Archive for March, 2012

cours Etapes en Licence 1

Les étudiants du cours Etapes du changement social de Agnès Deboulet ont rendez vous Lundi 02 AVRIL 2012 à 15h30 au métro Belleville, devant le bâtiment de la Cfdt, pour une visite commentée. Se munir d’un carnet de notes.

ABSENCE DE G.MATERA

Le cours Décrire la société française de 15h à 18h de G.MATERA est annulé aujourd’hui jeudi 29/03/2012.

Réunion du 29 mars en salle G-2

La réunion des étudiants de licence du jeudi 29 mars à 10h aura lieu en salle G-2.
Au programme, débouchés à l’issue de la licence de sociologie et présentation du Master de sociologie de Paris 8 par ses responsables

EVALUATION

La première évaluation du cours “Lecture et traitement des catégories statistiques 2” de M. Mickael Glaudel est prévue le vendredi 30 mars 2012, à 15h.

Séjour à Vienne, suite

Au programme du séjour à Vienne des étudiants du master de sociologie de l’université Paris8

A l’université: plusieurs séminaires de travail entre étudiants

cours de Christoph Reinprecht et conférence de Fabien Truong ,

Dans la ville: visite du Brunnenmarkt, visite de l’Institut français et concert de musique de chambre, visite du chantier du Südbahnhof (un des plus grands chantiers européens actuel)

visite de la maison de Freud, rencontre avec des acteurs associatifs, architectes et des membres du dispositif “intégration et diversité” d’une mairie d’arrondissement etc…

ABSENCE DE M.JOUBERT

M.JOUBERT est absence ce jour Mercredi 21/03/012, le cours de Pratique de terrain Entretien de 9h à 12h est donc annulé.
Cette absence peut être compensée par la poursuite du travail engagé la semaine dernière.
Rappel : il s’agit de réaliser un premier entretien enregistré à l’aide du guide d’entretien que nous avons élaboré. Pour ceux qui l’ont effectué, ils pourront utiliser le temps à engager la retranscription en étant le plus fidèle possible à l’enregistrement (intégrer les questions, les hésitations, les relances.).
Pour les autres, ils pourront tenter de le réaliser en se distribuant dans les différents départements. Il sera nécessaire de bien faire apparaître les questions posées et de voir comment elles se rattachent aux entrées du guide.
Rendez-vous pour le 28 mars ; il serait bien que chacun ait déjà constitué une partie de son matériel pour que nous engagions un travail en atelier.
Bon courage;
Michel Joubert

Réunion : orientation et débouchés à l’issue de la licence de sociologie

Le département de sociologie organise une réunion pour les étudiants de licence le jeudi 29 mars à 10h (la salle vous sera précisée ultérieurement). Cette réunion sera consacrée à l’orientation à l’issue de la licence de sociologie. Le Master de sociologie sera présenté et ses responsables présents pour répondre à vos questions.

Les bidonvilles de la guerre

La revue en ligne Métropolitiques publie un article de Françoise de Barros : Les bidonvilles : entre politiques coloniales et guerre d’Algérie.

Né au Maghreb au cours des années 1930, le mot « bidonville » apparaît en métropole dans les années 1950 pour désigner les quartiers d’habitat précaire abritant notamment des Algériens. Françoise de Barros montre que la gestion des bidonvilles par les pouvoirs publics se situe alors à la croisée d’un héritage colonial et de contraintes liées au contexte de la guerre d’Algérie.

Cet article s’inscrit dans un dossier thématique sur L’empreinte de la guerre d’Algérie sur les villes françaises.

ABSENCE DE AURELIE DAMAMME

Aurélie Damamme sera absente les jeudi 22 mars et vendredi 23 mars 2012. En conséquence les cours :
Sociologie du Genre, le jeudi de 12h à 15h et Lecture et Traitement des catégories statistiques 2, le vendredi de 12h à 15h sont annulés.

Stage à Vienne

8 étudiants et 2 enseignants du master de Paris 8 sont arrivés à Vienne hier. L’accueil a été chaleureux et après le pot d’accueil, ils étaient déjà invités à une fete d’anniversaire! Ce matin, visite du centre culturel francais et rencontre avec Monsieur Steffan, en charge des activités culturelles et scientifiques.

Ce soir, premier séminaire commun.

Réunion master

Pour les étudiants de master de sociologie
Les responsables du master, Régine Bercot, Coline Cardi, Agnès Deboulet organisent une réunion Jeudi 22 mars 2012 de 10 h à 12h. Elle aura lieu dans la grande salle du rez de chaussée, 59 rue Pouchet 75017 Paris. Sera abordée la question de la poursuite des études en master 2 (pour les masters 1), en thèse. Nous évoquerons aussi les possibilités de faire l’an prochain son année de master 2 en alternance et de financement pour la thèse.

Martinho PEDRO, professeur invité de l’Université Pédagogique du Mozambique

Dans le cadre de l’accord de coopération interuniversitaire qui lie PARIS 8 à l’Université Pédagogique (UP) du Mozambique et à l’invitation de notre département de sociologie et de l’équipe de recherche CSU du CRESPPA, M. Martinho PEDRO, enseignant-chercheur du département d’anthropologie et de sociologie de l’UP, a séjourné en France du 6 au 18 février 2012.

Cette invitation fait suite à la mission de quinze jours qu’ont réalisée à l’UP, en septembre 2011, Françoise DE BARROS et Michel SAMUEL.

L’objectif général de la coopération entre notre département et celui de l’UP est la « Formation à l’enquête et à la recherche de terrain au sein de la Faculté des Sciences Sociales de l’UP dans le cadre de la création récente du Département d’anthropologie et de sociologie et dans la perspective de la mise sur pied du Centre de recherche en sciences sociales ».

Au cours de son séjour, outre les fructueuses rencontres qu’il a eues, notamment au CSU,
Martinho PEDRO a eu l’occasion de participer au stage de terrain dans le Cotentin, encadré par Françoise DE BARROS et Marie MENORET, et a prononcé deux conférences, l’une au CSU sur « L’état de la recherche en sciences sociales au Mozambique » et l’autre à la Bibliothèque Universitaire sur « Le discours dichotomique sur la relation tradition / modernité en Afrique : une approche centrée sur le Mozambique » [PDF]

“Méthodes des sciences sociales”

Le cours de Régine Bercot “méthodes des sciences sociales” aura lieu le 20 mars de 15h à 18h à la bibliothèque de l’université. Le rendez vous est fixé un peu avant 15h à l’intérieur de la bibliothèque devant le comptoir d’accueil.

Hôtels meublés à Paris

Les éditions Créaphis publient ces jours-ci l’ouvrage rédigé par Claire Lévy-Vroelant et Céline Barrère, Hôtels meublés à Paris. Enquête sur une mémoire de l’immigration :
« Ce livre résulte d’un pari ambitieux : saisir les hôtels meublés parisiens comme des lieux de
mémoire. (…) À interroger habitants et hôteliers, l’oubli et le souvenir alternent dans un présent
hanté de passé et d’avenir. Mais comment la mémoire pourrait-elle prospérer dans ces lieux
alimentés par l’immigration, marqués par la domination et, bientôt, défaits par la destruction ou la
réaffectation à d’autres fonctions plus lucratives ? (…) Nous sommes allées y voir de plus près, assurées du soutien des penseurs de la mémoire, ses théoriciens d’abord, historiens et sociologues, ses passeurs ensuite, écrivains et muséologues (…) L’imminence de la disparition des hôtels meublés et du milieu qu’ils constituent n’a pas peu compté dans notre détermination de pousser toujours plus loin une investigation pourtant interminable au sens premier du terme. (…) Nous savions que l’hôtel meublé était le premier logement de l’étranger, qu’il vienne de la province voisine ou d’au-delà des frontières. Nous savions que le nombre d’établissements était passé, en trois quarts de siècle, de plus de 20 000 à moins de 800, de 230 000 chambres à un peu plus de 18 000. (…) Fortement marqué par le stigmate, l’hôtel, lieu paradoxal, est aussi objet d’idéalisation et de nostalgie. Toile de fond de mythes et de légendes urbaines à travers la chanson, le cinéma et la littérature, il est aussi, de par les gens qui le traversent et l’habitent, le dépositaire de vies d’ici et
d’ailleurs et, par là même, profondément ancré dans l’urbanité de la capitale : des lieux de culture
en d’autres termes. (…) Les histoires de migration qui y ont eu cours ont pour le moment une existence faible au sein des causes mémorielles entendues, mais elles existent dans les récits des hôteliers et des clients comme dans les textes littéraires qui s’y rapportent. »

Biographies des auteures
Céline Barrère, docteur en urbanisme de l’Institut d’urbanisme de Paris, est maître assistante en
sociologie et anthropologie à l’Ecole nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille. Elle
est membre du Centre de recherche sur l’habitat, UMR LAVUE du CNRS (Laboratoire Architecture, Ville, Urbanisme, Environnement). Ses recherches s’intéressent aux représentations des espaces construits et aux pratiques sociales qui s’y rattachent.
Claire Lévy-Vroelant est professeur de sociologie urbaine à l’université de Paris 8-Saint-Denis.
Ses travaux portent sur la ville, les migrations et le logement. Elle explore les formes marginales
de logement en lien avec la mobilité dans une perspective de sociohistoire. Elle est membre du Centre de recherche sur l’habitat, UMR LAVUE du CNRS, du comité directeur de l’European Network of Housing Research (ENHR), et du comité de rédaction de l’International Journal of Housing Research, de Housing Studies et de l’European Journal of Homelessness.

Annulation du cours de C. PEUGNY du 14 mars

Comme annoncé au début du semestre, le cours de C. PEUGNY (Inégalités et classes sociales dans la France contemporaine) du 14 mars est annulé.

Recrutement : poste 19PR4068

Dans cette campagne de recrutement, le département de sociologie de Paris 8 a un poste de professeur de sociologie (19PR4068) mis au concours.
Le comité de sélection se compose de :
Pour les membres internes : R. Bercot A. Deboulet, M Kokoreff, D Memmi ,R Ponton,
Pour les membres externes : M Oberti, V Dubois, P Cingolani, A-C Wagner, Y Fijalkow
fiche de poste au format PDF
Les réunions du comité ont lieu le 4 mai et le 18 mai

Vincennes : un mythe à détruire ?

Les presses universitaires de Vincennes publient ces jours-ci Un mythe à détruire ? Origines et destin du Centre universitaire expérimental de Vincennes coordonné par Charles Soulié, maître de conférences au département de sociologie de l’université Paris 8.

Cet ouvrage se livre à une histoire des premiers pas de cette institution hautement paradoxale, car foncièrement anti institutionnelle. C’est donc à une véritable exploration de l’inconscient académique qu’invite ce livre qui, rompant avec la vision politique ordinairement de mise quand on pense l’histoire de l’université française d’après 68, dévoile quelques-uns des enjeux académiques, intellectuels et pédagogiques sous-jacents à cette formidable expérience collective.

L’introduction à l’ouvrage est disponible en PDF :

Il existe encore peu d’ouvrages à caractère scientifique portant sur l’histoire récente des universités françaises. Cette pauvreté, qui contraste avec ce qu’on observe dans les universités germaniques et anglo-saxonnes ou les grandes écoles françaises, contraste aussi avec l’abondante production éditoriale d’essais sur l’université en général le plus souvent rédigés à la faveur des crises qui la traversent, comme des réformes qui lui sont imposées. Et elle nous semble significative de la position dominée occupée par les universités françaises dans un système d’enseignement supérieur toujours surplombé par les grandes écoles.
Mais depuis quelques années, et à la faveur du renouvellement générationnel comme du processus d’autonomisation des établissements, les histoires d’universités (récentes notamment) se multiplient. Et c’est souvent à l’occasion de commémorations qu’elles sont initiées. Par exemple en 2009, deux des Centres universitaires expérimentaux ouverts par Edgar Faure – en l’occurrence Vincennes et Dauphine – ont chacun fait paraître un «beau livre» à l’occasion de leur quarantenaire. Profitant de cette dynamique, nous avons lancé un travail collectif portant sur les origines et le destin de l’université de Vincennes et visant à opérer une reprise réflexive de ce qui, pour beaucoup d’acteurs de l’époque, sera un formidable moment d’expérimentation collective.

Le logement, baromètre de la question sociale

Claire Lévy-Vroelant a été interviewée par le journal Médiapart :

Le logement, baromètre de la question sociale… by Mediapart

Claire Lévy-Vroelant dans Le Monde

Caire Lévy-Vroelant, professeure au département de sociologie de l’université Paris 8, signe une tribune dans Le Monde : “Construire plus pour loger moins? Le logement entre consensus et paradoxes“.

Avec l’approche de l’élection présidentielle, la question du logement revient sur la scène publique. Sur fond de mal-logement persistant, les différents acteurs du logement négocient leur position dans un contexte de concurrence qui aiguise la bataille des chiffres et des images, tandis que les candidats cherchent à se positionner, propositions à la clé.
Plusieurs éléments méritent pourtant mieux qu’un traitement à l’emporte-pièce. D’abord, les chiffres avancés sur la construction neuve sont au mieux approximatifs, au pire, extravagants, la dernière née des propositions présidentielles (relever de 30% les droits à construire afin d’augmenter de 0,15% le stock actuel – selon le secrétaire d’Etat au Logement) ne faisant pas exception. Ensuite, la place du logement social est brouillée par des slogans simplificateurs qui, pour en rester aux mots, n’en sèment pas moins la confusion. Désignés tour à tour comme coupables et comme victimes, les organismes HLM sont néanmoins appelés en renfort. …

Lire la suite

ABSENCE DE M.GLAUDEL

Le cours : Lecture et Traitement de catégories statistiques 2 de 15h00 à 18h00 est annulé le Vendredi 02/03/2012. M.GLAUDEL sera absent.