Archive for February, 2014

Pour une sociologie narrative

Jean-François Laé, professeur de sociologie à l’université Paris 8, a mis en place, avec Numa Murard et Annick Madec, un “atelier de sociologie narrative : sociologienarrative.com“, dont voici le manifeste :

“Je n’utiliserai certainement pas les mots qu’affectionnent les muséologues et les critiques d’art” Elliott Erwitt, Personal Exposures, 1988

Pour une sociologie narrative

Bienvenue à toutes et à tous.

Bienvenue à vous, amateurs et professionnels, profanes et savants, qui connaissez l’épaisseur du social et déplorez l’ésotérisme des sciences sociales. Sociologues oui, car nous observons et éprouvons des relations, mais historiens si vous voulez, artistes, ethnographes ou ethnologues, romanciers, philosophes, reporters. La narration, le récit sont nos outils communs. Les sciences sociales ont voulu expliquer le monde, il s’agit maintenant de les transformer. Et tout de suite dans leurs formes, dans leur écriture, dans leurs mots, leurs images, leurs sons, leurs odeurs, leur goût. Politique ? Oui, si, par là, l’on entend la démocratisation de la connaissance et que l’on s’attaque à ses premières tâches : la politisation de l’intelligentsia, le renoncement à l’autisme intellectuel, le désir de s’affranchir du conservatisme de la forme, la participation à la discussion publique. A la dispute publique.

Vaste chantier, auquel nous vous invitons à contribuer. Nous vous invitons à partager vos favoris avec les nôtres, vos essais avec nos expériences, vos idées avec nos réflexions. Les rubriques du site permettent de publier les interventions de plusieurs manières…
lire la suite…

Génération quoi : Camille Peugny dans Le Monde

Le quotidien Le Monde rend compte aujourd’hui des recherches de Camille Peugny, maître de conférences à l’université Paris 8 :
Frustrée, la jeunesse française rêve d’en découdre :
L’autoportrait est sombre. Amenés à définir leur génération, ce sont les mots « sacrifiée » ou « perdue » qui leur viennent le plus souvent à l’esprit. A l’automne 2013, les jeunes de 18 à 34 ans étaient conviés par France Télévisions à répondre à un long questionnaire en ligne sur eux-mêmes et leur génération. 210 000 se sont pris au jeu de cette opération « Génération quoi ? ». Leurs 21 millions de réponses fournissent un matériau de recherche exceptionnel pour les deux sociologues de la jeunesse Cécile Van de Velde et Camille Peugny, maîtres de conférences respectivement à l’EHESS et à l’université Paris-VIII, qui ont contribué à concevoir le questionnaire. Ils en tirent aujourd’hui pour Le Monde les principaux enseignements, en se focalisant sur la tranche d’âge des 18-25 ans, centrale pour l’analyse.
lire la suite…
peugnylemonde-generation

Nouveau cours “question de sociologie”

Cours intensif : Un nouveau cours de “Question de sociologie” sera proposé aux étudiants de L2 et L3 de sociologie. Ce sera un cours intensif, sur 10 jours (quatre heures par jours, pendant deux semaines). Il commencera le lundi 26 mai 2014 et se terminera le vendredi 6 juin 2014.

Modifications, informations importantes

Le cours grand courant, sociologie du travail ( R.Bercot) qui a lieu le mardi de 15h à 18h aura lieu désormais en salle B 135.
Le cours sur l’entretien (F. De Barros) qui a lieu le mardi de 15h à 18h aura lieu désormais en B 232.

lundi 9h-12h Lafaye/Deboulet (“Analyser son matériau”) la salle B231 est abandonnée pour la C208

vendredi 15h, Kokoreff-Laé (Master) et Siblot (Licence, Présentation d’une grande enquête), échangent leurs salles. Siblot est en B135, Kokoreff (Laé) est en C225

– Coline CARDI (question de sociologie) peut disposer de l’Amphi B1 de 12h à 15h (sauf le 10/03)

– Marie-Laurence JAMET-FRANK (démographie) prend la C 225 le lundi de 15h à 18h

– Livia VELPRY (introduction à la démographie) passe en C 224 à la place de la B 235 le mardi de 9h à 12h

Les cours où il reste de la place :

Présentation des méthodes des sciences sociales (PMSS)
jeudi 9h

MCU, (Méthodes du cursus universitaire, cours de L1) :
mercredi 12h

Genese 2 :
Lundi 18h
Vendredi 9h

Décrire la société française (DSF)
Mercredi 18h
Mardi 18h

Entretien
Mardi 15h
Mardi 12h

Statistiques 1 :
Vendredi 15h
Mardi à 15h

Introduction à la démographie :
mardi 9b
mardi 18h
[le cours du lundi est complet]

Statistiques 2 :
mercredi à 9h

Anthropologie : liste des cours où il reste de la place :

Le Mardi, musée du quai Branly (il reste de la place)
Anthropologie de la mondialisation
Civilisation islamique

Le jeudi 9h30 au musée du Quai Branly
Asie Orientale (il reste de la place)

Histoire et épistémologie de l’anthropologie, mercredi 15h

Claire Lévy-Vroelant dans Le Monde

Le jugement de l’incendie de l’hôtel Opéra laisse intactes les causes du mal
Le Monde.fr | 12.02.2014 à 14h32 • Mis à jour le 12.02.2014 à 16h58 |
Par Claire Lévy-Vroelant (Professeure de sociologie Université de Paris 8-Saint-Denis)
Huit ans d’expectative, huit jours de procès : le jugement de l’incendie de l’hôtel Opéra a été rendu. Il n’a pas mis fin à l’attente des familles des 24 victimes dont une plaque, face à l’église de la Trinité, rappellent les noms et les âges.
En novembre, le procès avait jeté une lumière crue sur le drame, révélant les rouages d’un système que le verdict n’aura pas ébranlé. Au fil des audiences, on apprend comment, cette nuit du 15 au 16 avril 2005, le feu avait pris dans la pièce règlementairement « impropre à l’habitation » qui servait de chambre au veilleur de nuit et à sa compagne, puis gagnait l’hôtel à une allure folle. Cette nuit-là, le couple se dispute et Fatima Tahrour jette des vêtements sur les bougies posées à même le sol. Le veilleur de nuit, fils des gérants, ne prend aucune des mesures qui s’imposent. L’escalier unique est vite impraticable. Des personnes se défenestrent, d’autres meurent dans les flammes ou asphyxiés.
Lire la suite sur le site du Monde

Irrégularités relevés de notes

Irrégularités concernant le relevé de notes
Premier semestre 2013-2014

En raison des gros problèmes liés au logiciel Apogee, nous invitons tous les étudiants de licence à vérifier sur Apogée à partir du 31 janvier leurs notes de 1ère session pour l’année 2013/2014.

Pour cela, allez sur le site de Paris 8, rubrique « votre espace » puis « connexion » (https://cas.univ-paris8.fr/cas/login?service=https://e-p8.univ-paris8.fr/Login), vous accèderez à vos relevés de notes des cours. Nous vous demandons de bien vouloir les examiner attentivement. Si vous constatez des irrégularités, et uniquement dans ce cas, merci de répertorier l’erreur (ou les erreurs) relevée(s) selon le modèle ci-dessous et de l’envoyer à l’adresse suivante :
relevedenotes.sociologie@gmail.com

ERREURS OU IRREGULARITÉS CONSTATÉES SUR LE RELEVÉ DE NOTES
(formulaire à reproduire en autant d’exemplaires que d’irrégularités identifiées)

NOM :
Prénom :
Numéro étudiant :
Discipline du cours concerné par l’irrégularité : (précisez la discipline et le département)
Année et semestre du cours concerné par l’irrégularité :
Jour et horaire du cours concerné par l’irrégularité :
Nom et prénom de l’enseignant dispensant le cours :

Note éventuellement obtenue :

Description de l’irrégularité constatée :

Rendu des copies

Agnès Deboulet rendra les copies du cours “Etapes du changement social” le Lundi 17 février de 12h45 à 14h00, en salle B336

Informations concernant la rentrée

Liste des cours du département ouverts aux étudiants d’autres majeures : disponible sur la page “licence”.

Le cours d’Introduction à la démographie de Livia Velpry, le mardi de 9h à 12h, commencera le 25 février 2014

Le cours de Coline Cardi (Sociologie du corps) commencera le 17 février 2014

Descriptifs des cours : disponibles sur la page “licence”.

Plan pour se rendre à l’IUT de Montreuil (cours Observation de B. Casciarri) : http://www.iut.univ-paris8.fr/plan-acces

*

Les inscription aux cours, à partir de l’espace personnel Apogée, seront ouvertes du mercredi 5 février matin au vendredi 7 février midi. L’inscription devra être confirmée par la présence au premier cours : une inscription non confirmée sera annulée par le secrétariat.

(Les étudiants d’autres départements effectueront leur inscription auprès des tuteurs de sociologie pendant la même période).

Les étudiants du département ne pourront s’inscrire qu’aux cours correspondant à leur niveau de cette année.

Les inscriptions aux cours d’anglais, pour les niveaux 3, 4 et 5, sont gérées par le département d’anglais, sélectionnez seulement, dans votre espace personnel, l’EC regroupant ces niveaux sans vous préoccuper du cours, que vous choisirez ensuite auprès du département d’anglais.

Les cours de FLE ne peuvent être suivis que sur autorisation des responsables de licence, autorisation demandée en début de semestre avec présentation d’une lettre d’un enseignant de sociologie recommandant un cours de FLE à l’étudiant. Il n’y aura pas d’autorisation délivrée en fin de semestre.

Si vous êtes inscrits à tous les cours offerts pour votre niveau et si vous jugez qu’il vous faut suivre un cours d’un niveau supérieur, alors vous demanderez une dérogation aux responsables de diplôme. Vous vous présenterez en classe et, s’il reste des places, vous vous inscrirez au cours. Cette dérogation ne sera donnée ensuite, en début de semestre, que si vous suivez déjà tous les cours à valider de votre niveau.

Informez-vous auprès du secrétariat : les responsables de licence ne sont pas là pour vous faire un résumé personnalisé de la brochure et des règles de scolarité : lisez-les !

Les étudiants recevront en début de semestre une fiche verte qu’il faudra impérativement remplir et remettre au secrétariat (trop d’étudiants ne l’ont pas fait ce semestre, qu’ils ne viennent pas se plaindre d’un problème de note). Consultez votre adresse email de l’université ! Vous devez la donner en main propre à une secrétaire qui vérifiera et confirmera votre inscription internet.

Vous ne pouvez pas reprendre un cours qui fait partie d’un semestre déjà validé (dont vous avez suivi tous les cours et pour lequel vous avez déjà une moyenne calculée).

Attention, si vous avez moins de la moyenne à un cours vous avez le droit au rattrapage (en juin pour les deux semestres), mais si, malgré cette mauvaise note, votre semestre est validé vous ne pourrez avoir une note de rattrapage que si vous renoncez à cette première note : un formulaire est à remplir pour renoncer à votre première note. Demandez-le au secrétariat.