messages par mail à l’enseignante, qui vous répondra à partir de la semaine prochaine.

Voyage (de classes) au bout de la nuit

Nicolas Jounin, sociologue et auteur de Voyage de classes était dans l’émission “Des Mots de Minuit“. < < Nicolas Jounin est un sociologue à bonne idée: faire explorer par ses étudiants du 93 le ghetto du 8ème arr de Paris. 20 minutes de métro mais 2 civilisations. Dans les règles de l'art mais tellement décapant! >> L’émission est disponible sur le site des “Mots de minuit”
jounin-mots-minuit

Nicolas Jounin était aussi sur Beur FM (lien vers l’émission au format MP3, et, début décembre 2014, sur France Culture :
Un terrain en or : Quand les étudiants du 9.3. enquêtent sur le 8ème arrondissement :

Une demi-heure de métro sépare les quartiers parmi les plus pauvres de France de ses zones les plus riches. Partis de Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris, une centaine d’étudiants ont enquêté sur trois quartiers bourgeois du VIIIe arrondissement de la capitale. Pour s’initier à la démarche sociologique, ils ont dû se familiariser avec un monde nouveau et étrange, dont les indigènes présentent des coutumes et préoccupations insolites. Nicolas Jounin présente dans ce livre le travail d’une centaine d’étudiants de l’université de Saint-Denis lors d’une enquête sociologique qu’ils ont menée auprès de représentants des classes supérieures dans le VIIIe arrondissement de Paris.
Il décrit leur appropriation des méthodes et outils de la sociologie, les formes de discrimination sociale à leur égard, leur exploration des rapports de classe, etc…
Ecoutez l’émission ici

Par ailleurs, le livre qu’il a écrit avec Lucie Tourette, “Marchands de travail” (dans la collection “Raconter sa vie”) a fait l’objet d’un compte-rendu dans Liaisons sociales magazine :

B4BFKKEIgAAuonm
cliquez pour lire

Camille Peugny dans Le Monde

Camille Peugny, maître de conférences au département de sociologie & d’anthropologie de l’Université Paris 8, était interviewé récemment dans Le Monde : On constate « une radicalisation de la jeunesse »

2014-12-peugny-lemonde
Cliquez pour lire l’interview

Absence de Mme Goloubinoff

Mme Goloubinoff ne pourra pas assurer les cours suivants : LUNDI 8 décembre 2014, 15h-18h, Aire culturelles Amériques, et MARDI 9 décembre 2014, 15h-18h, Présentation d’une Grande enquête.

Anthropologie de l’alimentation, D. Terrolle, mercredi 15h-18h.

Anthropologie de l’alimentation, D. Terrolle, mercredi 15h-18h.
Etant donné l’absence de possibilité de surveiller efficacement les 85 étudiants inscrits lors d’un devoir sur table en amphi le mercredi 10/12, ce devoir est annulé.
Dans ces conditions, le contrôle des connaissances portera sur le travail à remettre dans le cadre de cet EC et les conditions d’évaluation de ce dernier s’en trouveront donc renforcées.
La séance du 10/12 sera consacrée à l’avancement du cours.

Eau et Palestine

Le séminaire doctoral “Eau & Sociétés” portera sur “Médiation politique, conflits et solidarités : le rôle de l’eau dans la construction de l’Etat-nation en Palestine”.
Le séminaire aura lieu à l’Université Paris 8 – Saint Denis, en Salle D 143
le mercredi 10 décembre, de 15h30 à 17h30.
Pour informations ultérieures consulter le site du rESeau Paris 8 (Réseau d’Etudes et d’Echanges en Sciences Sociales sur l’Eau, http://reseauparis8.wordpress.com) ou écrire à : barbara.casciarri@gmail.com et carinechavarochette@gmail.com
Informations ici (PDF)

Réunion “Réorientations L1”

Mardi 2 décembre de 15h à 16h30, en salle B106, réunion d’information sur les réorientations pour les étudiants de L1.