Archive for August, 2013

Equivalences et transferts

Message pour les étudiant-e-s arrivant en licence et venant d’une autre université (française ou étrangère)

Vous avez adressé un dossier d’inscription, et vous avez reçu une lettre vous indiquant que vous étiez accepté-e.
La réunion de rentrée aura lieu le lundi 16 septembre. (la présence est obligatoire)

Le 17 ou le 18 septembre prochains, vous devrez de plus rencontrer les enseignant-e-s chargé-e-s des équivalences.
Il vous faut remplir le formulaire et choisir le créneau horaire en suivant ce lien : https://docs.google.com/forms/d/1CEtXKbrWHHAprRa7W7z12ngIXOmYknPshtIRnvWoGoM/viewform

Aurélie Damamme, Corinne Davault, Béatrice David, Nicolas Jounin, chargé-e-s des équivalences

Des capuches et des hommes, dans le Nouvel observateur

Le livre de Fabien Truong, professeur agrégé, responsable de la préparation au CAPES au département de sociologie de l’université Paris8, sera en librairie la semaine prochaine.
Le Nouvel observateur publie aujourd’hui un compte-rendu :

truong-nouvelobs-2013

capuches-hommes-truongDes capuches et des hommes
Trajectoires de ‘jeunes de banlieue’

Fabien Truong
À travers des entretiens avec trois « jeunes de banlieue », Radouane, Tarik et Eliott, Fabien Truong esquisse le portrait d’une jeunesse aux trajectoires ambivalentes. Le rapport aux pères, la vie dans le quartier, les études, les tentations du vol ou du deal, la relation aux filles, les rêves de famille et de pavillon loin des barres d’immeubles, la religion – improbable alliée de la République – vers laquelle on se tourne quand on sort de la délinquance, sont autant de nœuds dont les entrelacements déterminent ce que devenir un homme dans la banlieue française veut dire.
Alors que les émeutes et les faits divers embrasant les quartiers de relégation urbaine contribuent à confiner ces espaces dans la périphérie physique et mentale des villes, les polémiques qui s’ensuivent ne font que masquer la pauvreté du discours sur le problème de la délinquance juvénile, car, si l’on excepte les postures du mépris et du déni qui consistent à dire que ces jeunes sont soit partout soit nulle part, que reste-t-il dans le débat public ?
Ce livre est une enquête ethnographique, écrit à rebours d’une pensée ambiante qui ne se conjugue qu’au présent, d’une société qui interdit toute prise de parole effective de ces jeunes hommes encapuchés, et du fatalisme et du pessimisme de rigueur.
(Editions Buchet-Chastel, ISBN 978-2-283-02696-0)

Réunions de rentrée, Licence de sociologie

Réunion d’information obligatoire le lundi 16 septembre 2013 :
10h : pour les entrants en licence (L1) Amphi B2
14h : pour les L2 Amphi B2
15h : pour les L3 Amphi B2
C’est au cours de ces réunions que seront présentés les emplois du temps et les modalités d’inscription aux cours. La présence est obligatoire.